Accueil » Témoignages » Témoignages Zones sèches voire bulleuses, avec démangeaisons, au niveau des mains et des pieds

Témoignages Zones sèches voire bulleuses, avec démangeaisons, au niveau des mains et des pieds

 

Lamantine 8/11/2017

Bonjour !
Je viens apporter un témoignage – et j’espère, un peu d’espoir – à celles/ceux qui hésiteraient encore à appliquer ce traitement.
Alors voilà : au début de cette année, sûrement à cause de beaucoup de stress inhabituel et à un sevrage tabagique – qui tient toujours bon, youpi ! -, j’aperçois sur mon annulaire gauche deux petits boutons chair, à peine visibles. Au départ, je me dis que ma peau est peut-être un peu sèche, et que ça partira tout seul, comme c’est venu. Sauf qu’une semaine plus tard, j’en avais toute une ribambelle, toujours sur le même doigt, semblables à de minuscules vesicules pleines de liquide. Bizarrement, pas de démangeaisons. Mais ça comme à m’intriguer, je file chez ma médecin. Le dialogue tient en deux lignes : “alors là franchement, je ne vois pas…Une allergie peut-être, et encore sur un seul doigt ça me paraît improbable. Vous avez déjà fait de l’eczéma ?”
_ Euh oui, mais j’étais très petite…
_ Et bien voilà ! Et on vous avait traité comment pour ça ?
_ Avec l’homéopathie…Notre médecin de famille était homéopathe.
_ Ah.
_ Eh oui.
_ Donc vous n’avez pas été soignée.
_ Pourtant je n’ai jamais refait de crise jusqu’à maintenant…Et puis, ça ne ressemble pas du tout à ce que j’avais.
_ C’est de l’eczéma dyshidrosique. Ce n’est pas tout à fait pareil, mais le traitement est identique. Dans cinq jours, vous n’avez plus rien.”
Boum, dipr×s×ne (cortisone) en pommade pour cinq jours le soir.
Bien sûr, en fin de semaine, plus rien.

Sauf que la semaine suivante, arrivée au week-end, rebonjour les petites cloques ! Plus nombreuses cette fois. Et qui pèlent autour. Ma peau était toute fine, je fonce à la pharmacie. La pharmacienne me dit qu’il faut que je me calme, et que je prenne de la pommade cosmétique à base de zinc et de cuivre, que j’ai sûrement une carence cachée quelque part. J’ai confiance, et commence mon nouveau traitement.
Ça empire : j’ai l’impression que ma peau “recrache” la crème. Elle l’absorbe au départ, puis devient toute graisseuse. Les cloques grossissent, autour la peau devient rouge. Mais au moins, ça se limite toujours à mon doigt. Après analyses : zéro carence en vue.

Alors, je tente de demander à l’ami internet ce qu’il en pense. Et j’arrive sur ce site.
Des huiles, hein, pourquoi pas : après tout, c’est avec de l’huile de tea tree et de nigelle mélangées que je me suis débarrassée d’un petit bouton de graisse collé sous un oeil – je ne sais plus comment ça s’appelle.

On m’avait assurée qu’il n’existait aucun moyen de l’enlever hormis avec une opération. Faux : ça a pris un mois, certes, mais il n’est jamais revenu ! Même chose pour faire repousser mes pauvres cils devenus épars à cause d’une saleté d’allergie à un de mes produits à lentilles…Qu’est-ce qui les avait fait revenir ? De l’huile de ricin, tous les soirs pendant quinze jours, appliquée au coton – tige. Et maintenant on me demande souvent si je porte du mascara alors que…Non, jamais.

Alors pourquoi pas leur faire confiance encore une fois ? Je ne fais confiance qu’au thym pour mes rares rhumes et qu’au jasmin en cas de crise – mon médecin de famille m’avait diagnostiquée “spasmophile”, mais il paraît que ça n’existe pas, alors je ne sais plus, moi. Les plantes ont été mes copines jusque-là, elles sauront peut-être sauver ma peau.
Je commence avec l’aloe vera. Au début, bien sûr, ce n’est pas flagrant. C’est même tellement froid que j’ai l’impression de brûler ma peau. Au bout d’une semaine, miracle ! Plus de boutons, mais grosses zones de rougeur et gratouilles.

Il est temps d’attaquer le mélange cyprès-nigelle-niaouli – sans vitamine E, donc au frigidaire. Je badigeonne tout ça le matin et le soir sans chipoter. Au bout d’une semaine, je suis perplexe : la zone traitée semble aller mieux mais…Autour d’elle, une zone qui n’était pas touchée commence à me faire des cloques ! Comme si la dyshidrose essayait de “s’enfuir” pour filer ailleurs. Alors là, pas question : je décide de “ceinturer” mon mélange avec une boucle d’aloe vera, pour “contenir” ma dyshidrose. Elle restera ici et elle partira, non mais. Le temps passe. Mon application devient une routine. Au bout de presque dix jours, je n’applique plus l’aloe vera : j’ai arrêté quand ma peau autour de la zone “primaire” a rendu les armes, devenue un peu sèche. Plus que du mélange. Je l’applique une semaine matin et soir. Puis une autre, seulement le soir. Quand je constate que ma peau est devenu assez sèche, mais dépourvue de rouge et de cloques, j’ai l’impression qu’elle me dit : “ok, arrête, j’ai compris. Maintenant s’il te plaît, laisse-moi bosser.” Je décide de “l’écouter”. J’arrête tout. Un mois et des brouettes, ça devrait lui suffire après tout. Et comparé aux témoignages que j’ai lu, ma situation était autrement moins dramatique et chronique ! Pas de raison qu’elle ait besoin de plus.

Je stoppe tout. Mais je change de savon pour du savon d’alep, et par acquis de conscience, je balance une crème hydratante que je me rappelle avoir acheté en janvier et que je soupçonne d’avoir peut-être déclenché ma dyshidrose – ça m’apprendra à essayer de m’hydrater la figure du jour au lendemain. Maintenant, je vais commencer par boire beaucoup – je ne fais pas les 1,5 L suggérés par jour…Il faut que j’y arrive. Et éventuellement, je ferais comme avant : jojoba, et nigelle si boutons, point à la ligne. Saletés de cosmétiques bourrés de chimie, adieu.
Le temps passe toujours, et sans y faire attention, je regarde ma main gauche un soir en buvant mon potage : plus rien. Peau toute lisse, presque trop – elle “brille” un peu sans être sèche, je pense qu’elle ne s’est pas encore toute reconstituée. Elle a peut-être aussi un peu soif après ce traitement long.

N’empêche. Plus de cloques, plus de rougeur, plus de gratouilles, juste quelques peaux mortes qui tombent pour laisser place à une peau toute neuve, revigorée à fond et réparée après le carnage de la cortisone qui me l’avait toute affinée. Pour preuve, un signe simple : je vois les “plis”, les dessins de ma peau, horizontaux et verticaux, ces espèces de lignes qu’on voit sur ses doigts en temps normal, se redessiner. Auparavant, c’était devenu complètement impossible : ma peau était gonflée et boursouflée par les cloques et la sécheresse !

Je suis tellement heureuse…Je dramatise parfois pour un rien, et j’ai vraiment vu le moment où je n’allais plus jamais retrouver mon annulaire lisse et beige comme avant. Je crois quand même qu’avoir laissé un peu ma peau “tranquille” après le traitement a dû l’aider aussi, histoire qu’elle “retravaille” comme une grande, sans huiles.
Ça n’empêche que je suis incroyablement reconnaissante envers Mme Christine Cuisiniez – ainsi aussi que tous les membres de l’équipe du site – pour avoir pris de son temps et de son énergie afin de bricoler cette potion magique !

C’est certain, ce n’est pas la pseudo-efficacité de la cortisone qui marche en quatre jours…C’est long, ça dure au minimum un mois, mais ça marche ! Il faut être patient, appliqué, certes. Mais c’est un vrai bonheur aussi de prendre du temps pour “écouter” sa peau, être attentive/if à ce qu’elle exprime pour savoir quand et quoi faire. Après tout, une fois qu’on a bien compris à quoi servaient les différentes étapes, il suffit d’adapter la formule à son cas. J’ai eu besoin de beaucoup d’aloe vera…

Sûrement parce que je n’étais pas très “enflammée”, plus de cloques qu’autre chose. Mais j’ai eu aussi le sentiment qu’il ne fallait pas se décourager, comme si la dyshidrose devait terminer une sorte de “cycle” avant de disparaître tout à fait sous les effets des huiles. Je crois que ma peau a bien compris ce que je voulais lui expliquer. Grâce à vous, elle peut refonctionner comme avant !
Merci de tout coeur pour ce site, et ce formidable remède. Et toutes mes excuses pour ce “roman”, j’ai essayé d’en faire une petite histoire plus qu’un commentaire…Parce que je suis sincèrement soulagée.
Merci encore, pour ce partage, pour cet article qui m’a rendu une peau et des mains toutes belles, je repasserai sûrement si j’ai à nouveau des informations à chercher !

 

Cathy 11/06/2017

J’ai egalement suivi cette preparation, atteinte de dishydrose sur les mains, cest un vrai miracle. …demangeaiqons stoppees des la premiere application et en 5 jours toutes les petites bulles sous la peau avaient disparues. …

aujourd’hui apres une semaine de traitement je n’ai plus rien hormis la peau qui se desseche

je vais donc passer a l’huile de bourrache comme indique plus haut !

Cortisone a banir et preferez ce traitement qui pour moi a ete magique

merci encore

 

Claire 3/11/2016

Bonjour,
Depuis 2 ans ma fille (elle avait dix ans) a dyshidrose. Le traitement etait similaire à chaque rdv de dermatholoque. Un jour, J’en avais marre de mettre la cortisone chaque soir et je me suis retrouvé sur ce site.

J’ai préparé soignesement cette huile et nous avons appliqués pendant au moins une vintaine de journée.

Depuis elle a RIEN. Parfois Quand elle dort je mets un peu de hydrolate de cammomille allemande.

C’est tout. Je vous remercie du fond du coeur.

 

Annaelle 12/10/2016

Bonjour Christine,

Presque un an après, je souhaitais simplement vous remercier pour vos conseils et votre site et apporter mon témoignage!

Comme je vous l’avais indiqué, j’avais réalisé le mélange pour la dishydrose et cela a grandement soulagé mon mari ! Elle réapparaît de temps à autres mais il applique immédiatement le mélange et en quelques jours cela disparaît.
Il fait également un peu d’eczéma par moment (un peu stressé le Monsieur, je vous l’accorde… :)) et je lui ai fait le sérum pour eczéma et grand soulagement également !

Je vante les mérites de votre site autour de moi !

Encore une fois merci.

Bien à vous,
Anaëlle

 

Muriel 29/08/2016

Bonjour Christine,

Je vous fais partager mon témoignage.

Je souffrais depuis des années de dyshidrose sur mon pied. J’ai essayé des traitements, sur très courte durée, car ils contenaient de la cortisone.

Ne trouvant pas ce que je voulais, je ne mettais rien. J’ai trouvé sur votre site, La Recette, à base de produits naturels, ce que je préfère.

Après un mois de traitement, mon pied est guéri.

Je vous témoigne ma reconnaissance et vous remercie de partager vos expériences.

Cordialement,

Muriel

 

Julie 17/06/2016

Bonjour,

Je voulais juste laisser un commentaire pour dire que j’étais extrêmement contente de votre recette. J’avais cherché partout des remèdes (hors cortisone etc.), et je pensais qu’il n’y avait vraiment rien de véritablement efficace, et je me trompais!

Je n’ai pas énormément de dishydrose, normalement quelques poussées sur le pied gauche en été (qui ces dernières années ont pu être problématique à cause de leurs situations sous la plante du pied, dans des zones d’appuis), et quelques plaques sèches sur le bord des doigts.

J’ai suivi la recette à ma sauce, sans huile essentielle de cyprès et sans Vitamine E. Et en fait je fais une émulsion au creux de ma paume entre quelques gouttes de gel d’aloé vera, et 2 à 3 gouttes de la préparation huile de nigelle + niaouli.

Ça pénètre très bien, le pied est bien hydraté sans être gras, et surtout la cicatrisation se fait très rapidement (et peu importe s’il y a des parties un peu suintantes et d’autres sèches, je mets les deux produits ensemble)!

Evidemment il faut être constant (matin et soir), mais je suis vraiment impressionnée de voir comme cela stoppe le développement des bulles, des démangeaisons, et favorise la cicatrisation!

Merci beaucoup pour cette recette!

 

Linda 30/03/2016

Bonjour,
Je vous avais contacté pour notre fille Jade qui fait de la dyshidrose un peu plus d’1ans et demi maintenant.
Nous lui appliquons quotidiennement, après la douche le soir, le mélange d’huile que vous nous avez préconisez.

Et, un grand MERCI, car aujourd’hui, la peau de Jade s’est régénérée au niveau des pieds et des mains, les poussées sont toujours là mais beaucoup plus petites. Lorsque nous voyons que les poussées sont plus fortes nous lui appliquons matin et soir le mélange. Par contre, lors d’un petit week-end chez son grand-père, nous avions oublié la préparation et une grosse poussée est apparue… Depuis, nous faisons très attention de ne pas oublier.

Nous vous remercions énormément car nous sentons notre fille mieux fasse à ces boutons qui apparaissent.

JE vous recontacterai pour cet été et savoir si on continue avec le même mélange ou non.
J’ai transmis votre site à d’autre personne qui rencontre des problèmes de peau, j’espère vraiment que ça les aidera aussi.
A bientôt
Linda

 

Macha 18/09/2015

Bonjour,

J’ai testé votre « formule » sur ma dyshidrose (main droite atteinte depuis 2 ans) et j’en suis ravie :au bout d’un mois, tout a presque disparu alors que j’avais pratiquement laissé tombé et perdu espoir.
J’ai commencé par appliquer la formule 2 fois par jour puis 1 fois et maintenant c’est un jour sur 2.

Merci pour votre travail.

 

Isabelle 10/09/2015

Bonjour Christine, bonjour tous,

J’ai découvert ce site récemment en cherchant un remède naturel et, de préférence efficace, pour traiter une nouvelle crise de dishydrose.

Suite à l’utilisation des corticoïdes, les bulles s’étaient largement étendues et la situation n’avait fait qu’empirer (je ne sais pas si les corticoïdes y sont pour quelque chose ou si la crise se serait quand meme étendue de cette manière)
Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir qu’un remède naturel existait bel et bien! Et j’ai enfin pu mettre le doigt sur les causes.

J’ai préparé le mélange comme vous l’avez indiqué Christine. J’ai d’abord appliqué plusieurs jours de suite le gel d’aloe vera qui a bien asséché les bulles, puis quand j’ai commence à sentir que ça tiraillait, j’ai appliqué le mélange.
Quel miracle et quel soulagement! Plus de bulles! Plus de douleurs! Plus de crevasses! Une nouvelle peau toute rose!

Merci merci merci!!!

J’ai bien l’intention de continuer à évoluer dans cette voie et de preparer mes soins naturels moi-même.

Votre site est une vraie mine d’or. J’attends avec impatience votre formation de janvier.

Bonne journée à tous et à bientôt

 

Khadija 26/05/2014

Bonjour,

Je reviens vers vous concernant ma dyshidrose (mycose, coupures, peau jaune…) du creux de ma main dûe aux produits d’entretien.

J’ai tout d’abord commencé avec ce que j’avais sous la main (liniment oléocalaire et eau florale de camomille), puis j’ai commencé avec la formule de Chris (Naouli, nigelle…) en enfin le sérum éczéma qui fut UNE REVELATION pour moi… application en deux jours et l’amélioration est flagrante….

Me concernant, quand la dyshidrose est partie, le sérum a été pour moi INDISPENSABLE. Encore merci pour cette expérience dans l’univers de l’aromathérapie.
Cordialement

 

Clementine 19/10/2014

Bonjour,

Je viens témoigner, chose que je n’ai jamais faite auparavant….mais le résultat me sidère tellement que je veux apporter ma note d’espoir à ceux qui souffre de dyshidrose….

je ne vais pas m’étaler mais cela fait 20 ans que j’ai des poussées de dyshidrose dès les premières chaleurs, sur les pieds (l’un ou l’autre et jamais au même endroits…), au point de ne pas pouvoir porter certaines chaussures ou même marcher…je soignais ça sans vraiment suivre de traitements depuis qques années, car ceux essayés n’avait jamais fonctionné et un dermato m’avait dit que cela ne se soignait pa, que c’était génétique et hormonal….

j’en avait pris mon parti jusqu’au mois dernier ou la plante d’un de mes pieds était vraiment très moche, suintant, avec de nombreuses crevasses et douloureux ou une amie infirmière m’avait signalé d’aller consulter car cela était quand même tres profond….

bref en tombant sur ce site et les témoignages, j’ai commandé tous les ingrédients et voilà 8 jours heure pour heure que j’ai commencé le “traitement” et que je n’ai ABSOLUMENT plus de traces…..

ma peau à séchée et tombée, je suis en train de retrouver un pied lisse et doux….et malgré le prix qui m’avait un peu rebuté.

je recommencerait dès les premiers signes la prochaine fois….je n’en reviens toujours pas .

 

Bleue Azur 28/09/2014

Bonjour,

j’étais atteint de fortes démangeaisons sur les pieds.
J’ai essayé de me soigner avec HV millepertuis + HE tea tree et/ou lavande….avec seulement un résultat très mitigé.
Finalement je suis allé voir le podologue qui m’a détecté une dyshidrose et qui m’a prescrit CYTEAL, PEVARYL en crème et poudre.
Tout cela avec cortisone, ce qui ne me convient pas.

J’ai donc “googolisé” dyshidrose et je suis tombé sur votre site.
J’ai appliqué votre préconisation ( avec une gélule de vitamine E mélangée).
En moins de 8 jours, la dyshidrose a disparue…..

Simplement MERCI !

 

Grande Ourse 23/04/2014

Bonjour,

Atteinte de dyshidrose aux pieds puis aux mains pour la 1e fois de ma vie (j’ai 37 ans), j’ai vite compris en surfant sur quelques sites que la seule chose que me recommanderait mon médecin serait une crème aux corticoïdes que je ne souhaitais utiliser qu’en dernier recours.

J’ai donc essayé différents traitements naturels jusqu’à tomber sur votre site et à essayer le mélange que vous recommandez (nigelle, niaouli, cyprès). J’ai été stupéfaite d’en constater l’action bénéfique immédiate ! Les démangeaisons ont été immédiatement apaisées pour quelques heures et les boutons ont sensiblement diminué. J’applique actuellement sur ma peau bien abîmée par les cloques et la désquamation qui a suivi l’huile de bourrache (que j’ai commandée sur votre site). Vous avez gagné une cliente…

 

Claudette 19/04/2014

Bonjour Christine,

Pas de questions ce jour, je veux simplement et du fond du cœur vous remercier pour vos formules magiques. Je vous ai acheté du gel d’aloe vera ainsi que le nécessaire pour traiter la dyshidrose. Lorsque j’ai reçu les produits je n’avais pas de crise dans les mains, alors, malgré tout j’ai mis du gel d’Aloe Vera.

Des petites cloques sont apparues (j’ai quasiment crise sur crise) j’ai continué l’Aloe vera et bien miracle. Les petites cloques ont avorté. Je n’en croyais pas mes yeux. J’ai également mis du gel sur la plaque de psoriasis que j’ai sur le dessus du pied qui était rouge avec des croûtes. Incroyable mais vrai. La plaque n’a plus du tout de croûte et j’ai l’impression qu’elle est en train de diminuer. Je n’en reviens pas.
En fait, je ne sais pas si comme le dit le médecin que c’est une plaque de psoriasis car je mettais souvent mes tennis sans chaussettes (tennis cuir) et sur le dessus du pied est apparu une petite tache rouge de frottement. Puis cette plaque s’est agrandie elle fait à présent 5 cm x 5 cm. Là vraiment elle est beaucoup moins rouge et s’améliore. Je mets également la formule à mettre pour la dyshidrose huile nigelle cyprès etc. Ca n’est peut être pas bien ???
J’espère que ce témoignage donnera de l’espoir aux personnes qui souffrent de ces problèmes. Ne baissez pas les bras et faites confiance à Christine c’est notre petite fée.

Je ne mets les produits que depuis 3 jours et déjà tant de résultats. C’est magnifique Christine, je ne sais comment vous remercier. La dyshidrose c’est terrible, ça gratte à s’arracher la peau, ça fait mal, mes mains étaient remplies de cloques, j’avais honte de mes mains. Au fond de moi j’espérais un jour trouver quelque chose même si dermatos et médecins me disaient qu’il n’y avait rien à faire. Si si si messieurs les diplômés en médecine : il y a les produits et formules de Madame Christine Cuisiniez, demandez- lui des conseils quand vous ne savez pas.
Merci mille fois Christine. Aujourd’hui je pars en Normandie une semaine je voulais juste savoir s’il est bon de se tremper les pieds dans l’eau avec dyshidrose et peut-être psoriasis ? J’emmène ma tablette donc je verrai votre réponse.
Courage à tous ceux qui souffrent et faites tous les jours le traitement pas un jour sur trois.
Christine permettez moi de vous embrasser.
Claudette pleine de gratitude

 

Anne Laure, 02/03/2014

Bonjour Madame,

Je tiens à vous remercier pour votre article. Grâce à vous et à vos conseils, j’ai soigné la dyshidrose de mon mari en 10 jours (ce que les corticoïdes prescrit pas un dermato de ville n’avaient pas réussi à faire

.Merci encore!