« Comment dois-je conserver mes cosmétiques naturels ? Faut-il les placer au réfrigérateur ? »
Ces questions nous sont fréquemment posées sur le blog et sont d’autant plus importantes qu’elles concernent des ingrédients naturels et vivants, comme les huiles végétales et les hydrolats que vous utilisez pour vos soins Bio.

Voici quelques conseils sur la meilleure façon de conserver vos cosmétiques et ingrédients naturels pour préserver au maximum leur bienfait pour votre peau.

 Pourquoi est-il important de bien conserver vos sérums, vos huiles végétales et vos ingrédients naturels ?

Contrairement aux molécules chimiques fabriquées par synthèse, dont beaucoup ne s’abîment pas, les ingrédients issus de la nature sont, par définition, périssables.

Plantes, Isolé, Humaine, FraiseIls ont un cycle de vie : ils sont créés par la plante, vivent un certain temps, puis se dégradent (par l’action des radicaux libres de l’air, ou des bactéries) et meurent.

Ceci vous le constatez tous les jours avec les fruits et les légumes que vous achetez.

Au bout de quelques temps, certains se dessèchent, moisissent, pourrissent, et vous devez les jeter, car ils deviennent immangeables, voire préjudiciables pour la santé.

Ainsi, il en est exactement de même pour les ingrédients naturels, quels qu’ils soient, et c’est ce qui fait la grande différence avec la cosmétique conventionnelle.

 

Au bout d’un certain temps, ils vont s’abîmer et devenir inutilisables, voire nocifs pour votre peau.

Quelles sont donc les facteurs à l’origine de la dégradation de vos ingrédients naturels ?

Deux grands facteurs de dégradation se distinguent, il s’agit des :

  1. Micro-organismes : champignons, levure, bactéries, virus…
  2. Radicaux libres : l’oxygène, contenu dans l’air notamment, produit en permanence au niveau des mitochondries de nos cellules des Espèces Oxygénées Activés (EOA) également appelés radicaux libres.

Les micro-organismes vont se nourrir des molécules contenues dans les ingrédients naturels, et ainsi se développer. En revanche, ils ont absolument besoin d’un milieu aqueux pour proliférer.
C’est ainsi qu’au niveau des cosmétiques, les crèmes, laits, produits nettoyants comme les shampooings ou les gels douche, qui contiennent une grande quantité d’eau sont de merveilleux milieux de culture pour ces micro-organismes. Ils doivent alors être protégés par des conservateurs pour limiter la prolifération microbienne.
A lire également : La Vérité sur les Conservateurs Naturels dans les Cosmétiques Bio

Les radicaux libres de l’air vont de leur côté, déclencher une attaque radicalaire. Ils vont attaquer les molécules en se fixant sur elles, ces dernières vont alors elles-même devenir des radicaux libres puis vont aller contaminer les molécules voisines, en les dégradant (oxydant) à leur tour : cette réaction en cascade doit être freinée par des antioxydants au risque de voir un déséquilibre se créer avec des conséquences néfastes.

A la différence des micro-organismes, les radicaux libres n’ont pas besoin d’eau pour agir. En revanche, la chaleur et la lumière sont des catalyseurs de l’action des radicaux libres, c’est à dire qu’ils accélèrent cette dégradation dès que l’ingrédient naturel est au contact de l’air.
C’est comme cela que se dégradent vos huiles végétales qui peuvent s’oxyder et rancir.

Comment protéger vos ingrédients naturels de la dégradation ?

Il faut tout simplement savoir de quoi est composé votre ingrédient naturel.

Posez-vous simplement la question : contient-il de l’eau ?

Si oui, et c’est le cas pour de nombreux ingrédients naturels, comme le gel d’aloe vera, les hydrolats,… et comme toutes vos crèmes, laits, shampooings,… naturels ou conventionnels, il faudra alors ajouter un ou plusieurs conservateurs pour inhiber la prolifération des micro-organismes.

Sinon, comme pour toutes les huiles végétales et les beurres végétaux, vous n’avez pas besoin d’en mettre, puisqu’ils ne contiennent pas d’eau.
En revanche, dès que l’ingrédient naturel ou le cosmétique naturel ou conventionnel, contient des acides gras non saturés (huiles végétales), il faudra le protéger de l’oxydation des radicaux libres en lui ajoutant des antioxydants.

Je vous conseille ainsi d’ajouter de la Vitamine E, antioxydante dans vos huiles végétales ou sérum huileux, à raison de :

  • 5 gouttes dans 15ml
  • 10 gouttes dans 30ml
  • ou 15 goutte dans 50ml.
Vous procurer de la Vitamine E naturelle

En quoi le froid peut aider à la conservation des ingrédients naturels ?

Comme pour vos fruits et vos légumes, le froid ralentit considérablement la dégradation de la matière naturelle.

Après avoir acheté ces derniers, vous les mettez, pour la plupart, au réfrigérateur ou dans un un endroit frais, pour les conserver, surtout ceux qui sont le moins protégés naturellement des agressions extérieures.
Mais aussi, le beurre, la crème fraîche, les yaourts, les jus de fruits, etc…car le froid inhibe la prolifération des micro-organismes, et ralentit l’activité des radicaux libres.

Dites-vous bien qu’il en est de même pour vos ingrédients naturels. Le froid va ainsi aider à les conserver dans de meilleures conditions.

Faut-il mettre au frigo tous les ingrédients naturels en permanence ?

La réponse est NON.

Car les ingrédients naturels possèdent aussi des molécules anti-microbiennes ou antioxydantes qui leur permettent de neutraliser, au début, ces agressions. Sauf, qu’au bout d’un certain temps, elles ont utilisé tout leur stock de munitions pour se protéger.

Si vous utilisez vos flacons de sérum ou d’ ingrédients naturels, quotidiennement dans les semaines, qui suivent votre achat ou sa fabrication, les micro-organismes ou les radicaux libres de l’air n’ont pas le temps de dégrader la matière vivante, et la plupart se conserveront très bien dans un placard à l’abri de la lumière et de la chaleur.

En revanche, si

  • vous les gardez pendant plusieurs mois (plus de 12)
  • vous avez ouvert vos flacons et introduit de l’air,
  • vous les laissez en pleine lumière et/ou près d’un radiateur,

vous verrez alors vos ingrédients naturels se dégrader, jusqu’à devenir inutilisables.

Leur conservation va donc dépendre de la sensibilité de votre ingrédient face aux micro-organismes ou radicaux libres, et de l’utilisation que vous en faites.

Y a-t-il des ingrédients naturels plus ou moins fragiles ?

Oui tout à fait, selon les ingrédients et leur profil, certaines sont beaucoup plus fragiles que d’autres.
Voici quelques exemples:

  • Les hydrolats sont très fragiles, car ils contiennent de l’eau et des molécules vivantes.
    A contrario, l’eau de chaux ne l’est pas du tout. Elle contient de l’eau certes, mais mélangée à l’hydroxyde de calcium, ce qui lui confère un pH basique très élevé non propice au développement microbien.
  • Les huiles essentielles le sont beaucoup moins car elles sont concentrées très souvent en molécules antimicrobiennes et en molécules antioxydantes.
  • Les huiles végétales venant des tropiques, habituées à la chaleur et à la lumière, sont beaucoup moins fragiles que les huiles végétales venant des plantes des pays tempérés ou nordiques (et plus riches en acides gras poly-insaturés).

Quels ingrédients naturels faut-il mettre au frigo ?

réfrigérateur

Après ces explications, vous mettrez au frigo (et non au congélateur) les ingrédients fragiles et ceux que vous n’utilisez pas quotidiennement :

  • les hydrolats (qui ne contiennent pas de conservateurs) et l’Eau Florale Tonifiante
  • le masque éclat à l’argile jaune
  • la vitamine E
  • les huiles végétales fragiles, originaires des pays tempérés ou froids, tels que :
    le pépin d’argousier, la bourrache, le chanvre, l’onagre, le rosier muscat, baies d’églantier, pépins de grenade …
  • Tous les produits que vous n’utilisez pas régulièrement et notamment les huiles riches en oméga 6 comme :  le pépin de raisin, le pépin de courge, la nigelle, pépins de framboise…

Les autres huiles de la gamme Oleassence : Abricot, Avocat, Argan, Chaulmoogra, Coco, Karanja, Macadamia, Jojoba, Sésame, Karité, Tamanu peuvent être conservées dans un placard à l’abri de la lumière et de la chaleur.

En résumé :

A conserver au réfrigérateur

A placer dans un placard à l’abri

de la lumière et de la chaleur

Les hydrolats sans conservateurs Les produits de la gamme Oleassence que vous utilisez très régulièrement
Les huiles végétales fragiles :
Argousier, églantier, Chanvre, Lin, Cameline, Onagre, Bourrache, Grenade, rosier muscat
Les Huiles essentielles
Le Masque éclat à l’argile Le Liniment à l’huile de Sésame
Les huiles essentielles d’agrumes issues du zeste = essences :
essence de Citron, Orange, Pamplemousse…
Les Huiles végétales moins fragiles riches en Oméga 9 et acides gras saturés
Vitamine E
Les produits que vous n’utilisez pas quotidiennement (hydrolats, gel d’aloe vera, sérums, fluides, Oléo-Premium ainsi que les flacons d’huiles végétales entamées.)

Est-ce que le froid abîme les huiles végétales ?

Non, les températures fraîches ne les abîment pas, mais en revanche les huiles végétales peuvent changer d’aspect ou présenter une texture différente.

Par exemple,

  • certaines peuvent cristalliser, comme le beurre de Karité, mais également d’autres huiles végétales.
  • d’autres peuvent se figer et durcir, comme l’huile de Jojoba, Tamanu, Avocat, Chaulmoogra… (ce sont essentiellement les huiles méditerranéennes ou tropicales, riches en Acides Gras Saturés)

Il suffira alors de les laisser placer dans un bon d’eau chaude (50-60° ) pour qu’elles retrouvent leur texture et leur aspect antérieurs.
Pour en savoir plus, sur les huiles qui se cristallise et se durcisse au froid, cliquez ici.

Vous saurez désormais comment conserver vos cosmétiques et ingrédients naturels.

 

Article mis à jour par Aurélie, le 26 janvier 2021.