Accueil » Comprendre la peau » Boutons, acné, teint terne : pourquoi faut-il drainer les émonctoires ?

Boutons, acné, teint terne : pourquoi faut-il drainer les émonctoires ?

Face aux imperfections de la peau, à des problèmes d’acné, un teint gris, des poches sous les yeux, des cernes noircis... il convient de vous demander si vos organes d’élimination n’auraient pas besoin d’un petit coup de pouce pour aider votre organisme à se débarrasser des toxines.

Car même si le corps humain est une formidable machine, il a besoin, pour son bon équilibre, d’évacuer de façon performante toutes les toxines.
Force est de constater que notre mode de vie actuel malmène les organes d’élimination, qui se retrouvent bien souvent trop sollicités.

Pour qu’ils puissent fonctionner et exercer pleinement leur rôle d’élimination, il convient d’en prendre soin et de les désengorger, au risque de voir des problèmes de peau s’installer durablement.

Le rôle indispensable des émonctoires :

Vous vous demandez peut-être ce que signifie drainer les émonctoires ?
Il s’agit en fait de faciliter et aider le travail des organes d’éliminations de notre corps.

Ces organes appelés « émonctoires » sont notamment : le foie, les reins, les poumons mais aussi les intestins, et la peau.
Ils ont la capacité de filtrer puis d’évacuer des substances à l’extérieur de notre corps.
Chaque organe agit à son niveau et les déchets sont ainsi éliminés par l’urine, les selles, la sueur, le mucus, l’air expiré, etc.

Les déchets et toxines qui sont à évacuer proviennent à la fois de :

Pesticides utilisés dans l’agriculture
  • l’intérieur du corps : radicaux libres, cortisol, adrénaline, histamine, bactéries, champignons,…
  • l’extérieur de notre corps. Ils sont issu de l’alimentation, de la pollution ou de notre mode de vie : pesticides, conservateurs, colorants, hormones de synthèses, métaux lourds, parasites…

Le rôle des émonctoires est donc fondamental pour nettoyer le corps humain et éviter l’encrassement de l’organisme.

Quels sont les signes au niveau de la peau montrant que les émonctoires sont saturés ?

Si les principaux organes d’élimination se retrouvent engorgés, ils ne peuvent plus jouer leur rôle de façon efficace.

Lorsque les toxines s’accumulent au sein de l’organisme, les émonctoires se fatiguent, peinent à drainer et on observe un ralentissement des fonctions métaboliques du corps.

Cela se traduit de différentes façon au niveau de la peau :

  • de l’eau et des graisses s’engorgent dans les tissus. Sur le visage on remarque alors des yeux bouffis au niveau des paupières, des poches gonflées.
  • Plus de toxines seront éliminées à travers la peau provoquant des imperfections, boutons,de l’acné, un excès de sébum
  • Des toxines s’accumulent dans l’organisme et peuvent provoquer un état inflammatoire. Selon le terrain, cette inflammation chronique pourra engendrer des rougeurs, de la couperose, une peau réactive…

C’est donc l’ensemble du métabolisme de l’organisme qui fonctionne au ralentit, au détriment des différents tissus dont celui cutané.

Pourquoi faut il drainer les émonctoires quand on a des problèmes de peau ?

N’oublions pas que la peau constitue l’organe le plus lourd de notre corps. Elle a de nombreuses fonctions, et est à la fois un organe de respiration et une voie d’élimination importante.

Avec sa surface importante, la peau a ainsi la capacité de prendre le relais des autres organes d’élimination lorsqu’ils sont déficients.

En effet, la peau constitue une double porte d’élimination et évacue des déchets à travers :

  • la sueur, grâce aux glandes sudoripares,
  • le sébum secrété par les glandes sébacées.

Voyons tout d’abord ce qu’il se passe du côté des glandes sudoripares :

Ces glandes sécrètent la sueur et permettent de réguler la température corporelle par la transpiration.

Mais si l’activité de la fonction rénale baisse, alors la capacité des reins à éliminer les toxines par les urines est diminuée. Les glandes sudoripares peuvent alors prendre le relai, et ainsi éliminer des toxines par la transpiration.

Ensuite qu’en est-il des glandes sébacées?

Elles sont à l’origine de la sécrétion du sébum (corps gras) qui participe :

  • Au maintien de l’hydratation au niveau de l’épiderme, puisque le sébum entre dans la composition du film hydrolipidique de la peau.
  • A la souplesse de l’épiderme
  • A l’équilibre du microbiote cutané.

Or, le foie, par la sécrétion de la bile, aide notamment l’organisme à digérer les graisses.
Mais si la capacité du foie est perturbée ou diminuée, les glandes sébacées peuvent alors fournir un travail supplémentaire pour tenter d’éliminer des déchets composés d’éléments lipidiques.
Cela peut être à l’origine d’une activité excessive des glandes sébacées.

En résumé :

Si les émonctoires primaires sont saturés et débordés, c’est alors la peau qui prend le relais pour éliminer déchets et toxines à travers la sueur et le sébum.

Voilà pourquoi un peau qui présente des imperfections a besoin que la fonction d’élimination des organes primaires (foie, reins, intestins) soit renforcée, en aidant l’organisme à drainer les toxines.

Comment soutenir le drainage des émonctoires ?

Pour renforcer la fonction hépatique et faciliter le drainage des toxines, vous pouvez faire une cure de Desmodium ou utiliser des plantes à l’action hépatobiliaire comme le chardon marie, le radis noir, l’artichaut, le boldo…

A lire également :
Comment détoxifier votre foie pour retrouver une Belle Peau ?

Il est également important de prendre soin de votre microbiote intestinal et de boire suffisamment afin que les fonctions intestinale et rénale puissent remplir correctement leur rôle.

Cela évitera que la peau ne prenne le relai et se retrouve « surchargée » par l’élimination de déchets par les glandes sébacées ou sudoripares, au risque qu’elle ne puisse plus « respirer » correctement.

Nous verrons plus spécifiquement dans l’article de la semaine prochaine comment drainer votre peau.

Et vous, pensez vous à drainer vos émonctoires pour vous aider à garder une jolie peau ?

Découvrez comment prendre soin de votre peau naturellement et retrouver une peau saine, équilibrée et éclatante de santé !

Recevez notre guide PDF en indiquant votre prénom et votre e-mail :

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Vous recevrez également notre newsletter, de laquelle vous pourrez facilement vous désinscrire dès que vous le souhaiterez.

A Propos Aurélie

Aurélie est docteur en pharmacie et est maman de 2 petits garçons. Elle se passionne depuis longtemps pour l'Univers des Soins Naturels. Elle les utilise quotidiennement et a pu observer l'extraordinaire Efficacité de ces Soins sur elle-même et ses enfants.

Voir aussi

Comment prendre soin d’une peau réactive avec rougeur sur le visage?

Votre peau est inconfortable, vous souffrez d’échauffements avec la sensation d’un visage qui brûle, votre …

6 Commentaires

  1. Bonjour,
    je voudrai savoir si c’est recommander de se detoxifier le foie lorsqu’on allaite? les toxines ne risquent pas de sortir dans le lait?
    merci d’avance pour votre réponse

  2. Bonjour j’ai 28 ans et j’utilise depuis presque 2 ans pour ma peau très réactive avec plaques et boutons de rosacée le sérum 2 le soir ainsi que l’huile de chanvre la journée, vos produits sont géniaux car cela appliquer quotidiennement a rendu ma peau moins reactive avec moins de boutons (surtout les gros) et moins de plaques rouge, ce problème se réglant petit à petit j’ai néanmoins un autre problème qui persiste qui est la peau qui pele et desquame, comme un manque d’hydratation avec les pores dilatés selon les périodes, même si je sais que c’est aussi un symptôme de la rosacee, je bois beaucoup, mange sain, du bon gras, quel huile en complément du chanvre pourrait m’aider contre ça? L’oleo hydra serait t-il adapté à ma peau ou plutôt pour les peaux matures? Sachant qu’il faut que je vite les huiles qui peuvent me faire attraper des boutons facilement vu ma peau très réactive… merci d’avance

  3. Sous les seins , j’ai des taches brunes et un peu rose ; j’ai vu un dermato qui a fait une biopsie: résultat négatif. Cependant, après avoir mis une pommade pendant un mois : rien a changé , que faire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *