Jolie femme infestée du virus de l’Herpès Labial

La semaine dernière, je vous parlais des incroyables vertus de l’huile essentielle de Tea Tree. Et, j’ai cité une de ses indications, l’Herpès Labial ou Bouton de Fièvre.

Si vous êtes sujets aux boutons de fièvre, vous pourrez l’utiliser en prévention ou même lors de la poussée, pour limiter rougeur, tiraillement, brûlure et accélérer la cicatrisation.

Il faut savoir que 80% de la population est porteuse du virus, mais seulement 1/3 en développera des symtômes.

Voici le point sur l’herpès labial en 10 idées reçues !

1/Un bouton de fièvre est dû à l’herpès ! c’est VRAI !

L’herpès labial, plus communément appelé bouton de fièvre est une maladie virale dû au virus de l’herpès = HSV (Herpès simplex virus). A ce jour, on dénombre 8 espèces différentes de virus, mais c’est très majoritairement HSV 1 et 2 qui sont impliqués. Dans le cas de l’herpès labial , HSV-1  est responsable de 95 % des cas, et HSV-2 est retrouvé dans 5 % des cas.

2/Le bouton de fièvre doit son nom à la fièvre associée à l’apparition des vésicules! c’est FAUX!

La fièvre n’est pas un symptôme associé systématique. Son appellation est surtout dû à la sensation de chaleur et de brûlures qui se manifestent lorsque les petites vésicules apparaissent sur la lèvre.

3/ Une poussée d’herpès labial est précédée de signes annonciateurs. C’est VRAI! 

Des signes annonciateurs tels que démangeaisons, picotements, tiraillements, apparaissent au niveau de la lèvre, de quelques jours à quelques heures seulement avant la poussée herpétique.

Ils s’accompagnent parfois de maux de tête et de fatigue. Puis se manifestent alors une rougeur, et une sensation de brûlure, suivie de l’apparition de petites vésicules remplies d’un liquide clair, qui gonflent de plus en plus, puis craquent et finissent par former des croûtes. Il est important de savoir reconnaître ces signes annonciateurs afin de pouvoir traiter au plus vite ce qui permet de diminuer l’intensité et la durée de la poussée.

4/L’exposition au soleil favorise la cicatrisation du bouton de fièvre!  C’est FAUX!

Il est fortement déconseillé de s’exposer au soleil en cas d’herpès labial. Le soleil n’améliore pas la cicatrisation, il risque au contraire d’aggraver les lésions.

C’est pourquoi il est primordial de protéger les lèvres des rayons du soleil. Nombreuses sont les personnes qui déclenchent une poussée herpétique suite à une exposition au soleil, pensez alors à utiliser un soin des lèvres protecteurs avec filtre UV surtout l’été ou si vous partez aux sports d’hiver.

5/ L’herpès c’est contagieux! c’est VRAI!

Le virus de l’herpès pénètre dans notre corps s’ il existe une brèche cutanéo-muqueuse (coupure, blessure, fissure…) et lors d’un contact avec une personne porteuse du virus.

Le virus va alors se multiplier dans les cellules épithéliales, puis par la suite rejoindre les ganglions nerveux, en « remontant » le long des nerfs sensitifs.

Lors de la primo-infection, une lutte entre le système immunitaire et le virus est déclenchée, ce qui inhibe en partie la réplication du virus de l’herpès dans le corps humain. La contamination peut alors passée totalement inaperçue, et ne déclenche pas toujours de boutons de fièvre

6/ Sans boutons de fièvre, je ne suis pas contaminant: c’est FAUX!

Même si la contagiosité est maximale dès les premiers symptômes et pendant toute la poussée herpétique, il existe aussi un risque de contagion en dehors des périodes de crises. En effet, le virus persiste à l’état latent dans le corps, ce qui impose au porteur de prendre des précautions. Même s’il n’y a pas de manifestations cutanées, il reste potentiellement contagieux.

7/ L’herpès labial peut contaminer d’autres zones du corps: c’est VRAI!

Qu’on soit atteint du virus HSV1 ou HSV2, celui ci peut atteindre d’autres organes (nez, yeux, front, organes génitaux…) d’où l’importance de respecter des règles d’hygiène strictes, afin d’éviter l’auto-contamination ou la contamination d’autrui.

5 grands principes qui doivent être suivis à la lettre:

ne pas toucher le bouton de fièvre,

se laver les mains soigneusement et régulièrement,

ne pas partager son linge de toilette (gant, serviette),

éviter tout contact proche et intime en cas de lésions d’herpès ,

ne pas se frotter les yeux, afin d’éviter toute auto-contamination au niveau oculaire

8/ On peut facilement en guérir: c’est FAUX !

Même si il existe des traitements anti-viraux qui permettent de réduire la réplication du virus et de diminuer les manifestations symptomatiques et leur fréquence, on ne peut jamais être totalement guéri. Le virus persiste la vie entière au niveau des ganglions nerveux (lorsqu’il s’agit de l’herpès labial), on reste alors porteur du virus jusqu’à sa mort.

9/ Le stress est un facteur récidivant: c’est VRAI!

Les récurrences de poussées de l’herpès labial peuvent se répéter souvent et sont liés à notre mode de vie.

En réponse à un stress physique (fatigue, maladie, froid, exposition prolongée au soleil…) ou psychique variable, les virus regagnent la peau pour s’y développer à nouveau. Ces épisodes sont plus ou moins fréquents d’un individu à l’autre, et d’intensité variable.

Il est possible de limiter la réapparition du virus en suivant ces quelques conseils:

se protéger du soleil et des agressions climatiques,

se reposer pour prévenir la fatigue,

– apprendre à gérer le stress,

favoriser une alimentation équilibrée et riche en anti-oxydants pour renforcer les défenses immunitaires…

10/ Les huiles essentielles sont efficaces pour soigner l’herpès labial: c’est VRAI !

L’efficacité des huiles essentielles pour soigner les maladies virales n’est plus à démontrer.

Pour lutter contre l’herpès labial, certaines huiles essentielles aux propriétés anti-infectieuses peuvent être très efficaces, comme celles de Niaouli, de Ravintsara et bien évidemment celle de Tea Tree.

Découvrez le Baume à lèvres au Tea Tree d’Oleassence composé:

  • d’Huile végétale de Jojoba :  composée d’ester d’acides gras, elle laisse un film non gras qui préserve l’hydratation naturelle et protège des agressions climatiques: froid, vent, soleil, eau… Son taux important d’insaponifiables lui confère également un filtre solaire naturel SPF de 5.
  • de Beurre de Karité : revitalise les tissus, régénère la peau des lèvres et les nourrit en profondeur. De par sa richesse en phytostérols, il apaise les irritations et calme les démangaisons. Il a également une action cicatrisante grâce aux alcools terpéniques.  Ce beurre est par définition excellent pour les lèvres abîmées, et a également un indice de protection FPS de 4. Attention toutefois aux personnes allergiques au latex contenu dans le beurre de Karité.
  • de Cire d’abeille : cette cire permet de jouer sur la texture du baume à lèvre (en le solidifiant) tout en augmentant son pouvoir protecteur contre le soleil, le froid et le vent qui peuvent irriter les lèvres. Sa teneur en ester lui confère des propriétés émollientes, elle permet aussi d’assouplir les éventuelles croûtes et d’hydrater la peau des lèvres. Également riche en vitamine A, la cire d’abeille facilite la cicatrisation.
  • d’ huile essentielle de Tea tree : Anti-infectieux puissant, cette huile essentielle stimule le système immunitaire.  C’est aussi un antiseptique puissant, qui assainit la peau. Elles est très efficace dans les infections virales, comme celles de l’herpès ce qui en fait un composant de choix dans ce baume.
  • d’huile essentielle de Lavandin super:

    Riche en monoterpénols (linalol) et esters terpéniques (acétate de linalyle).
    Cette huile essentielle calmante est utilisée pour soulager le stress et la nervosité qui peuvent être des facteurs favorisant la résurgence du virus de l’herpès. C’est surtout pour ses propriétés cicatrisante et anti-infectieuse que nous l’avons choisie dans la formulation du baume. Elle est particulièrement efficace en application sur la peau en cas de brûlure, inflammation cutanée, et prurit, qu’elle soulage.
  • de Vitamine E: anti-oxydant naturel qui protège le baume de l’oxydation et du rancissement

Ce baume peut très bien être utilisé en prévention de l’herpès labial mais aussi lors des poussées.

Il est alors primordial d’appliquer le Baume au Tea Tree  généreusement sur la partie de la lèvre concernée dès que vous percevez les premiers symptômes. Renouvelez les applications toutes les 2 heures et ce, jusqu’à la cicatrisation de la croûte.

Vous pouvez également traiter le bouton de fièvre avec de l’huile essentielle de Niaouli et de l’huile végétale de Tamanu comme nous l’explique Christine dans cet article:
https://www.oleassence.fr/traitement-naturel-herpes-labial-bouton-de-fievre.

Et vous quelles sont astuces avec les huiles essentielles et végétales pour vous débarrasser rapidement d’un herpès labial ou bouton de fièvre?

Article rédigé par Aurélie, pharmacienne à Oslo

Si vous aimez, LIKEZ. Merci!