Vous voyez votre peau se relâcher et des rides apparaitre sur votre visage ?
Ces premiers signes visibles de l’âge sont le reflet, au niveau de votre derme, d’une diminution du taux de collagène.

En effet, le collagène est une protéine indispensable au soutient de la peau, mais avec le temps notre organisme en fabrique de moins en moins et des ridules s’installent !

En stimuler la production permet de maintenir une peau plus ferme et rebondie.
Découvrez quels sont les moyens naturels pour booster votre collagène !

Quelles sont les conséquences de la perte de collagène ?

Dans l’article sur le rôle du collagène pour la peau (cliquez ici), je vous expliquais l’importance de cette protéine structurale au sein de la peau.

En effet, le collagène forme comme une armature qui vient soutenir les tissus de notre organisme avec l’aide d’autres protéines comme l’élastine.

Mais lorsque la production de collagène diminue, on observe au niveau de la peau : un relâchement du tissus cutané, l’apparition de ridules et le creusement de rides… Le manque de collagène se remarque aussi au niveau articulaire, osseux, musculaire…

Il existe tout de même des moyens pour vous permettre d’aider à compenser cette perte en collagène afin de ralentir le vieillissement cutané.

5 façons de stimuler naturellement votre production de collagène :

En cosmétique naturelle, il est tout à fait possible de booster sa quantité de collagène par :

1/ Des massages du visage :

En effet, masser votre peau permet de stimuler les fibroblastes ce qui favorise la fabrication des fibres de collagène.

Ainsi, pratiquer régulièrement un doux massage facial va non seulement activer les fibroblastes mais également permettre d’accélérer la micro-circulation sanguine, de relâcher la tension des muscles et d’améliorer la tonicité de votre peau !
Vous pouvez alors, profiter de l’application de votre sérum pour pratiquer quotidiennement un auto-massage pendant 1 à 2 minutes. 

Comment réaliser un massage facial ?

Pour cela, placez la pulpe de vos 2 doigts à plat sur le bas de chacune de vos joues, puis remontez doucement le long de votre visage par un mouvement du bas vers le haut et du centre du visage vers l’extérieur.

Faites de même avec vos pouces, en lissant la peau depuis la base du menton pour remontez vers les oreilles.

Vous pouvez également effectuer du bout des doigts de petits mouvements circulaires tout autour de votre bouche et au niveau de la ride du lion.

N’hésitez pas à intégrer ce massage dans votre routine beauté !

A lire également : Comment redonner du tonus à votre peau flasque ?

2/ L’utilisation d’huiles végétales riches en antioxydants :

Choisissez dans la formulation de vos sérums des huiles végétales riches en antioxydants (pro-vitamine A, carotènes…) qui vont alors pouvoir neutraliser les radicaux libres responsables de la destruction du collagène.

Parmi celles qui contiennent de grande quantité de caroténoïdes, on trouvera notamment les huiles aux belles couleurs orangées, comme celles de :

Ces huiles végétales apportent à votre peau des molécules qui lui permettent de combattre le stress oxydatif et ainsi limiter les dégâts causés par les radicaux libres.

Elles vont donc participer indirectement au maintien du collagène en limitant sa destruction.

Pour mieux comprendre le rôle des antioxydants, vous trouverez un article détaillé sur ce sujet : Les fabuleux pouvoirs des caroténoïdes sur la peau !

3 / L’application d’un sérum booster de collagène :

Soyons honnête, aucun produit cosmétique ne pourra venir combler intégralement le manque de collagène (hormis les injections), mais il est tout de même possible de stimuler la production de collagène pour augmenter la tonicité et l’élasticité cutanée.

Au sein de la gamme Oleassence, nous avons sélectionné un ingrédient : le LIFT Oléoactif ® car il contient notamment :

  • du Spilanthol, un phyto-tenseur extrait des fleurs et feuilles de Spilanthes Acmella. Cette biomolécule est reconnue pour stimuler, réorganiser et renforcer le réseau collagénique.
  • des saponines, qui agissent comme booster de la synthèse de collagène! Parmi lesquelles l’Astragaloside IV (extrait des racines d’Astragalus Membranaceus) qui permet à la fois de :
promouvoir la prolifération des fibroblastes, qui assure le renouvellement du collagène.
prévenir la dégradation du collagène dû aux radicaux libres (rayonnements UV).

Cet ingrédient a ainsi été intégré à la formulation de 2 produits de la gamme :

L’Oléo-Premium N°5 liftant :

 Ce sérum contient 10 % de LIFT Oléactif®

et des huiles vierges antioxydantes.

Il est conseillé si vous avez la peau relâchée,
avec l’ovale du visage distendu et la présence de quelques rides.

Oléo-Premium N°5

L’Oléo-Star :

Un soin anti-âge complet qui contient 5% de LIFT Oléactif®, ainsi que 3 autres actifs pour lutter contre les rides, les radicaux libres, les taches brunes, et des huiles vierges adaptées à la peau mature.

Cet élixir est conseillé pour les personnes qui souhaitent une action anti-âge globale.

Oleo-Star

4/ Une alimentation adaptée :

aliments booster de collagene

Ce dont notre peau a besoin lui provient avant tout de notre alimentation.

Cependant dans le cas du collagène seuls quelques aliments en contiennent : les viandes, la peau des poissons gras, les œufs…

Mais une alimentation saine et équilibrée permettra de prévenir la destruction du tissu de collagène, d’améliorer les niveaux d’hydratation cutanée et d’apporter des éléments essentiels à la production de collagène.

Pour cela vous pouvez :

  1. Consommer des fruits et des légumes riches en vitamine C car cette vitamine contribue à la formation de collagène.
    Ce sont par exemple : les agrumes (orange, citron, etc.), les poivrons, les kiwis, les fraises…
  2. Favoriser les aliments contenant de la vitamine E qui permet de neutraliser l’excès de radicaux libres. Ils participent à la lutte contre le stress oxydatif, qui impacte directement sur la quantité du collagène présent dans votre peau. En effet, la vitamine E est un puissant antioxydant qui aidera à protéger vos fibres de collagène et l’élastine.
    Elle agit en synergie avec d’autres vitamines ou oligo-éléments comme la vitamine C, le sélénium ou encore le zinc.
    Les aliments qui en contiennent sont surtout des oléagineux car c’est une vitamine liposoluble  :
    les amandes, noisettes, noix du Brésil, pignons, les graines de tournesol, l’avocat, les huiles de tournesol, arachide, olive, colza ou de maïs…
  3. Dans le même principe, mangez tous les aliments colorés et riches en antioxydants : les légumes verts, la tomate, les courges, les baies… ils permettent de prévenir la dégradation des cellules, et donc de préserver le collagène !
  4. Choisir des poissons à peau bleue (saumon, maquereau, truite, sardine…) qui contiennent de la lysine : un acide aminé essentiel à la formation du collagène. Le saumon sauvage contient également des oligo-éléments comme le Zinc, utiles pour activer les protéines nécessaires à la synthèse du collagène.
  5. Consommer des protéines animales : le jaune d’œuf, les viandes (poulet, bœuf, veau, porc) contiennent du collagène, ainsi que les abats, la gélatine et les os.
    C’est pourquoi le bouillon d’os est un des « remèdes » le plus souvent utilisé pour apporter du collagène à l’organisme. Voici ici la recette pour le réaliser : Bouillon d’os de poule à l’ancienne !

5/ Des compléments alimentaires à base de collagène :

On trouve le plus souvent des capsules de collagène marin (type 1 pour la peau), ou encore de la poudre d’hydrolysat de collagène, mais aussi de la spiruline.

Vous pouvez les utiliser en complément d’une alimentation variée afin d’augmenter le taux de collagène présent au sein de votre organisme. En général des cures d’environ 2 mois sont recommandées.

Veillez à éliminer les facteurs responsables de la destruction du collagène !

Mais tout cela serait réduit à néant si les ennemis du collagène continuent de le détruire.

Je vous rappelle que différents facteurs sont pourvoyeurs de stress oxydatif, et donc les ennemis majeurs du collagène :

  • le tabac
  • l’exposition prolongée et déraisonnée aux rayonnements V émis par le soleil
  • le stress
  • les sucres raffinés et le phénomène de glycation !

Vous pouvez ainsi limiter la perte de collagène en arrêtant de fumer, en protégeant votre visage avec une crème solaire adaptée, en pratiquant une activité physique régulière, en favorisant un sommeil réparateur et grâce à une alimentation équilibrée.

Et vous, que faites vous pour stimuler la production du collagène ?