Accueil » Comprendre la peau » Alimentation et Belle Peau » Cosmétique et Alimentation : dans quel monde vivons-nous ?

Cosmétique et Alimentation : dans quel monde vivons-nous ?

Fabrication d’une crème de beauté de façon industrielle

Depuis quelques temps, je suis de plus en plus perplexe devant notre façon de consommer.

Comme les sujets de mon expérience de consommatrice et de scientifique ( par ma formation de pharmacien) sont ceux des Ingrédients cosmétiques et alimentaires, j’analyse de plus en plus les compositions des Substances Industrielles de ces 2 Univers. C’est ce qui alimente jour après jour ma perplexité.

Que ce soit pour l’Alimentaire ou la Cosmétique, on se rend compte que, de plus en plus “d’Ingrédients synthétiques” ou sans aucune valeur nutritive ou transformés, occupent une place importantes dans ces 2 univers. Et cela sans aucun intérêt pour le consommateur. Cela est fait dans le seul Bénéfice des Industriels. Pourquoi ?

Je m’explique. Voici des exemples

On met de plus en plus de conservateurs dans les Aliments Industriels ou dans les Cosmétiques conventionnels. Croyez-vous que c’est pour nous ? NON, pas du tout, c’est pour une conservation sur le long terme. C’est à dire que nos aliments ou nos cosmétiques pourront être en rayon plus longtemps, car les bactéries ne les attaqueront pas. C’est la tranquillité des Industriels.

De nombreuses substances naturelles sont transformées pour améliorer leur durée de vie. Je peux prendre l’exemple des Huiles Végétales qui sont mon domaine de prédilection et qui sont des Ingrédients merveilleux pour la santé de notre corps et de notre peau. Eh bien, certaines sont très fragiles, alors qu’elles apportent des molécules indispensables pour une bonne santé (surtout les Oméga 3et 6).

Parfumerie avec produit de beauté

Pour les rendre plus résistantes, nos chers industriels transforment ces pauvres lipides en TRANS ou HYDROGENES

Je prends l’exemple de l’Huile de Colza (riche en Oméga 3) ou de l’Huile de Tournesol (riche en Oméga6).  Ce sont elles qui vont donner les fameuses Margarines Végétales .Elles deviennent ainsi inattaquables par les fameux radicaux libres et donc ne rancissent quasiment plus, ce qui est le cauchemar des industriels. Ils ont le droit de les appeler encore par leur nom d’Huile, mais notre organisme ne sait pas les utiliser et les accumule ( dans les artères : c’est le mauvais cholestérol qui occasionne des maladies cardio-vasculaires, dans notre corps : c’est l’obésité, ou le diabète…). Ce n’est donc vraiment pas dans notre intérêt de consommateur.

On retrouve ces Huiles transformées dans de nombreux cosmétiques conventionnels dits à l’Huile d’Argan, à l’Huile de Chanvre, …

De nombreuses substances sont utilisées pour améliorer la saveur (exhausteur de goût), la couleur (colorants), l’ odeur (arômes artificiels), la texture ( épaississants, ..). Ils n’ont aucun intérêt pour notre organisme et certains peuvent être même nocifs pour l’organisme. Tout cela pour nous rendre “addict” sur l’aspect sensoriel et faire en sorte de nous guider hors du “Rationnel”.

Comment en est-on arrivé là ?

Je pense que notre société de consommation est poussée à son paroxysme, dans un but de Profitabilité maximale. Et cela me gêne, car Rien n’est fait dans l’intérêt du consommateur, mais dans celui des Actionnaires (que nous sommes souvent aussi par ailleurs, même si cela est à une moindre échelle).

En effet, après la 2ème guerre mondiale, notre monde industriel a pris de l’ampleur, pour mettre à la portée du plus grand nombre, des produits de consommation courante. Et, cela était très bien.

Le monde Industriel Alimentaire s’est développé face à la demande des consommateurs, qui ont pris l’habitude d’acheter des plats tout prêts. Pour les Mères de famille qui travaillaient, c’était une bénédiction de pouvoir rentrer chez elle et n’avoir qu’à chauffer la pizza ou le hachis parmentier,.. Elles pouvaient consacrer leur temps à l’éducation de leurs enfants qui était bien plus importante. J’étais d’ailleurs dans les années 90 une fervente adepte de ces plats tout préparés pour mes 4 enfants.

Sauf que ces Entreprises Alimentaires ont subi une pression de la part de leurs actionnaires pour améliorer la rentabilité. Pour obtenir ce but, les Industriels ont été obligés petit à petit de substituer certains Ingrédients de qualité, mais fragiles, par des “succédanés” synthétiques ou transformés de bien piètre qualité.

Ce même processus s’est aussi appliqué à l’Industrie Cosmétique, qui, pour justifier l’ efficacité de ses produits, est allée chercher des tas de molécules naturelles exotiques, aux vertus cutanées reconnues depuis des siècles, les a incorporées à doses infinitésimales pour s’en prévaloir légalement, dans le seul but de faire rêver ses consommatrices.

Sans s’en rendre compte, et cela nous arrangeait bien, moi la première, nous nous sommes laissé embarqués dans cette galère. Nous avons indirectement cautionné ces comportements par manque d’informations et de transparence.

Pourquoi est-il important d’être un consommateur éclairé ?

Une démarche informative pour comprendre Pourquoi

C’est parce que nous serons nombreux à comprendre ce qu’on fait absorber à notre peau et à notre organisme, et que y serons attentifs, que les Industriels reviendront à des pratiques plus saines et plus honnêtes.

Il en ira de leur survie. C’est ce qui est en train de se passer avec la vague BIO, même si certains tentent de la récupérer à leur profit, sans être dans une vraie démarche, le fameux “Greewashing”. D’où l’intérêt d’être informé et éduqué sur ces sujets.

Avez-vous remarqué que nous sommes dans le monde du “SANS” ?

La plus belle preuve actuelle, c’est que toutes nos étiquettes et nos publicités vantent les mérites du SANS:

Sans Parabène, sans Silicone, sans arômes synthétiques, sans Huiles Hydrogénées, sans Acides gras trans, sans Sels d’Aluminium,…

Et, si nous vivions AVEC !

Tout simplement avec des Ingrédients Naturels dont notre corps a besoin. Aussi bien pour notre Alimentation, que pour notre Santé générale ou celle de notre Peau.

Que pensez-vous de notre Monde ? Constatez-vous la même chose ?

 

 

A Propos Christine

Pharmacienne, Experte en Dermo-Cosmétique, je vous aide à traiter Vos Problèmes de Peau, avec des Ingrédients Naturels, comme les Huiles Végétales et Huiles Essentielles, parfaitement adaptés, à ces Problèmes.
Essayez, et vous serez Bluffée comme je le suis tous les jours sur les : Vergetures, Cicatrices, Couperose, Pores Dilatés, Kératose Pilaire, …..

Voir aussi

L’Oléoactif® : un actif cosmétique naturel et puissant

Vous vous demandez sûrement quelle est la différence entre les Oléo-Fluides et les Oléo-Premiums dans …

7 Commentaires

  1. Christine,

    Je suis tout à fait d’accord avec toi. Je vais élargir un peu le sujet, mais je suis écœuré de voir des multinationales comme GlaxoSmithKline vendre des vaccins à peine testés à des gouvernements consentants pour une histoire de gros sous.

    Cosmétologie, pharmacologie, alimentaire sont des machines à fric et le plus souvent au détriment de la santé des consommateurs. C’est juste inadmissible!

    A très bientôt,
    Chris

  2. Chère Christine,
    je suis tellement heureuse que tu puisses publier cet article et qu’il soit relayé. Nous sommes face à des choix de vie essentiels, qui conditionnent notre santé sur tous les plans. Mais c’est parfois difficile de précher dans le désert et de tenter de convertir à une nouvelle forme de simplicité et de retour aux “essences”!

    J’ai une question par rapport à ton dernier article sur les petites excroissances de peau. As tu une solution miracle pour traiter les petites boules de sébum qui se forment sous la peau, et qui sont disgracieuses? j’en ai deux entre les sourcils et qqs petites en dessous des yeux…
    Bises et merci pour ta réponse

    • Merci Elodie pour tes encouragements.

      Pour tes petites boules de sébum sous la peau, qui sont des microkystes, tu pourrais également essayer un sérum fait avec de l’Huile d’Argousier , dans laquelle tu pourrais mettre 3% d’Huile Essentielle de Sauge Sclarée ( lipolytique) associée à 3% de Lavande vraie, de 3% d’huile essentielle de Cyprès et de 2% de Géranium Rosat.
      Tu appliques quelques gouttes sur les microkystes et tu masses.
      Pour le dessous des yeux, tu n’utilises que l’huile d’Argousier sans les huiles essentielles ou très diluées( sauf si ce n’est pas trop près).
      Essaye et tiens moi au courant.
      A bientôt.

  3. Bonjour Christine,
    Cet article sur la consommation me donne définitivement la motivation à changer mon engouement pour toute les crèmes du marché qui sont soi-disant de qualité, mais cachant certains péchés ! Ma vie trépidante me permettra-t-elle de prendre le temps de faire moi-même les petits pots ? Mais … une chose à la fois ! D’abord, la décision de changer, car je sais que c’est pour le mieux. Ce que je veux dire aussi, c’est que je vais promouvoir votre site dans mon réseau de travail et d’amis afin que votre riche connaissance, votre volonté d’aider et votre qualité de communication soient connues de tout mon entourage.
    À + :-) Mariepoma

    • Merci Mariepoma pour votre enthousiasme qui me fait un plaisir fou.
      C’est la rencontre avec des personnes comme vous qui me donne cette pêche.
      A bientôt.
      Christine

  4. J’ai découvert ce blog il y a quelques mois déjà et je laisse un commentaire pour vous remercier car ce sont les personnes comme vous qui permettent aux jeunes ados comme moi, pas encore entrées dans la vie active, d’avoir des connaissances qui leur profitent pour ne pas vivre dans l’aveuglément. Il est bien vrai alors que le 21ème siècle est le siècle de l’information. Et quand on voit des mines d’or comme votre site, cette phrase prend tous son sens. Encore merci pour vos lumières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *