L’huile d’Onagre fait partie de ces Huiles Végétales précieuses tant elle fait des merveilles pour notre peau !

En effet, c’est une des rares huiles à contenir de l’Acide Gamma-Linolénique, si bénéfique pour l’organisme. Il s’agit d’un acide gras qui joue un rôle important dans l’hydratation de la peau et la construction des membranes cellulaires. 

L’huile d’Onagre est réputée pour ses multiples vertus. Elle permet notamment de restaurer la souplesse de la peau, stimuler le renouvellement cellulaire, et d’apaiser les irritations.

Que vous ayez la peau sensible, sujette à l’atopie, mature ou desséchée, elle pourra faire partie intégrante de votre routine de soin.

Vous trouverez dans cet article tout ce qui fait la particularité de cette huile, ainsi que des conseils pour l’utiliser dans vos soins dermo-cosmétiques.

Les bienfaits de l’Huile d’Onagre pour la peau :

Originaire d’Amérique de Nord, l’Onagre est une plante dont la fleur jaune ne s’ouvre qu’en fin de journée, en seulement quelques minutes. Cela lui vaut d’ailleurs son surnom : Primevère du soir (ou en anglais : Evening primerose).

Son huile, obtenue par pression à froid des graines, est très prisée pour ses bénéfices remarquables, notamment au niveau de la peau.
Elle est notamment connue pour les propriétés suivantes :

  • restructurante : elle ralentit le vieillissement cutané, c’est une huile anti-âge par excellence.
  • hydratante : elle limite aussi la perte hydrique des cellules cutanées.
  • régénérante : elle soutient les peaux matures ou fragilisées en favorisant la régénération cellulaire.
  • apaisante : elle aide à calmer les peaux sensibles sujettes aux démangeaisons et protège des agressions climatiques.
  • adoucissante : elle améliore également l’aspect sec et rugueux de la peau.

Cette huile est donc particulièrement recommandée pour les peaux sensibles, matures, ridées, sèches, abimées, fragilisées.

D’ailleurs, certains pays européens (comme l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, l’Islande, le Danemark) en recommande l’usage pour le traitement de l’eczéma et de l’atopie chez l’adulte et l’enfant. L’Agence Européenne du Médicament, quant à elle, la conseille pour calmer les démangeaisons et soulager les peaux sèches.

Cette huile peut s’appliquer sur la peau, elle pénètre très bien et rapidement l’épiderme, sans laisser de film gras. En revanche, elle présente un indice comédogène de 2/5 et sera à utiliser de préférence diluée sur votre visage si vous avez tendance à avoir des imperfections, points noirs, boutons.

Mais elle peut également être consommée par voie interne pour compléter ses effets sur les problèmes de peau.

Vous pouvez ainsi utiliser l’huile vierge d’onagre en assaisonnement, à raison d’une à deux cuillères à café par jour.
Elle existe aussi sous forme de gélules à avaler, afin de réaliser des cures sur une période de 3 semaines.

Quelle est la composition de l’Huile d’Onagre ?

Comme toutes les huiles végétales obtenues par pression à froid, l’Huile d’Onagre contient une grande majorité d’acides gras mais aussi des insaponifiables (1,5 à 2%).

A lire également : Les insaponifiables, des atouts majeurs pour la peau !

Sa composition en acides gras :

  • Acide Linoléique (oméga 6) : 70 à 73 %
  • Acide Gamma-Linolénique (Oméga 6) : 9 à 10 %
  • Acide Oléique (oméga 9)  : 6-7 %
  • Acides gras saturés (8 – 9 %) : 7 % d’acide palmitique et 2% d’acide stéarique.
  • Cette huile de contient pas d’Oméga 3.

Parmi les insaponifiables, on retrouve des :

  • Phytostérols : connus pour leur action anti-inflammatoire. Ils aident ainsi à calmer les démangeaisons.
  • Stérols dont la vitamine E :  antioxydants naturels qui protègent du vieillissement prématuré grâce à leur action anti-radicalaire.
  • Polyphénols dont les Tanins, Catéchines : aux propriétés antioxydantes très importantes.
  • Acide Gallique : réparateur, il favorise la régénération des tissus.

Qu’est ce que l’Acide Gamma-Linolénique ou  AGL ?

D’où provient-il ?

Il s’agit d’un acide gras de la famille des Oméga 6 que notre corps est capable de produire par lui-même, à partir d’un acide gras essentiel : l’acide linolénique. Ce dernier doit donc être apporté par la nourriture ou par des huiles végétales : tournesol, carthame, pépins de raisin, noix… Il sera ensuite converti en Acide gamma linolénique, grâce à une enzyme (la Delta-6 saturase). Cette voie de synthèse se réalise dans des conditions normales, c’est à dire si l’organisme est en bonne santé. Mais cette transformation peut se retrouver affaiblie par la vieillesse ou la maladie.

Or, comme l’Acide Gamma Linolénique est rarement présent en quantité suffisante dans notre alimentation, et que dans certains cas sa production est diminuée, l’organisme peut alors se retrouver en carence.

D’où l’importance d’utiliser des Huiles suffisamment riches en AGL pour contrer ce manque. Mais seules quelques huiles en contiennent de façon significative ! En plus de celle d’Onagre, les huiles de Bourrache et de pépins de Cassis en contiennent également une quantité importante (respectivement 22 et 18%).

Que devient l’Acide Gamma-Linolénique (AGL) dans notre organisme ?

D’une part, l’acide gamma linolénique est le précurseur d’un constituant très important des phospholipides de la membrane cellulaire.

D’autre part, l’AGL va, à son tour, se transformer par l’intermédiaire d’une autre enzyme (la delta-5- saturase), en prostaglandines de type 1 (PGE1) qui sont essentielles dans le fonctionnement de nos cellules.

Les prostaglandines permettent de contrôler :

  • l’inflammation : la PGE1 réduirait les mécanismes qui déclenchent l’inflammation.
  • la perte d’eau,
  • la température du corps,
  • la dilatation ou la constriction des vaisseaux sanguins.

C’est pourquoi un équilibre de la production d’AGL est indispensable à notre organisme, mais aussi aux cellules cutanées puisque cet acide gras joue un rôle important dans l‘hydratation et la souplesse de la peau.

Que se passe t’il si votre peau manque d’Acide Gamma Linolénique ?

Certaines situations peuvent engendrer un déséquilibre et une carence en AGL. Cela se rencontre dans certaines pathologies (diabète, eczéma, syndrome prémenstruel, hypercholestérolémie, excès d’alcool), dans des carences vitaminiques ou minérales, en cas de sur-médication, de tabagisme, de stress,….

Au niveau de la peau, cette carence se traduit par une :

  • rupture de la barrière cutanée
  • déshydratation accentuée
  • perte d ’élasticité dermique
  • augmentation de squames à la surface de la peau
  • apparition de rides

Donc, en procurant à notre corps des éléments riches en acide gamma linolénique, cela permettra de maintenir un bon équilibre dans le fonctionnement de la peau.

 

Comment utiliser l’Huile d’Onagre sur votre peau ?

Si votre peau est sujette à des démangeaisons avec des zones sèches, rugueuses (eczéma atopique, psoriasis, dartre…) :

Vous pourrez utiliser l’Huile d’Onagre, pure, en application directement sur la peau. Avec quelques gouttes d’huiles sur le bout de vos doigts, massez délicatement les zones atteintes.

Elle peut également se mélanger à d’autres huiles qui apportent des propriétés complémentaires. Comme celles de Bourrache, de Tamanu, de Chanvre, de Rosier muscat, de Perilla.

Si votre peau tolère les huiles essentielles et que vous souhaitez en ajouter à votre mélange pour en potentialiser l’effet, vous pourrez choisir parmi celles de Camomille noble, Hélichryse Italienne, Lavande fine.

Chez Oleassence, nous vous proposons une formule prête à l’emploi pour ce type de peau, c’est l’Oléo-Fluide N°4 disponible sur notre site de vente.

Femme mature avec un chemisier rose

Si vous avez la peau mature ou présentant des rides :

Là encore, l’Huile d’Onagre peut être utilisée pure en massage du visage, en appliquant quelques gouttes matin et soir sur votre visage nettoyé.
Mais elle sera encore plus efficace, utilisée comme ingrédient dans un sérum avec :

  • d’autres huiles végétales : par exemple l’huile de Baies d’églantier, d’Argousier, de pépins de Framboise, d’Argan, de pépins de Courge.
  • et des Huiles essentielles : vous pourrez ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de Géranium Rosat, de Ciste, de Lavande vraie ou de Rose de damas à votre mélange.

Parmi les produits anti-âge d’Oleassence, l’Huile végétale d’Onagre a été retenue dans la formulation de l‘Oléo-Star qui offre un soin complet pour lutter contre les signes du vieillissement cutané.

Pour votre peau sèche ou sensible :

Que ce soit pour le visage ou le corps, l’huile d’Onagre de par sa richesse en acides gras insaturés est parfaitement adaptée aux peaux sèches, sensibles ou fragilisées. Elle nourrie la peau en profondeur et lui redonne souplesse et élasticité.

Vous pourrez l’associer à 2-3 autres huiles végétales comme celles d’Avocat, Macadamia, Jojoba, pépins de Grenade, Abricot… et masser votre peau 2 fois par jour avec quelques gouttes de ce mélange.

Pour bénéficier des bienfaits de l’huile d’Onagre il faudra la choisir de grande qualité. C’est à dire Bio et issue de première pression à froid.

C’est une huile très sensible à l’oxydation et qui se rancit rapidement en quelques mois. C’est pourquoi, je vous recommande de l’acheter en petite quantité, puis de la conserver au réfrigérateur, à l’abri de l’air et de la lumière. Cette huile ne doit pas être chauffée.

Se procurer de l’Huile vierge d’Onagre Bio

Et vous, avez-vous déjà constaté les bienfaits de l’Huile d’Onagre sur votre peau ?