Vieillissement cutané?

Mais pourquoi insiste-t-on autant sur le pouvoir anti-radicalaire de certaines huiles végétales ? C’est parce que leurs molécules antioxydantes sont capitales pour protéger la peau du vieillissement précoce.

Le vieillissement cutané est bien évidemment, un processus physiologique normal, mais qui peut s’accélérer en fonction de notre mode de vie ou se ralentir si l’on apporte à notre organisme les bons produits.

2 processus biologiques interviennent dans le vieillissement cutané de la peau :

1/Le premier est le vieillissement cutané intrinsèque, génétiquement programmé, que Christine a bien détaillé dans l’article sur l’huile de pépin de framboise.

2/Le second est le vieillissement cutané extrinsèque : il est corrélé aux facteurs externes comme l’abus de soleil (photo-vieillissement), le tabac, l’alcool, l’environnement (froid, vent, chaleur), la pollution atmosphérique, le stress, une alimentation industrielle souvent trop riche et déséquilibrée…  Cela représente autant de facteurs qui s’ajoutent au vieillissement intrinsèque, aggravant la sécheresse cutanée, l’apparition de rides et accélérant le vieillissement cutané de notre peau.

Les 6 facteurs agissant sur le vieillissement précoce extrinsèque :

1) Le SOLEIL, première cause du vieillissement cutané

  • Effets du rayonnement solaire :

Nous en avons parlé dans l’article de la semaine dernière, les rayons ultra-violets émis par le soleil pénètrent dans l’épiderme et le derme, et endommage nos cellules. Ils jouent un rôle important dans le vieillissement cutané.

Soleil Brûlant

Soleil Brûlant

80% des rayons UV A pénètrent profondément dans le derme où ils fragilisent les fibres de collagène et d’élastine et accélèrent le processus de vieillissement de la peau, avec l’apparition de rides.
Même si seuls 30% des UVB atteignent l’épiderme, ce type de rayon transporte une grande quantité d’énergie, qui est transformée en chaleur et génératrice de radicaux libres. Les nombreux coups de soleil précipitent le vieillissement de la peau avec l’apparition prématurée de rides.
Aux rayons UV, s’ajoutent les rayonnements infrarouges qui atteignent très profondément la peau au niveau de l’hypoderme. Egalement transporteurs d’une grande quantité d’énergie, ils induisent aussi la production de radicaux libres.
Tous ces rayonnements peuvent non seulement déclencher des mutations, une mort cellulaire, voir conduire à l’initiation d’une carcinogénèse, mais ils sont également responsables du vieillissement prématuré de la peau.

On considère les rayonnements solaires responsables de 90% des problèmes de peau liés à l’âge.

Ces dommages photo-induits seront plus ou moins importants en fonction du phototype et du capital génétique de chacun.

  • Notion de capital soleil lié au phototype de chacun :

Notre organisme a son propre système de défense contre les radicaux libre mais il est vulnérable et peut être rapidement débordé.
Le capital soleil, qui est propre à chaque individu, est fonction de son phototype (carnation de la peau). C’est-à-dire qu’il est lié à chaque type de peau en fonction des caractéristiques de production de mélanocytes.

Phototype – source ANSM

Avec le temps et les successions d’exposition au soleil, la production de mélanine, de collagène et d’élastine diminue, la peau a alors de plus en plus de mal à se défendre contre les agressions dues aux rayonnements. Les cellules de la couche basale de la peau sont touchées et cela ralentit le renouvellement de la peau.

Le processus de réparation de l’ADN s’effectue plus lentement et de moins en moins bien. Le capital diminue jusqu’à s’épuiser : les cellules endommagées, dont l’ADN a été altéré, ne peuvent alors plus être réparées.

2) Le TABAC

A l’officine, je repère malheureusement assez facilement les effets caractéristiques du tabac sur le visage.  On retrouve chez les fumeurs de longue date des signes évidents : un teint grisâtre et cireux, des rides plus profondes et assez marquées, ce sont des signes évidents de vieillissement prématuré de la peau.

Je vous avais détaillé dans un article intitulé : Comment protéger votre peau des dégâts de la pollution et du tabac ? les effets directs du tabac sur la peau.

Rappelons les principaux facteurs :

  • Toxicité directe des goudrons inhalés sur l’ADN des cellules de la peau
  • Rôle pro-inflammatoire des composants de la fumée
  • Diminution de la micro-circulation sanguine entraînant une mauvaise oxygénation des cellules de la peau
  • Diminution de l’apport de nutriments ce qui interfère avec le renouvellement des cellules de la peau
  • Destruction des fibres de collagène, situées dans le derme, diminuant ainsi l’élasticité du tissu

Tout ceci entraîne la formation de rides qui s’installent. Mentionnons également que l’exposition au soleil d’un fumeur accentue le vieillissement cutané.

3) La POLLUTION :                         

La pollution englobe de nombreuses molécules véhiculées dans l’air qui nous entoure et que nous respirons.

Parmi celles-ci le monoxyde de carbone, l’oxyde d’azote, dioxyde de soufre, la combustion d’hydrocarbures, de charbon, et des métaux lourds provoquent le vieillissement cutané prématuré, et entraîne un teint terne et épaissi.

Là encore la pollution est d’autant plus nocive qu’ elle se combine à de fortes expositions au soleil.

4) Le STRESS, entre aussi en jeu dans le vieillissement de la peau :

Le stress est plus ou moins ressenti selon les conditions de vie et de travail de chaque individu.

Le stress chronique entraîne la diminution des réserves en antioxydants, acides gras essentiel, vitamines… qui sont des protecteurs « anti-vieillissement cutané »

Ainsi, le stress accentue le vieillissement cutané prématuré sous la formation de rides, d’une perte d’éclat et d’élasticité (manque de fermeté), et d’imperfections.

Si le sujet vous intéresse, retrouvez cet article détaillé :

5) L’ALCOOL

L’alcool endommage les vaisseaux sanguins, provoque des troubles de la coagulation, modifie le métabolisme des cellules et augmente la production de radicaux libres.

De plus les effets délétères de l’alcool sur le foie, empêche cet organe de jouer son rôle d’épuration. Alors intoxiqué, les toxines s’accumulent dans l’organisme et particulièrement au niveau cutané. La peau apparait alors terne, déshydratée, avec un relâchement des tissus cutanés.

6) L’ALIMENTATION

Notre alimentation moderne, est bien souvent trop salée, trop grasse et trop sucrée. Pauvre en nutriments ou en antioxydants protecteurs, l’alimentation industrielle peut conduire à une peau plus terne et fatiguée.

Pour limiter les carences responsables d’altérations cutanées et de vieillissement précoce, il apparaît primordial d’apporter à l’organisme une alimentation équilibrée, riche en fruits, légumes et acides gras essentiels.

Les aliments renfermant des antioxydants sont bien évidemment à privilégier, ils permettent de lutter contre les radicaux libres et protéger ainsi l’organisme. Et ce sont les fruits et les légumes colorés qui en sont les plus riches.

Comment protéger votre peau du vieillissement précoce extrinsèque ?

Bien évidemment en limitant au maximum l’exposition de votre corps à ces différents facteurs !

Mais en plus il est important d’apporter à votre organisme des Antioxydants non seulement par le biais de votre alimentation, mais de privilégier aussi des ingrédients antioxydants naturels  dans vos produits cosmétiques :

1/ Des Antioxydants : pour défendre votre peau contre les radicaux libres ! Ce sont la Vitamine C, Vitamine E, les polyphénols, les caroténoïdes …

2/ Des Acides Gras :  pour limiter la déshydratation, et redonner à la peau son pouvoir de protection. Elle apparaîtra alors moins sèche et plus lisse.

C’est là la grande richesse des huiles végétales : composées de molécules antioxydantes et d’acides gras, elles protègent efficacement notre peau du vieillissement cutané et du vieillissement précoce.

Les Huiles les plus riches en Antioxydants sont : Huile de Pépin de Framboise, Huile de Pépins de Grenade, Huile d’Argan, Huile de Figue de Barbarie

Et, vous que faites-vous pour ralentir le vieillissement précoce de votre peau ?