Huile Cosmétique de Qualité

Huile Cosmétique de Qualité

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un thème qui revient régulièrement sur les commentaires de ce blog. Et voici pour introduire notre sujet le commentaire de Nadège qui m’a envoyé récemment cette demande.

« Bonjour
J’ai découvert votre site voilà quelques jours. Je souffre de rougeurs sur la peau du visage depuis plusieurs années. J’ai déjà essayé des remèdes naturels contre la couperose notamment celui prescrit dans le livre de Danièle Festy Ma bible des huiles essentielles. Malheureusement après plusieurs mois d’utilisation je n’ai pas vu d’amélioration.
J’ai donc décidé d’essayer la formule préconisée sur votre site. Habitant dans une petite ville j’ai des difficultés à trouver une pharmacie pouvant effectuer les préparations. J’ai donc foncé sur le site internet aroma zone et acheté le nécessaire pour faire moi même la formule.

Or j’ai lu sur votre site que la réussite du traitement dépend beaucoup de la qualité des huiles utilisées. Je sais que vous possédez votre propre boutique mais les prix restent trop élevés pour mon budget.

Je souhaiterais également utiliser les formules contre les vergetures et l’eczéma dont souffre ma fille.
Pensez vous que la qualité des produits vendus sur ce site internet n’est pas suffisante pour permettre la réussite du traitement ou que cela prendra plus de temps ?
Merci de vos conseils. »

Voici les 6 Etapes déterminantes de la qualité d’une huile végétale ?

Je vous explique donc quelles sont les étapes qui vont être déterminantes pour la qualité d’une huile, mais ceci est valable pour de nombreux ingrédients naturels que nous absorbons ou que nous utilisons pour nous soigner..

La Culture :

Si celle-ci se fait à coups d’engrais, et de pesticides, il est bien évident que la plante fabriquera de moins bonnes molécules que si elle est moins aidée.

Car une plante ne fabrique pas ces molécules pour son plaisir.

Elle les fabrique pour se construire et pour se protéger contre les agressions extérieures (microbes, sécheresse, brûlures du soleil, radicaux libres, animaux,..).

  • Si on la nourrit d’engrais, elle aura beaucoup moins besoin d’aller puiser dans le sol les bonnes molécules qui lui sont nécessaires pour se construire.
  • Si on la protège avec plein de pesticides, ou insecticides, elle aura moins besoin d’aller rechercher les molécules qui vont l’aider à lutter contre les bactéries, les virus, les champignons, les UV, les insectes,…

Elle fabriquera moins toutes ces molécules qui font la richesse des plantes, à la fois pour nous nourrir et à la fois pour nous soigner.

Donc pour une même plante, sa richesse nutritive et thérapeutique pourra être très différente selon la façon dont elle aura été cultivée.

C’est pour cela qu’il faudra toujours privilégier les plantes sauvages quand elles existent, puis les cultures bio et rejeter les plantes conventionnelles sans nutriments proposées par l’agriculture intensive qui représente 90% des ingrédients naturels qui nous sont vendus.

Champ de Bourrache

Champ de Bourrache

La Récolte :

Elle a toute son importance également dans la qualité des ingrédients naturels. Il y a 2 facteurs de sélections:

  1. Le TRI :Lors de la cueillette, s’il n’y a pas de tri entre les fruits, ou les graines ou les amandes qui sont abîmés ou pas, il est certain que la qualité s’en ressentira.
  2. La PERIODE de la RECOLTE :De même si on récolte des fruits qui ne sont pas assez mûrs, la plante n’aura pas le temps de produire certaines molécules et donc le fruit sera également plus pauvre en molécules intéressantes.

L’Extraction de l’huile :

il y a plusieurs procédés d’extraction:

  1. L’extraction par solvant, c’est le cas de la plupart des huiles alimentaires et cosmétiques non bio (cela augmente les rendements et enlève une bonne partie des molécules insaponifables , car elles peuvent poser des problèmes lors de la conservation des huiles. Or, ces molécules sont très importantes pour leurs propriétés thérapeutiques.
  2. La pression à froid, qui permet de conserver une huile et ses insaponifiables, mais qui doit être faite dans les règles de l’art pour éviter des frottements trop importants, qui chauffent l’ huile et abîment certaines de ses molécules
  3. L’extraction au CO2 super critique qui permet d’obtenir une huile qui a gardé toutes ces molécules intactes

La Conservation de l’huile :

A l’issue de l’extraction de l’huile, il est important de la mettre à l’abri de l’oxygène qui est à l’origine de l’oxydation des huiles (rancissement).

Les producteurs et les distributeurs en gros, qui font du travail de qualité, les mettent alors en bidons sous gaz inerte (azote).

L’Emballage des Huiles

Le meilleur emballage est certainement le verre puisqu’il est neutre et qu’il n’y a pas d’interaction avec des molécules lipophiles de l’emballage que l’on peut retrouver dans des plastiques à base de phtalates ou de bisphénols, comme c’est souvent le cas ou dans des flacons à base d’aluminium à l’intérieur enrobé d’une matière plastique.

Cependant, il est impossible d’utiliser du verre pour des bidons de 25 ou 50 litres. De plus, les huiles n’y restent pas longtemps, le temps d’être reconditionnées et la proportion surface de contact/ volume est faible, contrairement aux petits volumes.

En revanche, le verre est tout à fait recommandé pour les petits conditionnements de 30,50 ou 100 ml.

L’Exposition des Huiles

Comme nous l’avons vu précédemment, c’est l’oxygène de l’air qui est à l’origine de l’oxydation des huiles (rancissement).

La lumière et la chaleur ne sont que des catalyseurs (accélérateur de l’oxydation). S’il n’y a pas d’oxygène dans le flacon, cela pose peu de problèmes.

D’où l’intérêt, d’utiliser des petits flacons ce qui permet de

  • minimiser l’exposition à l’air
  • et optimiser une utilisation la plus rapide possible des huiles.

Cela dit, lors de leur transvasement, les huiles ont été au contact de l’air, il faudra donc les protéger en les mettant, pour les plus fragiles,  à l’abri de la chaleur et de la lumière et si possible de rajouter 1% de Vitamine E pour ralentir l’oxydation donc de prolonger la vie des Huiles de 6 à 12 mois. (Voir l’article que j’ai écrit à ce sujet)

C’est pour cela que je suis toujours gênée quand je vois ces flacons d’ huiles cosmétiques sur les étagères de magasins bio ou de pharmacies, en pleine chaleur et en pleine lumière. Leurs propriétaires ignorent  que pour offrir la meilleure qualité à leurs clients, il faudrait qu’ils conservent la plupart de ces huiles au frigidaire.

Les 4 conséquences de la qualité des huiles sur leur utilisation

1/Sur l’Efficacité 

Vous comprenez donc bien que pour un même nom d’huile, vous n’obtiendrez pas les mêmes résultats en terme d’EFFICACITE. Comme je dis souvent à des personnes qui me posent des questions, en me disant qu’elles ne comprennent pas les différences de prix entre une huile ou une autre, je leur réponds qu’il en est de même pour tous les ingrédients naturels.

Prenons le cas des Tomates:

Ainsi, vous pouvez acheter des tomates cultivées en hors sol de façon intensive en serre, biberonnées aux engrais et aspergées d’insecticides ou de pesticides à « des prix discount », qui seront bien rouges, bien rondes, mais qui seront très aqueuses, n’auront aucun goût, et aucune qualité nutritive.

D’un autre côté, vous pouvez trouver chez un petit agriculteur bio,  des tomates, certes moins jolies, mais à la chair dense, au goût enchanteur et qui vont apporter à votre corps  de nombreuses molécules qui vont lui permettre de se maintenir en bonne santé.

Et les 2 s’appellent « TOMATES ».

Il en est exactement de même pour les huiles végétales. Elles ne sont pas constituées des mêmes molécules intéressantes, et donc n’apporteront donc pas les mêmes propriétés et  c’est pour cela que leur efficacité peut être très différente.

Huile Végétale la Qualité

Huile Végétale la Qualité

2/ Sur la Dangerosité

Puisque vous avez compris que l’oxydation abîmait les huiles végétales, vous comprenez aussi que l’application d’une huile oxydée apporte des radicaux libres sur la peau (à l’origine des rides) et cela la vieillit au lieu de la protéger. Le problème c’est que cela ne se voit que sur le long terme.

3/ Sur l’Economie

Il revient finalement beaucoup plus cher, d’utiliser des huiles de basse qualité, puisque le traitement

  • soit prendra plus de temps car la proportion de molécules thérapeutiques sera plus faible
  • soit ne marchera pas

et donc au final, le consommateur ne s’y retrouvera pas.

Il vaut mieux peu d’ huiles mais d’excellente qualité

4/ Sur la Durée d’utilisation

Vous avez également compris qu’il est beaucoup plus intéressant d’utiliser rapidement ses ingrédients extraordinaires et que plus ils seront frais, plus grande sera leur efficacité.

Quelles sont les marques recommandées?

Avec la démonstration que je viens de vous de faire, vous pouvez comprendre que je ne peux absolument pas répondre à cette question car j’ignore absolument comment travaillent ces différentes marques et comment elles choisissent la qualité de leurs huiles. C’est pour cela que je n’ai pas pu répondre à la question de Nadège.

Il n’y a qu’une chose que je connaisse, c’est la qualité de celles que je propose.

Voici quelques commentaires récents de certaines de mes clientes:

417/ Elodie, 14/02/2016

Bonjour,

Pour ma part, suite à un problème de rougeurs et boutons sur mon visage dit rosacée, l utilisation des produits naturels a été efficace. J ai utilisé que très peu d ingrédients, seule l huile de chanvre et de jojoba me conviennent pour mon problème qui n est plus! Et pourtant auparavant j en ai vu des dermatologues et fait des séances de laser. Alors que le vrai problème était les produits utilisés…trop décapants et occlusif.

En tâtonnant, puisqu’au départ on a l envie de tout essayer, j ai bani les huiles essentielles puisqu elles ne me conviennent pas sauf he de tea tree sur boutons.

Je fais le minimum sur ma peu et elle s en porte très bien.

Et surtout, jai vu la différence en utilisant des produits de bonne qualité et notamment l huile de chanvre.1er essai d une marque bien connue sur le net avec un tarif attractif, effet négatif sur ma peu et puis en tombant sur le site d oleassence et en lisant ses effets bénéfiques sur mon problème je l ai retentée. Odeur et couleur différentes de la 1ère.
Merci à votre site pour ces nombreux conseils!

416/ Jocelyne, 13/02/2016

bonjour Christine,

Je lis votre blog depuis maintenant plusieurs années suite à une recherche sur mon combat avec les vergetures puis pour mon acné. J’ai appris tout ce que vous dites à mes dépends :
pour mes vergetures, j’ai utilisé des produits d’une autre marque très connue et bien moins chère mais je dois avouer que j’ai fini par acheter ceux de Oleassence et en terme de résultat cela n’a rien à voir ! votre gel d’Aloe Vera est top ainsi que votre fluide tout pret. Cela vaut largement la différence de prix.

399/ Marie, 22/12/2015

bonjour
je suis adepte de vos produits depuis 01 an des que je viens sur paris (je vis en afrique et africaine)

– j’ai acheté l’olelo fluide anti tache brunes a la pharmarcie parc monceau pour 02 besions taches brune et eclaircir mon visagr apparemment il me manque lh’uile de chaulmoogra? merci de me preciser
– j’ai aussi la peau mixte sensible et reactive et j’utilise votre serum peau mixte avec le liniment et hydrolat camomille , pourrais je utiliser l’oléo anti taches brunes matin et soir afin d’avoir un resultat optimal en laissant de coté le serum peau mixte?

vos produits ne sont pas simplement bons ils sont PARFAITS!!!!!!!!!!!!!!!
MERCI DE VOTRE RETOUR

392/ Isabelle, 27/11/2015

Je tenais aussi à ajouter que vos huiles sont vraiment de très belles qualités

J’ai eu à tester avant de connaître votre site les huiles d’avocat et d’argousier et franchement, il n’y a pas de comparaison possible.

Merci encore

Isabelle

Voici un article que j’avais écrit sur la Qualité d’une Huile, c’est l’Assurance de son Efficacité

Et, vous avez-vous aussi constaté des différences entre les Huiles que vous utilisez ?

Si vous aimez, LIKEZ. Merci!