On parle de plus en plus de l’impact des Perturbateurs Endocriniens (PE) sur la santé humaine.

Depuis des années, de nombreux scientifiques alertent sur les dangers des Perturbateurs Endocriniens sur la santé. Ils ont même été évoqués lors de la campagne présidentielle.

Et pourtant les lobbys ont un tel pouvoir sur les politiques que ces substances dangereuses pourraient continuer à être autorisées.

Selon certains scientifiques, il vaudrait mieux carrément les éliminer.Il est donc important de connaître la Liste des Perturbateurs Endocriniens.

Voici pourquoi les scientifiques alertent sur le laxisme de Bruxelles à propos des Perturbateurs Endocriniens

3 Sociétés Savantes Internationales qui représentent des milliers de chercheurs et de cliniciens, ont adressé le 15 Juin une lettre aux 28 ministres européens chargés de l’environnement pour les mettre en garde contre la faiblesse du projet de réglementation sur les Perturbateurs Endocriniens.

Cela concerne les pesticides, puis les produits pharmaceutiques et cosmétiques.

En effet, le texte du projet de Bruxelles pose des exigences de preuves scientifiques bien trop élevées pour que les Perturbateurs Endocriniens soient alors identifiés comme dangereux et alors soumis à des restrictions ou à des interdictions. En bref, ils mettent la barre si haute que ces Perturbateurs Endocriniens ne pourront pas être retirés. Par exemple, cela protège les pesticides d’un éventuel retrait du marché, pesticides qui ont été conçus pour perturber le système endocrinien des insectes !

Les scientifiques demandent le retrait total de cette clause d’exception.

Pourquoi le problème des Perturbateurs Endocriniens est la « DOSE » ?

Femme enceinte mettant de la crème

Pour André Cicolella, toxicologue et chercheur français en santé environnementale, il faut « éliminer les perturbateurs endocriniens à la source car on ne peut pas les gérer par la dose ». Voici ce qui est dit, en résumé, dans l’article du monde  du 14 Juin 2017 que j’ai choisi de relayer:

La base scientifique sur laquelle repose cette étude est solide.

Grâce à des études faites sur des rats et des souris, qui sont des mammifères comme nous, on sait maintenant depuis plusieurs années que les perturbateurs endocriniens ont des effets réels : malformations des organes génitaux, anomalies du comportement sexuel, cancers…

La population la plus à risque est celle des « femmes enceintes » pour leur foetus, dont les organes sont en formation.

Le problème, c’est que nous  sommes tous multi-exposés à toutes ces sources de perturbateurs endocriniens.

Les  Perturbateurs Endocriniens pénètrent dans l’organisme par voie orale ou par voie cutanée.

Le problème des cosmétiques, c’est qu’en les appliquant tous les jours et avec divers produits, on arrive à des doses cumulées dans l’organisme très importantes.

Par exemple, on trouve des phtalates (PE) dans les vernis, les laques, les parfums, les crèmes,

Et on sait que cela provoque des troubles de la reproduction (fausses couches, retard de développement de l’enfant, malformations,..), infertilité, hyperactivité, cancers du sein et de la prostate,…

Un point plus précis sur ce que sont les perturbateurs endocriniens : 

« Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants » selon l’OMS.

Ainsi, les perturbateurs endocriniens ont la capacité d’interférer, seul ou en cocktail, avec le fonctionnement normal des hormones des êtres vivants. Cette interférence a des conséquences variées sur la santé et le développement du sujet exposé qui peuvent n’apparaître que longtemps après l’exposition ou chez sa descendance. La période d’exposition joue un rôle prépondérant : elle est plus critique au stade embryonnaire.

Les impacts potentiels que les chercheurs recensent en premier lieu chez l’animal sont multiples : mauvais fonctionnement de la thyroïde, baisse de fertilité, diminution des éclosions, malformations grossières à la naissance, anomalies du métabolisme, féminisation des mâles, masculinisation des femelles, anomalies de comportement, déficits immunitaires (Réseau Santé Environnement). »

Comment faire pour se protéger des Perturbateurs Endocriniens Cosmétiques?

Cependant, on n’a aucune idée de ce qu’une certaine dose d’exposition à un mélange de perturbateurs endocriniens donnera sur le long terme. C’est pour cela quil faut les éliminer à la source car on ne peut pas les gérer par la dose.

Pour vous aider à être le moins en contact possible avec ces molécules, voici quelques noms d’ingrédients le plus souvent trouvés dans les produits cosmétiques, qu’il vous faudra éviter.

Voici la liste des classes principales de perturbateurs endocriniens trouvés dans les Cosmétiques :

1/Les Silicones

Cyclopentasiloxane ; cyclotetrasiloxane ; cyclomethicone ; décaméthylcyclopentasiloxane

2/Les Filtres solaires / filtres UV

benzophenone, 2-benzoyl-5-methoxyphenol ; 2-hydroxy-4-methoxybenzophenone ; (2-hydroxy-4-methoxyphenyl) phenylmethanone ; methanone, (2-hydroxy-4-methoxyphenyl) phenyl- ; (2-hydroxy-4-methoxyphenyl) phenyl-methanone ; oxybenzone ; oxybenzone 6; methanone, (2hydroxy4methoxyphenyl) phenyl ; b3 ; durascreen ; solaquin ; benzotriazolyl ; ethylhexyl methoxycinnamate

3/Les Alkylphénols

nonylphénol ; nonoxynol ; octylphénol ; O-phénylphénol ; propylphénol ; amylphénol ; heptylphénol, dodécylphénol ; méthylphénol (ou crésol) ; éthylpénol (ou xylénol) ; 4-tert-octylphenol

4/Les Parabènes

E214 à E219 ; butylparaben ; methylparaben ; ethylparaben ; propylparaben ; pentylparaben ; isopropylparaben ; isobutylparaben ; benzylparaben ; phénylparaben ; N-propyl p-hydroxybenzoate (E216) ; P-hydroxybenzoate ; N-butyl p-hydroxybenzoate ; Ethyl p-hydroxybenzoate ; Méthyl p-hydroxybenzoate (E218) ; parahydroxybenzoate (ou p-hydroxybenzoate) de propyle ; parahydroxybenzoate de méthyle ; sodium butylparaben ; potassium butylparaben ; potassium propylparaben

5/ Les Phtalates

Parfum ; fragrance ; Diisodecylphtalate (DIDP)

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi lire cet article qui vous explique comment fonctionnent les Perturbateurs Endocriniens avec d’autres substances soupçonnées aussi d’être des Perturbateurs Endocriens : https://www.oleassence.fr/10-perturbateurs-endocriniens-cosmetiques-eviter

Et, vous quel est Votre Avis sur les Perturbateurs Endocriniens Cosmétiques ?

Voici quelques sources pour compléter vos informations sur le sujet.

Sources : http://www.sabotage-hormonal.org/spip.php?article4   

https://www.notre-planete.info/ecologie/eco-citoyen/ingredients_chimiques_cosmetiques.php#eviter

http://mobile.lemonde.fr/planete/article/2017/06/14/perturbateurs-endocriniens-le-probleme-est-la-dose-interne-auquel-l-homme-est-sujet_5144100_3244.html

Si vous aimez, LIKEZ. Merci!