Les savons envahissent les étales des marchés, magasins, grandes surfaces… mais il n’est pas forcément évidemment de savoir choisir celui qui sera bon pour notre peau.

Il existe 2 méthodes de fabrication du savon dont celle de saponification à froid. Cette méthode est la seule qui permet de conserver la glycérine, aux propriétés hydratantes.

Dans cet article, nous verrons que les Huiles végétales sont à l’origine des savons. Bien les choisir et les ajouter en quantité suffisante, sont 2 notions primordiales pour obtenir un savon de qualité aux propriétés émollientes.

Qu’est-ce que le savon ?

Le savon est le résultat de la réaction chimique entre une matière grasse (la plupart du temps une huile végétale) et une base (soude, potasse ou eau de chaux). C’est le procédé de saponification.

Pour le savon :

  • solide: c’est la soude ou hydroxyde de sodium
  • pâteux : c’est la potasse ou hydroxyde de potassium
  • Pour le liniment oléo calcaire : c’est l’eau de chaux ou hydroxyde de calcium

Lors de la mise en contact de ces deux types d’ingrédients, les acides gras des huiles végétales se transforment en savon. Vont alors se fabriquer des molécules tensioactives qui auront des vertus principalement nettoyantes (lavantes), moussantes, mouillantes, adoucissantes.

Comme les principaux acides gras des huiles végétales sont :

l’acide oléique, l’acide palmitique, l’acide stéarique, l’acide linoléique, nous obtiendrons alors des nouvelles molécules (tensioactifs) suite au mélange avec la soude, comme par exemple :

  • Oléate de sodium (ou potassium calcium)
  • Palmitate de sodium
  • Stéarate de sodium
  • Linoléate de sodium
  • ….

Ce sont ces  ingrédients que vous retrouverez souvent sur la composition de vos savons.

Comment se fait la fabrication du savon ?

Il y a plusieurs types de fabrication de savon

  1.  la saponification à chaud :  c’est ce qu’utilisent les savonneries industrielles pour tous les types de savon même celui de Marseille ou d’Alep
  2. la saponification à froid : c’est la méthode des savonneries artisanales

La Saponification à chaud :

Savons industriels à revendication artisanale

Savons industriels à revendication artisanale

Il s’agit d’une saponification complète et rapide de la soude (en excès) avec les corps gras.

La pâte à savon est alors cuite en chaudron, puis lavée avec de l’eau salée pour éliminer l’excès de soude.

Lors de ce lavage, la glycérine est alors séparée du savon. Le savon à chaud est donc sans glycérine.

L’avantage de cette méthode c’est que la saponification est pratiquement terminée à la fin de la fabrication.

En revanche , la partie insaponifiable (vitamines , phytostérols, polyphénols) qui est riche en molécules traitantes sera détruite par la chaleur. C’est le mode de fabrication du savon de Marseille.

Ces savons se retrouvent donc sans glycérine et sans insaponifiables. Ensuite, cette glycérine est revendue à prix d’or aux fabriquants de cosmétiques.

La Saponification à froid

C’est un processus beaucoup plus lent, puisque cela demande 4 à 5 semaines, avant de pouvoir utiliser ces savons fabriquer en saponification à froid.

On mélange les huiles et la soude qui vont réagir entre elles jusqu’à épuisement de l’un des ingrédients.

Pour éviter qu’il y ait de la soude en excès (irritant pour la peau), il faut qu’il y ait plus d’huile et la saponification s’arrêtera lorsque toutes les molécules de soude auront été utilisées. Ce qui veut dire qu’il y aura toujours un petit peu plus d’ huile, c’est ce qu’on appellera un savon surgras. Ceci apportera un côté émollient au savon ainsi qu’une grande douceur.

D’autre part, ces savons saponifiés à froid auront gardé

  • leur glycérine qui apporte douceur et hydratation à la peau
  • leurs insaponifiables aux multiples propriétés adoucissantes, anti-inflammatoires, protectrices, antioxydantes…

La réaction de saponification à froid est lente (quatre à cinq semaines) et cela permet aussi de sécher le savon.

Pour nettoyer en douceur votre peau : le savon saponifié à froid : cliquez ici !

Comment choisir les ingrédients et calculer leurs proportions  pour faire un savon ?

Il s’agit d’une méthode complexe que ce soit pour la saponification à froid ou la saponification à chaud.

Cela va dépendre de la structure chimique des acides gras qui composent les huiles. On va alors utiliser des tables de saponification.

Il faut aussi savoir que le choix des huiles va influencer les propriétés du savon : dureté, douceur sur la peau, pouvoir moussant, pouvoir lavant,…

Car selon les huiles choisies et de leur indice de saponification, les proportions seront différentes.

Par exemple, on utilise

  • Des huiles riches en acide laurique ou acide myristique, qui ont des pouvoirs lavants, détergents et moussants. C’est l’huile de Coco. Pas plus de 30% car ils décapent.
  • Des huiles riches en acide stéarique ou palmitique, qui donnent une onctuosité à la mousse comme le Beurre de Karité ou de Cacao
  • Des huiles riches en acide oléique qui donnent de la douceur sur la peau, comme l’huile d’Olive, d’Avocat, d’Argan, de Macadamia,..

Comment choisir un bon savon dans le commerce ?

Il y a donc deux catégories de savon:

1/ Le savon industriel fabriqué à chaud.

Pour ce type de savon il y a 2 processus de fabrication.

  1. Le vrai savon de Marseille, ou d’Alep qui se fabrique à l’ancienne dans des chaudrons avec un mélange d’huile de coco et d’huile d’olive. (Dans le port de Marseille, arrivaient les bidons d’ huile de coco des colonies qui étaient mélangés à l’huile d’olive de la région et qui donnaient les propriétés lavante, moussante et adoucissante à ce savon)
  2. Le savon industriel quelconque ( qu’on trouve aussi sur les marchés avec des revendications artisanales) qui se fabrique à partir de bondillons réalisés en Asie du Sud-Est à partir de la saponification de l’huile de coco seule, et qui va donner des copeaux de laurate de sodium ou de myristate de sodium (puisque l’huile de coco est très riche en acides laurique et myristique) auxquels sont rajoutés des bondillons d’oleate de sodium ( huile d’olive).  Ils sont chauffés, mélangés, parfumés, colorés puis moulés. Vous verrez sur l’étiquette de ce type de savon, les noms de ces différents tensioactifs .

2/ Le savon artisanal fabriqué à froid

C’est le savon qui a à la fois des pouvoirs nettoyants efficaces, mais doux, avec d’autres propriétés en fonction des huiles choisies. Il ne peut être fabriqué en grande quantité, donc ne sera jamais industriel.

Sur leur étiquette, vous aurez le nom des Huiles ou Beurres utilisés : olea europa, borrago officinalis, butyrospermum parkii, ….jamais les noms des molécules de sels d’acides gras.
Le procédé de saponification à froid est très souvent mentionné sur l’étiquette.

C’est la raison pour laquelle nous avons commercialisé un Savon Saponifié à froid (garant de qualité) : le Savon Bourrache Géranium pour peau sèche ou mature.

Ce savon est composé de :

Beurre de Karité, d’Huile de Coco, d’Huile de Bourrache (en surgras), et d’Huile Essentielle de Géranium.

Liste INCI : Butyrospermum Parkii Butter, Aqua, Cocos Nucifera Oil, Sodium Hydroxyde, Borrago Officinalis Seed Oil, Pelargonium Graveolens oil, citronellol*, geraniol*, limonene*, linalol*, citrol*

*naturellement présent dans l’Huile Essentielle de Géranium

Pour se procurer Le savon Bourrache, Géranium d’Oleassence cliquez ici !

A vous de choisir en connaissance de cause  : Savon fabriqué par saponification à froid ou pas !

Si vous aimez, LIKEZ. Merci!