La nature, et le monde végétal notamment, constitue une ressource immense !
Il nous procure des ingrédients, au potentiel particulièrement remarquable, pour prendre soin de notre peau.

Parmi ces actifs de très grande qualité se trouvent les huiles végétales et les huiles essentielles.

Souvent confondues, il s’agit pourtant de 2 types de composants complètement différents.
Il est cependant indispensable de bien connaître les spécificités de chacune, pour pouvoir en tirer le meilleur pour votre peau.

Vous trouverez dans cet article les informations indispensables à retenir pour différencier une huile végétale d’une huile essentielle, et vous permettre ainsi de les utiliser de façon optimale dans vos soins cosmétiques.

Les huiles végétales, tout comme les huiles essentielles, trouvent toutes deux leur origine au cœur de la nature. Cependant leur composition biochimique diffère totalement, ce qui leur confère par conséquent des modes d’actions et des propriétés différentes. C’est pourquoi, elles ne s’utilisent pas de la même manière.

Dans les 2 cas, il s’agit de liquide lipophile qui sont non miscibles dans l’eau, d’où leur appellation d’huile. Cependant, seules les huiles végétales offrent une texture huileuse et épaisse typique.

Pour savoir les différencier, voyons en détail les spécificités de chacune de ces huiles.

Qu’est ce qui définit les Huiles Essentielles :

Origine :

C’est justement la plante d’origine et la partie utilisée qui permet de différencier les huiles essentielles des huiles végétales.

Concernant les Huiles Essentielles ou Essence, elles sont obtenues à partir de plantes dites aromatiques. Vous savez les fameuses herbes de Provence, la Lavande, la Rose, la Menthe, le Citron… toutes ces plantes qui dégagent des odeurs si diverses et pourtant caractéristiques. On dit qu’elles ont des arômes, c’est pourquoi l’usage des Huiles essentielles pour se soigner est appelé l’Aromathérapie.
Ces plantes aromatiques concentrent dans certains de leurs organes des molécules très odorantes, ce sont ces parties de plantes (fleurs, feuilles, écorces, racines,…) qui seront alors utilisées pour la distillation.

Obtention :

C’est le procédé de distillation par entraînement à la vapeur d’eau qui est utilisé pour obtenir les Huiles Essentielles. Les parties de la plante riches en molécules odorantes et volatiles sont placées dans un tamis, au dessus d’un bain d’eau bouillante.
La vapeur d’eau va alors entrainer ces molécules volatiles, qui seront ensuite refroidies et condensées pour qu’elles retrouvent une forme liquide.  A l’issu de la distillation, on obtient 2 phases :

  • aqueuse : c’est l’Hydrolat,
  • non aqueuse : c’est l’Huile Essentielle.

Pour les agrumes :  orange, citron, pamplemousse… c’est la peau de leur fruit qui contient des petites poches à essence. Les citrus ne seront donc pas distillés mais leur zeste sera pressé, ce qui donnera une Essence.

Composition :

Les Huiles essentielles sont un mélange complexe de molécules organiques actives : terpènes, cétones, coumarines, esters, lactones, phénols, aldéhydes… Certaines Huiles Essentielles  peuvent même contenir plusieurs centaines de molécules aromatiques qui agissent en synergie.
Vous comprenez alors que les Huiles Essentielles sont très actives avec une concentration biochimique très élevée dans seulement quelques millilitres.
En usage sur la peau, elles seront donc à utiliser diluées (seules quelques unes peuvent être utilisées pures, en application sur une toute petite zone et pendant une courte durée).
Elles peuvent engendrer des interactions avec des médicaments. De même des contre-indications et précautions d’emplois sont à bien connaitre pour ne pas commettre d’impairs. Veuillez toujours vous référez à un spécialiste, notamment en cas de prise d’un traitement médical, de problème d’asthme, d’épilepsie, de diabète, d’hypertension, de pathologie hormono-dépendante…
Vous trouverez dans cet article, un résumé des principales contre-indications : cliquez ici !

Propriétés :

Les propriétés des Huiles Essentielles découlent directement des composés présents. Parmi celles les plus intéressantes en dermo-cosmétique, on retrouve une action : assainissante, antibactérienne, anti-inflammatoire, cicatrisante, antioxydante…

Utilisation :

Du fait de leur concentration très élevée, les Huiles Essentielles sont extrêmement puissantes et doivent être utilisées avec une grande prudence.

Vous devrez prendre toutes les précautions nécessaires afin d’éviter leur utilisation, sans l’avis d’un spécialiste, chez les enfants de moins de 6 ans et pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Les Huiles Essentielles peuvent être diffusées, inhalées, avalées ou utilisées en application sur la peau, après dilution dans une ou plusieurs huiles végétales.

Vous trouverez un article entièrement consacré à l’utilisation des Huiles Essentielles en dermo-cosmétique en cliquant ici !

A savoir :

Les Huiles Essentielles connaissent un véritable engouement depuis quelques années et l’on trouve malheureusement des niveaux de qualité très différents sur le marché.
En Aromathérapie, il est impératif d’utiliser une huile de qualité irréprochable, à savoir qu’elle doit être :
chémotypée (c’est à dire définit botaniquement et biochimiquement), pure (non coupée avec de l’alcool ou avec une huile végétale, non diluée, sans émulsifiant), naturelle (pas de synthèse) et totale (non rectifiée et issue d’une distillation intégrale).

Pour vous procurer des Huiles Essentielles de qualité

Les spécificités des Huiles végétales :

Origine :

Les huiles végétales sont extraites d’une plante oléagineuse, c’est à dire qu’elle contient des corps gras (= lipides).

Il s’agit en fait de la réserve d’énergie des plantes, pour permettre à leurs graines de germer. Ainsi, ces lipides sont contenus dans les organes reproducteurs de la plante, c’est à dire : les fruits, graines, noix, pulpes, amandes

Les plus connus sont les noyaux d’Olive, les Noix de Coco, les amandons d’Argan, l’Amande douce, les graines de Tounesol, la pulpe d’Avocat… qui une fois pressés donneront de l’huile.

Obtention

Les huiles sont ainsi extraites en pressant les éléments riches en corps gras (noix…), puis  l’huile produite est ensuite filtrée. On l’appellera alors « huile vierge ».

Les huiles de grande qualité sont celles issues de la 1ère pression à froid.

A lire également : Les différentes qualités d’Huiles Végétales.

Composition :

Ces huiles sont composées principalement de triglycérides (acides gras) à plus de 90%, mais aussi de molécules insaponifiables.

La composition des Huiles Végétales varient, et chacune est plus ou moins riche en Oméga 3, 5, 6, 7 et 9 ainsi qu’en acide gras saturés.
Les insaponifiables, présents en plus faible quantité, sont un mélange complexe de différentes molécules : caroténoïdes, vitamines, stérols, polyphénols … dont certaines se retrouvent également dans les Huiles essentielles.

Pour en savoir plus sur les insaponifiables : cliquez ici !

Propriétés :

Les propriétés et bienfaits que les Huiles végétales apportent à l’épiderme varient en fonction de leur composition :
les huiles végétales vont protéger, nourrir, régénérer, hydrater la peau et même la préserver du vieillissement prématuré grâce à la présence d’acides gras mais aussi à diverses molécules insaponifiables qui sont antioxydantes, apaisantes, assainissantes…

C’est pourquoi les huiles vierges pressées à froid constituent à elles seules un véritable soin pour la peau.

Utilisation :

Elles sont utilisées comme huile de table (assaisonnement) ou en huile pour la peau : ainsi bien pour réaliser des massages qu’en soin quotidien.

Les huiles végétales peuvent être utilisées pures sur la peau et sont à elle seules de véritables soins pour la peau :
Pourquoi un sérum huileux est un « must have » pour votre peau ?

Elles peuvent également servir de support pour véhiculer les huiles essentielles tout en apportant des éléments complémentaires et indispensable à notre peau. L’usage couplé de ces 2 types d’huiles est très intéressant  puisque les qualités des unes et des autres s’associent pour donner un sérum très actif.

Découvrez nous formules soin pour la peau à base d’Huiles Végétales dans la rubrique : Formules de soins à réaliser vous même.

A savoir :

Toutes plantes contenant des corps gras peut donner une huile végétale : avocat, noix, noisette, macadamia, lin… par contre il n’existe pas d’huile végétale de lavande ou de romarin (ces dernières sont des plantes aromatiques qui donneront des huiles essentielles).

Mais les huiles végétales vierges sont fragiles et peuvent rancir. Souvent l’industrie cosmétique préfère utiliser des huiles raffinées pour faciliter leur utilisation et leur conservation. Malheureusement, après ces nombreuses manipulations, on obtient une huile incolore, inodore, inerte.

Or, la plupart du temps, ce sont justement les composants qui ont été enlevés durant les différentes étapes, qui procurent à la peau les molécules bienfaisantes.
A lire également : La qualité d’une Huile Végétale, c’est l’assurance de l’efficacité.

Pour vous procurer des Huiles Végétales de qualité

Huiles Essentielles vs Huiles Végétales :

Pour vous résumer les éléments qui permettent de différencier les huiles essentielles des huiles végétales, je vous propose ce tableau :

Huiles Végétales Huiles Essentielles
origine plantes oléagineuses (riches en corps gras) plantes aromatiques (riches en molécules odorantes)
procédé d’obtention extraction par pression à froid distillation par entrainement à la vapeur ou pression du zeste
parties de la plantes noix, noyaux, graines, pulpes, amandons… feuilles, fleurs, sommités fleuris, zestes, racines…
Composition Acides gras et insaponifiables Alcool, terpènes, phénols, esters, coumarines, lactones …
Différents usages Alimentaire et en application cutanée En inhalation, diffusion, application cutanée ou à avaler
Propriétés sur la peau Nourrissante, émolliente, hydratante, adoucissante, protectrice, régénérante… Anti-inflammatoire, antibactérienne, antivirale, antimycosique, cicatrisante…
Contre indication Aucune Selon chaque HE les contre-indications varient : grossesse, asthme, épilepsie, diabète, hypertension, pathologies hormono-dependantes, …
Demander l’avis d’un professionnel avant utilisation
Précautions d’emploi Être prudent dans l’utilisation :
– des Huiles très actives (Nigelle, Karanja, Neem, Chaulmoogra…) à utiliser plutôt diluées.
– l’Huile de Nigelle est à éviter en utilisation pure au cours de la grossesse.
– des Huiles circulatoires (Tamanu, Carthame) en cas de traitement anticoagulant.
– certaines Huiles pouvant provoquer des réactions cutanées : allergie aux fruits à coque, latex
Nombreuses car c’est un produit très concentré !
– Être très vigilent en cas de pathologies chroniques, de terrain allergique, chez les enfants de moins de 6 ans, les femmes enceintes et allaitantes.
– Après massage ou application cutanée,toujours se laver les mains.
– A conserver hors de la portée des enfants.

Et vous, utilisez-vous des Huiles végétales et essentielles pour prendre soin de votre peau ?