Recevant un grand nombre de commentaires parlant « des huiles qui brûlent la peau », je suis au regret de vous décevoir en disant qu’il s’agit d’un mythe.
Non, les huiles végétales ne brûlent pas la peau au soleil.

Pourquoi ce mythe « des huiles qui brûlent la peau au soleil » ?

Cela date de l’époque des années 70, qui prônaient le bronzage à tout prix.

Je me souviens très bien des devantures de pharmacies qui vendaient des crèmes solaires à la bergamote (Bergasol) aux vertus photo-sensibilisantes, pour accélérer le bronzage.
On y proposait également des pots de graisse à traire, réputés également pour accélérer ce fameux bronzage.
C’était la fameuse époque « hippie » où tout était permis et où tout était dans l’excès.

Parmi celles de ma génération, qui n’a pas vu ces jeunes femmes et ces jeunes hommes, à la plage, rouge écrevisse, qui étaient donc complètement brûlés par une exposition intense au soleil?
Et donc, quand, dans les années 80 – 90, on a commencé à évoquer les effets nocifs des ultraviolets du soleil sur la peau, et l’apparition des premiers cancers cutanés, les crèmes solaires « écran total » ont commencé à apparaître.Cette sensibilisation aux effets nocifs des UV est très récente. Il n’y a qu’une vingtaine d’années qu’ils sont évoqués.

graisse à traire

graisse à traire

Et tout naturellement, la croyance populaire a attribué à cette fameuse « Graisse à traire »(huile) la responsabilité de ces dégâts.

D’autre part, l’association « gras et chaleur » évoque spontanément la notion de « poêle à frire ».

Qui n’a pas été brûlé un jour, par un éclat d’ huile chaude sur la peau !

Qu’est-ce que la graisse à traire ?

C’est tout simplement de la vaseline, un dérivé du pétrole, qui est utilisé par les éleveurs pour traire leurs vaches.

Cela a été sans doute très tendance à l’époque, puisque ce produit « naturel » était utilisé par les agriculteurs. Et les jeunes hippies de l’époque, très attirés par le Larzac, ne juraient que par ce type de pratique.

Pourquoi donc l’application de  graisse à traire entraînait-elle des coups de soleil?

Tout simplement, parce qu’elle ne contenait absolument aucun filtre ou écran solaire. et donc, ces jeunes gens, n’étaient donc absolument pas protégés contre les effets nocifs des UV du soleil : coup de soleil par les UVB et destruction des fibres de collagène et d’élastine par les UVA.

Et comme cela a concerné une grande partie de la population de cette époque, il a été conclu que la graisse à traire faisait brûler, voire griller la peau.

Et que penser du Monoï ?

Le Monoï est en fait un macérât, c’est-à-dire de l’huile de coco dans laquelle ont macérés des pétales de fleurs de Tiaré.
Même si l’ huile de Coco à un coefficient de protection solaire naturel de 5, elle n’est pas un filtre suffisant pour arrêter les effets nocifs des UV, en cas d’exposition solaire. Donc, les dégâts seront identiques.

Pourquoi donc cette idée des huiles qui brûlent la peau au soleil ?

coup de soleil du à la graisse à traire

coup de soleil du à la graisse à traire

Parce que l’esprit humain est ainsi fait, de trouver des raccourcis pour mémoriser certains faits. Et que l’image de la « poêle à frire » est certainement la plus facile à retenir, pour les personnes qui ont vu leurs contemporains  à la peau ravagée, après avoir utilisé du Monoi ou de la graisse à traire.

C’est donc très normal, qu’il y ait ce type d’image, car elle marque les esprits et cela a un effet dissuasif vis à vis de ce type de pratique. En revanche ce qui est dommage, c’est que certaines personnes n’osent pas utiliser les bienfaits extraordinaires des huiles végétales, sous prétexte qu’elle pourrait brûler leur peau au soleil. Ce qui est inexact.

Comment utiliser un sérum huileux si vous avez l’intention d’exposer votre peau au soleil ?

Le sérum huileux (mélange de plusieurs huiles) doit être utilisé comme soin de jour pour la peau et non comme protecteur solaire.

  • d’une part, pour la traiter
  • d’autre part, pour lui permettre de jouer son rôle de barrière contre la déshydratation.

Normalement, le sérum est absorbé dans les 5 à 10 minutes qui suivent l’application. Si votre peau est sèche au bout d’une heure, c’est que vous n’en avez pas  mis assez et si elle brille c’est que vous en avez mis trop. Votre peau n’absorbe que ce dont elle a besoin.

Ce qui veut dire qu’au bout d’un quart d’heure toutes les molécules de votre sérum ont imprégné votre peau et quelle est alors disponible pour pouvoir être protégée par une crème solaire bio.Vous pourrez alors appliquer votre crème solaire. En résumé, votre sérum, puis votre crème solaire Bio.

Quel type de produit solaire faut-il utiliser ?

Le produit solaire n’a d’intérêt que par l’écran ou le filtre solaire qu’il contient (crème ou huile).

crème solaire bio

crème solaire bio

Comme je le répète souvent, il est impératif de ne pas appliquer un produit conventionnel quel qu’il soit, fond de teint, crème,  ou crèmes solaires sur un soin naturel, sous peine d’annuler les effets traitant des molécules naturelles du Sérum.

Donc, je vous recommande d’utiliser des crèmes à base d’écrans minéraux, puisque la plupart des filtres solaires des crèmes conventionnelles, sont chimiques et nocifs (allergisants et/ou perturbateurs endocriniens).

Les Crèmes Solaires Bio, ont 2 types d’ingrédients qui permettent de protéger la peau des effets nocifs du soleil
des écrans minéraux : dioxyde de titane ou oxyde de zinc, ayant un effet miroir ( renvoyant les rayons du soleil, avec l’inconvénient pour certains de blanchir un peu la peau)
des antioxydants, qui vont empêcher la pénétration des radicaux libres stimulés par les UV et donc ainsi protéger la peau des futures rides et des futurs cancers.

 Quels sont les produits solaires que vous pouvez appliquer cet été ?

Voici quelques produits que j’utilise quand je suis au soleil, par dessus mon sérum.

  • Baume solaire à fabriquer vous-meme :voici le lien
  • Crème solaire Florame
  • Crème solaire Lavera

Donc, utilisez toujours vos sérums huileux cet été. Ils continueront encore plus, à prodiguer votre peau les bienfaits dont elle a besoin.

Si vous aimez, LIKEZ. Merci!