Je feuilletais cette semaine mon magazine favori, lorsque je suis tombée sur un encart publicitaire ventant les mérites d’un masque pour cheveux à l’huile extraordinaire de Coco.

Je suis toujours intriguée lorsque des grandes marques de cosmétiques conventionnels essayent d’intégrer des huiles végétales dans leur formule… Ils surfent sur la tendance naturelle et en profite pour vendre leur produit avec BEAUCOUP de marketing et PEU d’Huiles de Coco.

Femme appliquant un masque pour cheveux

Évidemment, nous sommes bien d’accord l’huile de Coco est extraordinaire, mais faut il encore qu’elle soit de qualité et suffisamment concentrée dans le produit.

Nous allons décoder l’étiquette de ce produit à base d’huile de Coco et comprendre quels sont les ingrédients vraiment nécessaire à vos cheveux.

Penchons-nous sur la composition d’un masque pour cheveux à l’huile de Coco :

INGREDIENTS: AQUA / WATERCETEARYL ALCOHOL BEHENTRIMONIUM CHLORIDE***PARFUM / FRAGRANCECOCOS NUCIFERA OIL / COCONUT OIL • CETYL ESTERS • CI 19140 / YELLOW 5*** PHENOXYETHANOL*** TRIDECETH-6*** CHLORHEXIDINE DIGLUCONATE LINALOOL • BENZYL BENZOATE • BENZYL ALCOHOLAMODIMETHICONE*** • ISOPROPYL ALCOHOL • ALPHA-ISOMETHYL IONONE CARAMEL BHT*** • CITRIC ACID • CETRIMONIUM CHLORIDE***COUMARIN HEXYL CINNAMAL.

C’est un véritable charabia, et il est bien dur de s’y retrouver.

Tout d’abord j’ai utilisé un code couleur en fonction du rôle de chaque ingrédient.
Ensuite, ceux marqués d’ étoiles rouges *** sont à ce jour mis sur la sellette car potentiellement nocifs pour l’environnement ou notre organisme.
Et enfin, voyons un peu ce qu’il y a dans ce baume: de l‘EAU, beaucoup d’EAU, TRÈS peu d’huile de Coco mais aussi et SURTOUT :

  • Des alcools gras : CETEARYL ALCOHOL

    Ils sont utilisés comme agent émulsifiant pour formuler des émulsions, à partir d’huile (de Coco) et d’eau. Ils permettent aussi de rendre le baume onctueux et ont également une certaine capacité à se fixer sur les cheveux, ce qui les rend plus lisses et permet de les coiffer plus facilement.

  • Des composés d’ammoniums quaternaires : BEHENTRIMONIUM CHLORIDE, CETRIMONIUM CHLORIDE

    Les polyquaterniums sont très courants dans les shampoings et après-shampoings. Ce sont des substituts des silicones et ont le même effet de s’accumuler sur la fibre capillaire et le cuir chevelu. Ils sont très peu biodégradables, et ont pour la plupart d’entre eux un léger effet irritant sur la peau.

    Le Behentrimonium chloride réduit l’électricité statique, améliore le coiffage, et rend les cheveux souples, doux et brillants. Sa concentration maximale (lorsque le produit est rincé) est de 5%.

    Le cetrimonium chloride est utilisé ici comme conservateur.
    Ils sont non autorisés en cosmétiques Bio.

  • Un colorant :

    Ce colorant jaune : est un colorant azoïque soupçonné allergisant (asthme, urticaire, eczéma).
    Ils sont non autorisés en cosmétiques Bio.

  • Du Parfum et des agent masquants : PARFUM, LINALOOL, ALPHA-ISOMETHYL IONONE, CARAMEL, HEXYL CINNAMAL

    Le parfum ajouté peut être d’origine synthétique ou naturel. En plus dans ce produit de nombreux agents masquants sont utilisés pour réduire et modifier l’odeur d’un produit. Concernant le linalool, c’est une molécule aromatique classée parmi les 26 composés odorants allergènes dont la déclaration est obligatoire, et doit être indiquée dans la liste des ingrédients (lorsque sa concentration est supérieure  à 0,01 % dans les produits à rincer).

  • Les conservateurs : PHENOXYETHANOL, CHLORHEXIDINE DIGLUCONATE, BENZYL ALCOHOL.

    Nous avons déjà abordé à plusieurs reprises l’emploi des conservateurs dans les cosmétiques.
    L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM)  a jugé le Phénoxyéthanol comme toxique pour le sang et le foie.
    Retrouver notre avis dans cet article : https://www.oleassence.fr/parabens-triclosan-phenoxyethanol-cosmetiques.

  • Les composés ethoxylés : TRIDECETH-6

    Utilisé ici comme émulsifiant, ce composé est fabriqué par éthoxylation. C’est un processus de fabrication très polluant, à partir d’oxyde d’éthylène : gaz très réactif, toxique, cancérigène et mutagène. Ces composés éthoxylés sont peu biodégradables.

    Ils sont non autorisés en cosmétiques Bio.

  • Des silicones : AMODIMETHICONE

    Ils entourent les cheveux qui deviennent plus beaux et plus lisses au toucher. Les silicones ne sont pas toujours entièrement éliminés au lavage, ce qui risque d’alourdir les cheveux! Si ils sont fins, ils perdront du volume et apparaîtront plus plats…

    Les silicones font partis des agents occlusifs les plus courants. Leur effet sur l’environnement est controversé. Ils ne se dégradent qu’en milieu sec et certains affirment qu’ils nécessitent entre 400 et 500 ans pour disparaître complètement. Ils seraient également toxiques pour la faune et la flore aquatique.

    Ils sont non autorisés en cosmétiques Bio.

  • Des anti-oxydants : BHT, COUMARIN

-Le BHT (Butylhydroxytoluène) sert à empêcher le rancissement des huiles végétales.
Il semble être un perturbateur endocrinien. Il pourrait tout à fait être remplacé par la vitamine E!
Ils sont non autorisés en cosmétiques Bio.

– La coumarine, se trouve naturellement présente dans l’huile de Coco et a non seulement une odeur de vanille mais aussi un rôle anti-oxydant puissant. Cependant, elle doit être utilisée à faible dose à cause de son pouvoir anti-coagulant.

  • Autres :

    -CETYL ESTERS: est un épaississant (joue sur la viscosité du produit), qui ajoute aussi brillance, et effet glissant. C’est un dérivé de Coco.

    – BENZYL BENZOATE, ISOPROPYL ALCOHOL : Ce sont des solvants et des agents de viscosité.

    – CITRIC ACID : régulateur de pH

 

Que penser de cette formule :

Noix de Coco

Huile Noix de Coco

L’huile de Coco arrive en 5ème position ! Comme les ingrédients apparaissent par ordre de concentration, on indique l’ingrédient le plus présent en 1er puis par ordre décroissant. Comme nous l’avons vu le behentrimonium chloride est au maximum concentré à 5%, et il est placé en 3ème position. Donc nous pouvons facilement en conclure que l’huile de Coco n’est présente qu’à un maximum de 3 à 4% dans ce masque.

Je m’interroge également sur l’intérêt de l’eau, du parfum et du colorant dans ce produit pour les cheveux ?
Ajouter de l’eau n’apporte aucun bénéfice, si ce n’est pour le fabricant une grande quantité de matière première à très faible coût. Mais qui dit eau, dit obligatoirement conservateurs (pour éviter le développement bactérien), émulsifiant (pour mélanger la phase huileuse à l’eau), agent de viscosité (jouant sur la texture), correcteur de pH… bref tout un tas d’autres composants qui n’apportent rien à vos cheveux, mais polluent notre planète ou mettent en péril notre santé.

L’huile de Coco sent déjà si bon! Si elle n’était pas si peu concentrée, il ne serait pas nécessaire de masquer les odeurs des autres composants et de rajouter des parfums.
Et a t’on vraiment besoin d’avoir une belle couleur jaune pour un baume pour cheveux?

Pourquoi ne pas utiliser directement une huile de Coco de bonne qualité, c’est-à-dire issue de première pression à froid. Et c’est ce que je fais !

Découvrez comment appliquer l’huile de Coco :

Vous aurez remarqué, si vous vous êtes déjà servi de l’huile de Coco, que celle-ci est solide à température ambiante. Donc voici comment je procède :

Huile de Coco

Le soir avant de me coucher, je plonge mon flacon d’huile de Coco dans le lavabo rempli d’eau chaude. Après quelques minutes (pendant lesquelles j’en profite pour me nettoyer le visage et me brosser soigneusement les cheveux), l’huile est fluide et prête à l’emploi.

Je verse l’équivalent d’une cuillère à soupe au creux de ma main et répartis l’huile de Coco sur l’ensemble de ma chevelure en insistant bien sur les pointes. Je répète l’application jusqu’à ce que tous mes cheveux en soient recouverts. Je termine ma toilette et vais me coucher.

Je laisse alors l’huile agir comme un masque durant toute la nuit. Le matin, je fais mon shampoing habituel. Je me sers de l’huile de Coco sur mes cheveux 1 à 2 fois par semaine.

Retrouvez vous aussi tous les bienfaits de l’huile de Coco en cliquant ici!

Et, vous, comment gardez-vous de beaux cheveux naturels ?

Votre Formation Oleassence Offerte !

Nous remarquons que les soins naturels vous intéressent, c’est pourquoi nous souhaitons vous inviter à rejoindre la formation d'Oleassence : 

Retrouver votre belle peau naturellement
JE M'INSCRIS

Dans cette formation vous allez apprendre :
 
- À connaître votre type de peau et son fonctionnement.
 
- Les 5 clés pour bien démarrer avec la Cosmétique Naturelle.

- Pourquoi les Huiles Végétales  donnent-elles des résultats si spectaculaires ?

 
BONUS : Votre protocole de soin personnalisé rédigé par notre pharmacienne experte en dermo-cosmétique naturelle.