Comme vous l’avez appris dans l’article de la semaine dernière, hydrater ne consiste pas à faire pénétrer de l’eau au niveau de l’épiderme.
Il s’agit au contraire de limiter la perte en eau! Il apparaît donc primordial de connaître les facteurs qui aggravent la déshydratation afin de maîtriser la perte hydrique.
Identifier ces facteurs permet de prévenir les problèmes de peau déshydratée et d’optimiser les soins anti-déshydratations.
Découvrez les 6 règles d’or pour limiter efficacement les problèmes de déshydratation.

Attention au cercle vicieux de la déshydratation !

Vous souvenez vous du rôle ESSENTIEL de la PIE = Perte Insensible en Eau ?
Le derme, fortement vascularisé, constitue le réservoir en eau de la peau. Grâce à un flux hydrique permanent (= la PIE) l’eau transite des couches profondes de la peau (le derme) vers la couche supérieure de l’épiderme.
Et ceci dans le but de maintenir l’hydratation de la couche cornée.

Le taux d’hydratation de cette couche est voisin de 13%.  S’il est inférieur à 10%, la peau perd son élasticité, devient terne, rugueuse, fatiguée et inconfortable…

Au delà de l’aspect esthétique, une déshydratation entraîne :

  • une perte du rôle protecteur de la peau : elle devient alors réactive (rougeurs, voire une sensation de brûlure),  s’assèche, et des infections cutanées peuvent se développer… Car une peau déshydratée est plus fragile, et ne joue plus son rôle de barrière de façon optimale.
  • une diminution du renouvellement cellulaire : car l’eau permet la maturation des cellules de la couche cornée et facilite la desquamation des cellules mortes qui sont en surface. Une déshydratation empêche ce processus de maturation de la couche cornée, et freine l’élimination des cellules mortes.

Le cercle vicieux de la déshydratation

Un défaut d’hydratation peut être causé par de nombreux facteurs : conditions climatiques, produits irritants, vieillissement…

Tous ces facteurs mettent à mal votre peau en affaiblissant sa fonction barrière. Votre peau étant moins protégée, le ciment lipidique n’assure plus une cohésion efficace de la couche cornée.

L’eau n’est plus maintenue en surface, la peau se déshydrate et c’est le début d’un cercle vicieux…

Voici les 5 facteurs aggravant la déshydratation de votre peau :

1 – L’environnement dans lequel vous vivez :

Influence des saisons sur la peau

Votre peau mène chaque jour un combat contre les agressions externes qui diminuent sa réserve en eau.

Notamment :
– les conditions climatiques (les saisons, les changements de températures, le taux d’humidité,…)
– votre lieu de travail (climatisation, ou en plein air)
– la pollution, le tabac
– le stress…

2- Les agressions chimiques ou mécaniques :

Peuvent venir de produits que vous manipulez dans votre travail ou vos loisirs :

  • des peintures, solvants, white spirit
  • des produits trop détergents (produits d’entretien agressifs)
  • des solutions hydro-alcooliques

Dans ces cas précis ce sera surtout la peau des mains qui souffrira de déshydratation.

3- Le mauvais état de la «fonction barrière » de votre peau :

Des problèmes cutanés tels que : blessures, écorchures, brûlures, dartres, sécheresse…  entraîneront une peau qui aura du mal à rester hydratée.
De même si le renouvellement cellulaire ne se fait pas correctement, une couche épaisse de cellules mortes restera en surface de la peau et constituera une entrave à la pénétration des soins.

4- L’âge :

En prenant de l’âge, 2 processus essentiels au maintien de l’hydratation sont impactés:

  • la diffusion de l’eau du derme (intérieur) vers la couche cornée (extérieur) est moins efficace, ce qui diminue nettement la quantité d’eau présente en surface.
  • le renouvellement de l’épiderme et la fabrication de ciment lipidique se font plus lentement et en quantité moindre.

Donc une peau mature est souvent carencée en lipides. Elle n’est plus en mesure de capter ni de retenir l’eau au niveau de la couche cornée.  La peau se déshydrate et son vieillissement s’accélère

5 – L’usage de produits cosmétiques inadéquats :

Par exemple:

  1. l’emploi de produits non adaptés à votre type de peau : s’entêter à utiliser une crème dite « hydratante » alors que la peau est sèche (a surtout besoin d’être nourrie).
  2. l’usage de produits trop agressifs :
  • lotion à base d’alcool qui dessèche la peau, solution hydro-alcoolique
  • produit contenant des tensio-actifs sulfatés qui sont irritants
  • parfum 
  • huiles essentielles dites dermo-caustiques
  • gommages trop fréquents ou abrasifs
  • savon de Marseille ou savon industriel

Voici les 6 Règles d’Or pour retrouver une Peau Hydratée?

Le taux d’hydratation de la couche cornée dépend donc de plusieurs paramètres sur lesquels nous pouvons jouer :

  • Règle N°1 : Buvez abondamment !

    Eau détox

    L’eau que nous buvons est ensuite distribuée par la circulation sanguine jusqu’au derme, qui constitue le réservoir d’eau de notre peau.

    Boire l’équivalent d’un verre toutes les heures est recommandé sous un climat tempéré. C’est le minimum pour compenser la perte hydrique par les urines, la transpiration et la perspiration (PIE).
    En cas de chaleur ou si vous faites du sport il faudra augmenter votre consommation.

    Préférez les eaux minérales, les eaux de source, le thé vert, les eaux détox (avec des agrumes, des fruits riches en antioxydants, des légumes, de la menthe…)

  • Règle N°2 : Effectuez un gommage doux régulier !

    Ce qui permet d’éviter l’accumulation de cellules mortes au niveau de la couche cornée et d’optimiser le renouvellement cellulaire. Les soins que vous apporterez à votre peau seront alors mieux assimilés.
    Choisissez un gommage doux comme l’exfoliant
    à la poudre d’açaï.

  • Règle N°3 : Nourrissez votre épiderme avec l’apport d’acides gras essentiels !

    C’est le rôle des huiles végétales qui permettent de combler les carences en acides gras. Les acides gras sont des éléments indispensables du ciment lipidique de la couche cornée et lui permettent d’assurer la rétention d’eau.

    Retrouvez quelles sont les huiles végétales à privilégier en cas de déshydratation dans cet article: Huiles « hydratantes » lesquelles choisir !

  • Règle N°4 : Protégez votre peau d’un environnement agressif !

Limiter l’emploi de produits irritants, de solution hydro-alcoolique, portez des gants,…
Et pensez à adapter votre sérum selon les saisons.

  • Règle N°5 : Prévenez le vieillissement prématuré de votre peau !

    Le vieillissement de la peau entraîne des répercussions importantes sur les structures de régulation de l’hydratation cutanée.
    Pour préservez votre capital hydratation, soutenez au maximum le processus anti-radicalaire de votre peau :
    – Appliquez des huiles riches en anti-oxydants : huiles végétales de pépins de Framboise ou de pépins de Grenade
    Protégez votre visage des effets néfastes du soleil avec des produits solaires protecteurs.

  • Règle N°6 : Utilisez des soins anti-déshydratants performants !

    C’est à dire qui maintiennent l’eau au niveau de l’épiderme en utilisant à la fois des agents humectants (comme les composants du NMF: (Natural Moisturing Factor), ET des corps gras appropriés.

    C’est ce que je vous propose de découvrir la semaine prochaine !

Si vous aimez, LIKEZ. Merci!