Bronzage et Fruit

Bronzage et Fruit

Ce qu’il y a de fabuleux avec la nature, c’est qu’on lui découvre de nouvelles vertus tous les jours.

Et on s’aperçoit qu’elle est vraiment bien faite. Comme je l’ai expliqué dans mon article précédent, notre organisme est fait pour se défendre contre les méfaits des rayons ultraviolets  grâce à la mélanine que l’organisme humain fabrique. C’est le bronzage.

Eh bien, c’est également le cas des plantes qui s’adaptent au climat où elles vivent en produisant les molécules qui leur sont les plus utiles.

Comment les plantes sont de formidables réservoirs pour protéger la peau des méfaits des UV

En été, les rayons ultraviolets du soleil sont au zénith et donc peuvent être dangereux pour tous les êtres vivants quels qu’ils soient : plantes, animaux ou humains.

Les plantes ne pouvant bouger doivent alors fabriquer un maximum de molécules antioxydantes qui vont empêcher les radicaux libres de faire leur travail de destruction de la matière vivante.

Or l’été, c’est la période de reproduction des plantes grâce aux fruits qu’elles produisent et qui contiennent

  • des graines
  • des noix
  • des amandes
    …  qui vont à leur tour donner de nouvelles plantes.

C’est ainsi que survit l’espèce. Il leur est donc impératif de protéger au maximum ces graines pour leur permettre à leur tour de devenir de belles plantes adultes.

Donc, les fruits et légumes de l’été qui contiennent ces éléments de reproduction que sont ces graines ( noix, amandes,…), vont être très riches en molécules antioxydantes.

Les principales molécules naturelles antioxydantes sont les caroténoïdes qui ont comme caractéristique d’être très colorés.

Comment les caroténoïdes  favorisent-ils le bronzage ?

Les caroténoïdes favorisent la synthèse de la mélanine qui le responsable du bronzage et dont le rôle est de filtrer naturellement les rayons ultraviolets.

Plus on a de caroténoïdes dans le sang, plus les mélanocytes vont fabriquer de la mélanine.

Car quatre facteurs déclenchent le bronzage :

  1. la réaction inflammatoire
  2. les vitamines A et D
  3. le béta-carotène (précurseur de la vitamine A)
  4. la MSH (une hormone de notre cerveau)

Lorsque le rayon ultraviolet stimule les mélanocytes, ceux-ci fabriquent la mélanine (pigment bronzant) qui va se répartir autour de toutes les cellules de la peau pour protéger leur ADN.

Une étude clinique a montré que l’ingestion de carotène augmente de 29 % la synthèse de la mélanine et on constate un moindre dommage des cellules cutanées.

Antioxidants et Caroténoïdes

Antioxidants et Caroténoïdes

Comment les caroténoïdes ralentissent l’apparition des rides et des taches brunes ?

Les rides sont la conséquence de la multiplication de radicaux libres au sein des cellules cutanées, qui détruisent les fibres d’élastine et de collagène du derme.

Les taches brunes sont la conséquence d’une trop grande sollicitation des mélanocytes qui travaillent alors de façon anarchique, car ils sont débordés et surproduisent alors de la mélanine, ce qui donne les taches.

Les antioxydants empêchent l’action des radicaux libres, donc vont empêcher leurs actions nocives sur la peau telles que les taches brunes et les rides.

En privilégiant une alimentation riche en molécules antioxydantes, on apporte à la peau de quoi lutter contre ces radicaux libres, et donc cela permet de prévenir l’apparition des rides et des taches brunes.

Or, les fruits de l’été ou les fruits tropicaux sont très riches en caroténoïdes, puisqu’ils sont les plus exposés aux rayons UV du soleil.

En été, quels sont les 10 aliments riches en caroténoïdes à privilégier?

Tout ceux qui sont très riches en couleurs

Melon pour bien bronzer

Melon riche en antioxydants

  1. L’abricot
  2. Le brocoli
  3. L’épinard
  4. La mangue
  5. La pastèque
  6. La tomate
  7. Le potimarron
  8. Le poivron rouge
  9. Le melon
  10. La carotte

Donc, en privilégiant dans vos repas de l’été, ces aliments riches en caroténoïdes, vous allez favoriser les défenses de votre peau et donc  obtenir un bronzage beaucoup plus efficace et harmonieux.

Conclusion, mangez « local » et les fruits et légumes de saison

En effet, comme nous l’avons vu, les plantes  offrent toutes leurs molécules défensives efficaces pour aider l’organisme à lutter contre les agresseurs, au bon moment  c’est à dire à la bonne période de l’année.

En hiver,  l’effet nocif des UV est plus faible, donc, nous avons moins besoin de nous en protéger, et il est vrai que nous mangeons beaucoup moins les aliments cités au-dessus.

Ils sont effectivement moins nécessaires car il n’est pas utile de fabriquer de la mélanine. En revanche, ils apportent d’autres qualités à l’organisme comme la vitamine B, C, E ou des minéraux ou oligoéléments.

Finalement suivre la nature est simplement une question de bon sens.

En hiver, on mange plutôt des racines ou des légumes moins colorés : pommes de terre, panais, poireaux, navets, endives, salsifis, oignons, betteraves blanches, blettes … , qui ont d’autres qualités en rapport avec l’environnement climatique dans lequel nous sommes à ce moment-là

Nous verrons la semaine prochaine comment allier cette alimentation avec l’utilisation des huiles végétales pour garder une belle peau après le bronzage.