Accueil » La Peau » Transpiration » Transpiration excessive, la nuit ou le jour, comment la diminuer naturellement ?

Transpiration excessive, la nuit ou le jour, comment la diminuer naturellement ?

Transpiration Excessive
Transpiration Excessive

Avec la chaleur de cet été, qui était caniculaire en Juillet, plusieurs d’entre vous m’ont envoyé des questions sur la transpiration excessive, la nuit surtout, qui les gênait encore plus que d’habitude.

Pourquoi la transpiration excessive ?

Normalement, la transpiration est un phénomène naturel qui permet au corps de se maintenir à une température stable autour de 37°C. Lorsque vous êtes dans un environnement trop chaud, la sueur que vous secrétez va permettre au corps de se refroidir par un phénomène d’évaporation.

Cette sueur est excrétée par les glandes sudoripares réparties partout sur la peau. Il en existe 2 catégories

  1. Les glandes eccrines responsables de la régulation de la température du corps : elles sont très nombreuses au niveau de la paume des mains, de la plante des pieds, des aisselles et du front. Elles secrètent environ 1L/jour d’un mélange d’eau et de sels minéraux ce qui donne un pH acide et cela peut aller jusqu’à 10L/jour. Cette sueur est inodore.
  2. Les glandes apocrines responsables de notre identité olfactive : elles sont surtout présentes au niveau des aisselles et des régions génitales. Ce sont elles qui sont responsables de l’odeur corporelle qui nous est propre. Cette secrétion est un mélange d’eau, de sels minéraux, de protéines, de lipides et phéromones. Au départ, ce mélange est peu odorant et c’est sa décomposition sous l’influence des bactéries résidant dans ces régions du corps (aisselles ou régions génitales), qui donne les odeurs plus ou moins agréables.  La présence de poils augmente la rétention de la sueur et crée ainsi un milieu très propice à la prolifération des bactéries.

Tout le monde transpire et cette transpiration est plus ou moins stimulée par :

  • la chaleur
  • l’effort physique
  • la fièvre
  • le stress ou l’émotion

Mais il y a des personnes qui transpirent en permanence. Cela s’appelle alors l’hyperhidrose, c’est à dire la production excessive de transpiration par les glandes eccrines. Elle apparait donc essentiellement aux aisselles, aux mains et aux pieds.

L’hyperhidrose palmo-plantaire se retrouve surtout chez les hommes. Elle débute à l’adolescence, est à son apogée vers 30-40 ans et diminue ensuite. Ce n’est pas un phénomène continu et il est souvent lié à des états de stress.

Or, cette transpiration excessive est gênante dans le quotidien

  • des mains moites en permanence qui empêchent de serrer la main ou de toucher des objets (papier, tissus,..)
  • des vêtements humides qui se décolorent ou se détériorent avec des auréoles au niveau des aisselles,
  • des pieds qui sentent mauvais, car il y a une prolifération bactérienne dans l’univers clos de la chaussure ce qui entraine la détérioration des chaussures.

Et tout cela génère alors un stress qui renforce cet état. Apparait alors un cercle vicieux dont il est difficile de se débarrasser.

Les causes et les facteurs aggravants de la transpiration excessive

Il existe des cas d’hyperhidrose sans cause apparente (et c’est la grand majorité des cas) et des hyperhidroses liées à des maladies (hypertyroïdie, diabète,neuropathie diabétique, douleurs,…).

Stress : facteur aggravant
Stress : facteur aggravant

Les facteurs aggravants sont multiples:

  • alimentaires
    • le café, le chocolat, l’acide citrique, les épices, l’alcool,… qui déclenchent les sécrétions de la sueur quelques minutes après l’ingestion de ces aliments
    • les boissons chaudes et froides : le corps transpire pour réguler. Donc, il vaut mieux boire des boissons à température ambiante
    • les aliments difficiles à digérer : charcuterie, produits laitiers ou sucrés, aliments industriels
  • psychologiques
    • le stress qui engendre une surexcitation des glandes sudoripares, et comme cela se voit, cela amplifie le stress et donc la transpiration excessive.

Il s’agit sans doute d’un déséquilibre du métabolisme, car la peau est un émonctoire (organe qui permet d’éliminer les toxines de l’organisme). Lorsque les reins ou le foie ne font plus correctement leur travail ou sont débordés, les toxines passent par la peau et la transpiration.  Ce serait donc physiologique et nécessaire à l’équilibre de l’organisme.

Comment diminuer la transpiration excessive  de façon naturelle ?

Avant d’avoir recours aux traitements classiques qui sont très lourds : ionophorèse, Botox, Intervention chirurgicale, traitements médicamenteux anticholinergiques,.., il existe des moyens naturels pour moins transpirer ou pour diminuer les mauvaises odeurs.

  • le bicarbonate de soude qui neutralise les odeurs et empêche la prolifération bactérienne, à saupoudrer sous les aisselles ou sous les pieds.
  • le gel d’aloe vera : antibactérien qui empêche la prolifération bactérienne à l’origine des mauvaises odeurs.
  • l’huile essentielle de palmarosa qui est astringente (ralentit la production de sueur) et antibactérienne. Appliquez 1 goutte sous chaque aisselle le matin. Elle peut être associée au gel d’aloe vera (si cela pique).
  • l’huile essentielle de sauge sclarée : 2 gouttes sur un bout de mie de pain à avaler tous les matins.
  • une infusion de sauge qui ralentit l’activité des glandes sudoripares. A boire 3 fois par jour après les repas.

Des Ingrédients naturels à utiliser pour réguler la transpiration excessive

Mettre au creux de la main, 1 goutte de chaque HE dans un peu de Gel d’Aloe Vera

  • Gel d’Aloe Vera
  • Huile essentielle de Sauge Sclarée
  • Huile essentielle de Palmarosa
  • Huile essentielle de Cyprès
  • Huile essentielle de Ciste Ladanifère
  • Huile essentielle de Géranium rosat

Appliquez quelques gouttes 2 fois par jour sous les aisselles, sous la plante des pieds et/ou sur la paume des mains. Ceci pendant 3 semaines. Puis, arrêtez 1 semaine. Si votre transpiration excessive n’a pas diminué sans l’application de la formule, appliquez de nouveau pendant 3 semaines.

PS: Cette formule ne s’applique pas chez les femmes enceintes ni chez les personnes ayant un cancer hormono-dépendant.

Mon Astuce Naturelle pour remplacer votre déodorant conventionnel

Pour ceux et celles qui ont une transpiration normale, je recommande l’utilisation de l’huile essentielle de Palmarosa : 1 goutte sous chaque aisselle tous les matins. Elle n’empêche pas la transpiration, mais empêche surtout les bactéries de proliférer, donc vos aisselles ne sentent plus mauvais. Elle peut être aussi associée à un peu de gel d’Aloe Vera.

Et, vous avez-vous trouvé des moyens pour lutter contre la transpiration excessive ?

Si vous aimez, LIKEZ. Merci!

Découvrez comment prendre soin de votre peau naturellement et retrouver une peau saine, équilibrée et éclatante de santé !

Recevez notre guide PDF en indiquant votre prénom et votre e-mail :

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Vous recevrez également notre newsletter, de laquelle vous pourrez facilement vous désinscrire dès que vous le souhaiterez.

A Propos Christine

Pharmacienne, Experte en Dermo-Cosmétique, je vous aide à traiter Vos Problèmes de Peau, avec des Ingrédients Naturels, comme les Huiles Végétales et Huiles Essentielles, parfaitement adaptés, à ces Problèmes. Essayez, et vous serez Bluffée comme je le suis tous les jours sur les : Vergetures, Rougeurs, Marques sur la peau, Pores Dilatés,.....

47 Commentaires

  1. Avez vous une solution pour les personnes atteintes d’hyperhidrose ?? mon amie a essayé huiles essentielles de palmarosa, sauge sclarée et ciste 60 gouttes de chaque et 20 gouttes de ciste le matin et soir mais son problème persiste; c’est une affection très handicapante ; elle n’a pas de problème d’odeur mais juste un problème de transpiration vraiment excessive, ses mains coulent de l’eau!! si vous avez des conseils ce serait super !!

    • bonjour Katia,

      je vous invite à consulter le lien suivant: votre solution
      pas d’huile essentielle ni huile de nigelle pendant la grossesse et l’allaitement pour information. Pas d’huile essentielle de sauge sclarée en cas de cancer hormonodépendant.
      conservez les huiles végétales, gel d’aloe vera et mélange au frigo.
      courage et patience.

      A bientôt

      • Bonsoir son problème n est pas la dyshidrose mais l hyperhidrose ce n est pas du tout pareil
        Avez vous des conseils ?
        Merci d avance

        • bonjour Katia,

          merci pour votre patience et votre compréhension pour la mauvaise lecture de ma part.
          votre amie peut essayer les huiles essentielles et/ou hydrolats (ne les utilisez pas ensemble, ils ne se mélangeront pas) d’ylang ylang, petit grain bigarade, patchouli…
          les huiles essentielles peuvent être associée à de l’huile de jojoba/pépin de raisin, 1 goutte dans le creux de la main, mélangée à la dose à appliquer.
          pas d’huile essentielle pendant la grossesse et l’allaitement pour information. pas d’huile essentielle de cyprès, de sauge sclarée, de patchouli en cas de cancer hormonodépendant.
          courage !

          A bientôt

  2. Quelles sont les huiles végétales qui ont le meilleur pouvoir antibactérien ?

    • bonjour Laetitia,

      les huiles de nigelle, de pépin d’argousier, de tamanu…. sont celles qui auraient le meilleur pouvoir assainissant.
      pas d’huile de nigelle pendant la grossesse et l’allaitement pour information.

      A bientôt

  3. Bonjour,
    J’ai utilisé il y a 2 ans la recette que vous donnez dans cet article pour traiter la transpiration excessive, et cela avait très bien fonctionné, ma transpiration était redevenue normale. Mais il me semble sauf erreur de ma part que vous aviez donné le grammage exacte pour en faire un pot de 50ml puisque j’en avais fait un pot, et je ne retrouve plus cette recette. Je n’ai pas le temps le matin de doser goutte par goutte, c’est toujours la course, pourriez-vous me redonner les quantités exactes?
    Merci!

    • Bonjour Marion,
      nous ne pouvons plus indiquer des formules précises si elles n’ont pas de dossier cosmétique officiel, selon la réglementation cosmétique en vigueur.
      Le gel d’aloe vera ne peut pas recevoir plus de 10% d’huiles végétales ou essentielles.
      Vous pouvez alors les répartir à parts égales.
      A bientôt

  4. Bonjour,

    J’ai une peau grasse acnéique à rougeurs.. et je fais du sport tous les soirs. Ce que je me demande c’est si je dois nettoyer mon visage directement après l’effort ou je peux attendre 20 minutes que je rentre chez moi pour prendre une douche et que je puisse faire ma routine : liniment oleocalcaire + hydrolat menthe poivrée + gel aloe vera 3x/semaine. Sinon je prendrai mes produits et me doucherai directement à la fin de ma séance à la salle. Si je dois prendre mes produits à l’extérieur, le gel d’aloe vera ne sera plus au frigo pendant 2 heures, cela peut poser problème ?

    J’ai entendu qu’attendre et laisser sécher la transpiration sur la peau peut poser problème pour mon type de peau ? Est-il vrai que la transpiration peut aggraver l’acné et causer des boutons ?

    Merci d’avance.

    • Bonjour Fabien,
      Vous pouvez après votre entrainement vous rincer le visage avec de l’eau ( la sueur s’élimine à l’eau), bien sécher votre visage, et ensuite utiliser votre nettoyant chez vous.
      Inutile de vous compliquer la vie.
      Bonne soirée.

  5. bonjour Christine,

    ma question concerne la transpiration excessive du visage.
    Je transpire abondamment au niveau du visage et du crâne dès qu’il fait chaud, et très peu du coprs: jamais d’auréole sous les bras par ex.
    Je me retrouve les cheveux trempés (et j’en ai peu) comme si je sortais de la douche, et le visage ruisselant.
    Je n’ai jamais utilisé d’anti-perspirants ni de déodorants car je n’en avais pas l’utilité:mais est-il possible de bloquer momentanément au moins (le temps d’une sortie par ex) la transpiration du visage et de la tête ?

    Merci

    • Bonjour Martine,
      je n’ai pas beaucoup d’expériences sur ce cas précis.
      Cependant, je pense que vous pourriez essayer cette formule:
      un peu de gel d’aloe vera sur lequel vous versez 1 à 2 gouttes d’Huile essentielle de Sauge Sclarée et vous appliquez ce mélange sur les parties concernées.
      A ne pas faire si vous avez un cancer hormono-dépendant ou si vous êtes enceinte ou allaitante.
      A bientôt

  6. Namaste Madame ,
    J’ai bien saisi la combinaison des différents paramètres physiologiques qui peuvent être à l’origine d’une transpiration excessive , les tenants et les aboutissants de tous les conseils que vous donnez et qui sont extrêmement pertinents et laissent une grande liberté en fonction de chaque situation .Si l’on met de côté tout ce qu’il est de bon sens d’adopter comme mode de fonctionnement alimentaire , vestimentaire , gestion du stress mental et physique…je voudrais savoir , s’il vous plaît , de manière plus ciblée ce que je pourrais faire très concrètement pour mon adolescent qui souffre de sudation excessive et fort mal odorante . Vous proposez des infusions de sauge trois fois par jour ce qui , dans le cadre des vacances ,est envisageable mais inadapté en temps scolaire par exemple. Vous proposez également une formule naturelle pour réguler la transpiration( à base d’aloe vera,sauge, palmarosa, cyprès ciste ,géranium ) mais aussi quelques gouttes de sauge sur un bout de pain de mie le matin. Mon ado complexé est prêt à adopter le comportement nécessaire à la résolution de ce problème qui le handicape et venant de la Réunion il a l’habitude d’avoir pour acquis la culture de l’utilisation et des bienfaits de la pharmacopée. Toutefois je souhaiterais me montrer subtile en choisissant un traitement adéquat à son caractère masculin et à son caractère de jeune homme. D’où le choix de mes trois exemples de remèdes. Mais Etant béotienne quant à ce sujet , je me dis que le cumul de remèdes peut tout aussi être nuisible non qu’en pensez-vous ? Que lui conseillez-vous ?
    Je vous remercie infiniment de votre écoute et de vos conseils .Bonne journée , Madame.
    Très cordialement , Vanessa

  7. Bonjour,
    Je suis depuis quelques mois maintenant votre site pour différentes préparations maisons qui me donnent entière satisfaction et je vous en remercie! Mais j’ai un problème de transpiration excessive (sans odeur significative) des aisselles hiver comme été, quotidiennement et sans raisons apparentes depuis mon adolescence (au moins 10 ans!) et je n ai toujours pas trouver de solutions, c’est très handicapant… J’ai essayer en utilisant des produits à forte concentration en aluminium en pharmacie mais douloureux et mauvais pour la santé. Je me suis tournée il y a peu vers un mélange d huiles essentielles (sauge sclaree + Palma Rosa + ciste ladanifere en quantité égale) qui le matin me permet d’être tranquille 2h ou 3 maximum. Avez-vous une formule « magique » ? Je vous remercie par avance, ce serait un gros poids en moins pour moi!

    • Bonjour Aurélie,
      non, je n’ai pas de formule magique et aucune autre expérience que celle indiquée dans cet article.
      Vous pouvez aussi appliquer un peu d’alcool à 90°C avec 10% d’huile essentielle de Menthe Poivrée pour refroidir ce qui inhibe la production de transpiration, sur les endroits concernés.
      A bientôt

  8. Bonjour,
    J’ai découvert vos huiles végétales depuis quelques mois et les résultats sont extraordinaires. J’ai complètement abandonné les crèmes traditionnelles. Par contre j’ai tendance à avoir les paupières qui tombent et je souhaiterais savoir quelle la meilleure huile végétale pour raffermir la peau. J’utilise actuellement l’huile de tamanu et de carthame. Je vous remercie par avance de vos conseils.
    A très bientôt au plaisir de vous lire.

  9. Bonjour,
    J’ai découvert vos huiles végétales depuis quelques mois et les résultats sont extraordinaires. J’ai complètement abandonné les crèmes traditionnelles. Par contre j’ai tendance à avoir les paupières qui tombent et je souhaiterais savoir quelle la meilleure huile végétale pour raffermir la peau. J’utilise actuellement l’huile de tamanu et de carthame. Je vous remercie par avance de vos conseils.
    A très bientôt au plaisir de vous lire.

  10. Bonjour Christine

    J ai acheté de votre site en juin 2015 des mélanges

    d huiles , gel aloe Vera, HE de céleri pour mes taches brunes sur les 2joues et vous m aviez fait des formules ,pourtant jusqu a maintenant je n ai pas d amélioration et j’utilise les crèmes solaires

    Je voudrais tellement me débarrasser si je pouvais de ces 2 grosses taches brunes .

    Je nettoie chaque matin et soir avec le liniment et je mets aloe Vera et le sérum anti taches brunes.
    Mme Christine ,j aimerais que vous m aidiez à me débarrasser des taches brunes.
    Merci.

    • bonjour Hersi,

      avez vous arrêté tous les produits conventionnels, crèmes, produits nettoyants et maquillage compris? ils annulent les effets bénéfiques des produits naturels.
      conservez vous vos produits au frigo? (sauf huiles essentielles)
      utilisez uniquement une crème solaire bio et minérale pour protéger les taches du soleil.
      attention l’huile essentielle de céleri est photosensibilisante, elle n’est à utiliser que le soir, associée aux huiles végétales. pas le matin.

      A bientôt

  11. Bonjour Christine, je tenais à vous remercier pour cette recette très efficace, je revis! Je désespérais de trouver quelque chose qui fonctionne enfin, et naturel. J’aimerais savoir s’il y avait des risques à continuer cette recette dès lors que la transpiration a diminué? Il m’en reste pas mal et je me suis bien habituée à la texture et à l’odeur.
    Merci pour tous vos conseils!

    • Bonjour MarionL,
      c’est effectivement une formule assez dosée en huile essentielle.
      Je vous recommande de diminuer la part d’huile essentielle de moitié.
      Pour le faire, vous rajoutez à ce qui vous reste autant de gel d’aloe vera seul que le volume qu’il vous reste. Et votre dosage sera 2 fois moindre. Et vous mélangez le tout.
      A bientôt.

  12. Svp j’ai un problème de pigmentation des tâches sur le visage es-ce qu’il y’a une solution? Merci

    • bonjour Gaouar,

      l’utilisation des produits naturels entraine l’arrêt des produits conventionnels, crèmes, produits nettoyants et maquillage compris, qui entretiennent les problèmes de peau et annulent les effets bénéfiques des produits naturels.
      préférez du maquillage sous forme de poudre minérale.
      en soin quotidien, à la place d’une crème,vous pouvez appliquer sur votre visage, 4-5 gouttes du mélange suivant, matin et/ou soir, pour 15 ml:
      huile de pépin d’argousier 5 ml
      huile de chaulmoogra 5 ml
      macérât de busserole 5 ml
      vitamine E 5 gouttes
      conservez les huiles végétales, vitamine E et mélange au frigo. conservez l’huile de chaulmoogra à l’abri de la lumière et de la chaleur, dans un placard.
      protégez les taches du soleil avec une crème solaire bio et minérale qui sera compatible avec les produits naturels.
      il faut minimum 4 mois voire beaucoup plus longtemps pour atténuer des taches.

      A bientôt

  13. Bonjour Christine,
    Ma mère a eu un cancer hormonodépendant et je péfère par excès de précaution, ne pas utiliser d’HE ostrogène-like surtout sous les aisselles… Y aurait-il d’autres HE qui pourraient remplacer la sauge scalée et palmarosa ou la cyste le géranium et cyprès sont suffisant?
    Merci par avance.

    • Bonjour Karine,

      vous avez tout à fait raison d’appliquer le principe de précaution.
      Elle peut aussi appliquer de l’hydrolat de Menthe Poivrée, et les HE de Ciste et de Géranium peuvent tout à fait suffire.
      A bientôt

  14. Bonjour Christine,

    J’aimerais savoir si l’huile essentielle de palmarosa est oestrogène-like? Je l’utilise depuis longtemps et j’ai été étonnée lors de la lecture de cet article de Julien Kaibeck: https://www.santenatureinnovation.com/mes-deux-recettes-pour-des-deos-efficaces-et-naturels/

    Voici les extraits qui me font remettre le palmarosa en question:

    « On évite ici le palmarosa et la sauge sclarée, pourtant souvent cités comme ingrédients dans les déos, car il s’agit d’huiles essentielles œstrogène-like. »

    « Si vous préférez l’odeur d’un parfum, alors optez pour une friction à l’huile essentielle de laurier noble pure. Ne versez que 2 gouttes sur le bout des doigts et frottez les aisselles. L’effet frais, parfumé et déodorant est immédiat ! Beaucoup de fans d’aromathérapie pratiquent ce geste quotidiennement avec l’huile essentielle de palmarosa qui est bien documentée pour cet usage. Mais je la déconseille à toute personne souffrant de maladies hormonodépendantes, et aussi aux peaux ultrasensibles car l’huile essentielle de palmarosa pure peut irriter au long terme. »

    J’ai remarqué que vous avez l’habitude de spécifier à chaque fois les huiles essentielles oestrogène-like dans vos articles et recettes, alors j’aimerais connaître votre avis sur le palmarosa.

    Merci beaucoup!

    • Bonsoir,

      Nous avons les mêmes lectures… J’ai tout de suite écrit à Christine à ce sujet (voir le premier post sur cet article). J’ai mal reproduit l’article précédent De J Kaibeck, en parlant d’aluminium, en fait la dangerosité de la sauge est comparée à celle des parabens…
      J’ai indiqué les doses que j’utilise quotidiennement et Christine m’a rassurée à ce sujet.
      J’espère qu’il en sera de même pour vous.
      Bien à vous.

    • Bonjour Maud,

      tout simplement parce qu’l’HE de Palmarosa n’a pas de contre-indication pour les personnes ayant un cancer hormono-dépendant, comme celle de Sauge Sclarée.
      Elle est tonique utérine et est contre indiquée chez la femme enceinte. J’en réfère à Danièle Festy et Dominique Baudoux (des références en aromathérapie) qui ne parlent jamais de cette contre-indication.
      Julien Kaibeck la cite d’ailleurs dans son livre « SOS Peau au naturel » pour la transpiration excessive.
      A bientôt

    • Merci Christine pour cette précision importante et les références à l’appui. C’est très apprécié!

  15. Bonjour,

    J’ai tendance à transpirer du visage et du cuir chevelu, mais essentiellement le matin. Existe t-il un traitement naturel efficace ? Merci.

  16. et la pierre d’alun (je l’achète en magasin bio) vous n’en parlez pas ; merci de me dire ce que vous en pensez

    amitiés

    • Bonjour Christiane,
      Si c’est une pierre d’alun de potassium, pourquoi pas.
      Cela dit, je ne conseille que ce que je connais et utilise et je n’ai pas d’expérience sur cette méthode.
      A bientôt

  17. bonjour est ce que ces recettes sont elles applicable sur les zones génitales

    • Bonjour Sawine,
      non. Les huiles essentielles doivent être appliquées avec précaution sur les muqueuses.
      Faites des essais progressifs avec 1 seule goutte de chaque HE dans la totalité de la formule et observez comment cela réagit.
      Si vous le supportez augmentez progressivement les doses, jusqu’au 1/3 maximum des doses préconisées.
      A bientôt

  18. Bonjour Christine,

    J’ai découvert votre site grâce ‘aux recommandations de Christophe Bernard sur son site Altheaprovence et j’en suis ravie.

    Depuis pas mal d’années, je m’exfolie doucement les aisselles avec une brosse douce tous les matins ( avec un gant kessa le moins ruguex possible, ou encore les petits coussins, en racines de vétiver qu’on trouve en Inde) avant la douche et je ne savonne pas mes dessous de bras, ayant appris que les acide gras des savons nourrissaient si je puis dire les bactéries les plus odorantes! J’ai baptisé ça la méthode « grattounette ». J’utilise un deo maison vraiment de temps en temps, tous les dix jours pas plus. Comme je supporte mal le bicarbonate, j’emploie en voyage l’He de palmarosa, et sinon, un mélange qui combine HE de patchouli et santal, avec de l’extrait CO2 de barbe de Jupiter . Je compose le mélange comme un parfum, pour le plaisir

  19. Le bicarbonate de soude, pour moi, c’est le produit qui a sauvé mon mari. Un peu de poudre sur les aisselles humides, et adieu transpiration excessive et mauvaises odeurs pour toute la journée et même au-delà ! Bien plus efficace et économique que l’huile essentielle de palmarosa ! En plus, le bicarbonate de soude est un produit multi-usage : il me sert d’ingrédient dans mon dentifrice maison (une pincée dans deux cuillères à soupe d’argile blanche ou verte, quelques gouttes d’HE de menthe poivrée, le tout aggloméré avec un peu d’eau), de nettoyant ménager (robinetterie impeccable pour un détartrage écologique, toilettes, évier, etc.), désacidifiant culinaire (une pincée dans une compote de pommes maison), et encore pour bien d’autres usages que l’on découvre facilement sur internet. Merci Christine, vous êtes la bonne fée de beaucoup de personnes qui se rallient grâce à vous à l’essentiel : la nature ! :)

  20. Bonjour Christine,

    Personnellement, je lave les aisselles à l’eau froide avec un savon saponifié à froid, puis j’ajoute à un oléogel (quelques gouttes d’huile de jojoba + gel d’aloé-vera) un peu de bi-carbonate de soude, je suis satisfaite du résultat obtenu ! Contrairement aux déo du commerce aucune plaque rouge, pas d’irritation que demander de plus !

  21. Bonjour Christine,

    je vous suis depuis quelques temps déjà et suis passionnée de votre site et de vos conseils. Je tenais donc tout d’abord à vous en remercier.
    Depuis 2 ans je suis une adepte de la cosmétique naturelle et j’ai donc arrêté les déos classiques. J’utilise depuis environ 2 mois de l’HE de Palmarosa (1 goutte sous chaque aisselle) et ça marche bien mais je suis déçue d’avoir dû arrêté le bicarbonate de soude. En effet, après qqs mois d’utilisation du bicarbonate (pur et frotté sous les aisselles), j’ai eu des plaques rouges sous les aisselles qui brûlaient puis grattaient. J’ai assimilé ça à une forme de brûlure. J’ai attendu un peu que ça cicatrise et j’ai essayé le déo de Schmidt avec du beurre de Karité et du bicarbonate et le problème a recommencé. Ma collègue a eu le même problème que moi. Qu’en pensez-vous et y’a t’il une possibilité que je puisse réutiliser le bicarbonate car c’est vraiment très efficace. Merci beaucoup de votre réponse.

    • Bonjour Eichelbrenner
      J’ai eu exactement le même problème que vous avec une composition faite maison à laquelle était incorporée le bicarbonate , ma fille et petite fille aussi après plus d’un mois d’utilisation , j’ai arrêté , recommencé et toujours même irritation , c’est le bicarbonate qui nous a fait ce problème , je l’ai banni de mes soins déodorant pour les aisselles

    • Bonjour,
      je comprends votre déception.
      Appliquez un peu de bicarbonate au creux du bras et observez si votre peau régit dans les 24h. Si, oui, c’est que vous êtes allergiques, donc vous ne pouvez plus l’utilisez à moins de vous faire désensibiliser.
      Sinon, c’est que vous n’êtes sans doute pas allergique.
      Mélangez le alors dans de l’eau et passez cette eau bicarbonatée sous les aisselles (formule plus douce).
      A bientôt

  22. Bonjour Christine,
    Mon expérience est la suivante :
    J’ai d’abord essayé une goutte d’huile essentielle de palmarosa sous chaque aisselle, mais une goutte me semblait très très insuffisant pour « recouvrir » la surface d’une aisselle, et surtout, l’odeur me déplaisait assez.
    J’ai ensuite essayé le gel d’aloe vera auquel j’ajoutais un peu de bicarbonate de soude.
    Aujourd’hui, je mélange chaque matin un peu d’huile végétale de souchet (sensée ralentir la repousse des poils…) avec du bicarbonate de soude. Hormis pour l’aspect anti-repousse, qui pour le moment n’est pas flagrant, je suis très satisfaite. Très simple et très économique…
    Merci pour vos articles…

  23. Bonsoir Christine,

    Votre article tombe à point nommé !
    Je fais moi-même mon déodorant au gré de mes balades sur différents sites(base : 20 ml hydrolat d’hamamelis, 20 ml d’hydrolat de sauge sclarée, un peu de bicarbonate, 20 gttes d’HE de palmarosa, 10 gttes d’HE de sauge sclarée, extrait de pépins de pamplemousse, gomme de guar).
    Mes filles et moi même utilisons ce déo quotidiennement La transpiration excessive est de famille…
    Sur certains sites ces HE sont mises au même rang que l’aluminum… Pourriez vous me donner votre avis ? J’ai l’habitude d’utiliser vos formules (liniment, sérums, gel hydratant,…etc) et vos conseils me sont précieux.

    • Bonjour Nicole,
      ne vous inquiétez absolument pas.
      Si vous n’avez pas de cancer hormono-dépendant, ces ingrédients, aux dosages utilisés ne vous poseront pas de problèmes.
      Il n’y a aucune raison de les mettre au même niveau que l’aluminium dont le rôle est de diminuer la taille des pores et de bloquer la transpiration. Ils sont soupçonnés d’être cancerigènes en pénétrant dans la circulation. Ce n’est pas du tout la même chose.
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *