Accueil » Les Huiles Essentielles » Comment bien utiliser les Huiles Essentielles pour Votre Peau ?

Comment bien utiliser les Huiles Essentielles pour Votre Peau ?

Fleurs dans flacon ambré
Huiles Essentielles

Les huiles essentielles sont connues depuis l’Antiquité ! L’utilisation de ces huiles essentielles  pour la peau a des spécificités actuelles intéressantes à approfondir.

Leur odeur est aussi particulièrement recherchée en parfumerie, et leur richesse en composés organiques en font des alliées de choix pour traiter de nombreuses pathologies ou tout simplement améliorer l’état de santé de chacun.

Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur leur utilisation en usage cosmétique. Vous êtes nombreux à nous demander comment les utiliser et dans quelles proportions les intégrer à vos soins,  je vous explique l’essentiel en 8 questions/réponses…

Il convient de rappeler que même s’il s’agit d’une médecine naturelle, les huiles essentielles sont très actives et doivent être utilisées avec précautions et discernement (de préférence après avis d’un spécialiste en aromathérapie)

1) Pourquoi les Huiles Essentielles sont-elles si actives ?

Une huile essentielle est un liquide odorant et volatile qui est extrait d’une plante aromatique. Ces plantes vous les connaissez ; ce sont la lavande, la menthe, les célèbres herbes de Provence : le thym, la sarriette, l’origan, le basilic… toutes ces plantes qui parfument nos jardins.
La taille d’un flacon d’huile essentielle peut être trompeur : si petit et pourtant si puissant.

En effet, la composition de chaque huile essentielle est très complexe :  certaines peuvent contenir plusieurs centaines de molécules aromatiques.

Ce sont de véritables concentrés d’actifs, riches en molécules organiques tels que les cétones, les phénols, les aldéhydes, les coumarines, les lactones,… ces molécules connues pour leur incroyable efficacité thérapeutique et largement utilisées dans de nombreux domaines thérapeutiques.

Nous retiendrons en usage cosmétique celles qui ont des propriétés cicatrisantes, apaisantes, anti infectieuses, toniques, circulatoires…

2) Comment les Huiles Essentielles donnent-elles ces concentrés si puissants?

2 procédés sont principalement utilisés :

  • La distillation par entraînement à la vapeur d’eau : la partie de la plante, riche en essence aromatique, est placée  au-dessus d’un ballon d’eau portée à ébullition. La vapeur d’eau va alors entraîner les molécules aromatiques volatiles, qui après refroidissement repassent à l’état liquide. A l’issue de cette distillation et après décantation, on obtient 2 phases :
    une phase composée de parties insolubles dans l’eau, c’est l’huile essentielle riche en molécules aromatiques hydrophobes.
    une phase contenant des composés hydrosolubles, c’est l’hydrolat aromatique composé de l’eau de distillation riche en molécules aromatiques hydrophiles.
  • L’extraction par expression à froid : il s’agit d’une pression mécanique du zeste du fruit. Cette technique est réservée aux agrumes, les Citrus, et le produit obtenu est appelé une essence (Ex: essence de Citron)

Quelle que soit la technique retenue, elle doit préserver l’intégralité de la   composition biochimique de l’huile essentielle afin de garantir ses vertus thérapeutiques.

Diverses parties de la plante peuvent être utilisées : les fleurs, les feuilles, les écorces, les zestes… Et dans certains cas, il faut de grandes quantités de plantes : par exemple 4 kg de pétales de Rose de Damas seront nécessaires pour obtenir 1 ml d’huile essentielle, d’où leurs prix parfois élevés.

3) Comment s’assurer de la qualité d’une Huile Essentielle ?

Une plante ne développe pas les mêmes composants selon son biotope. En fonction du climat, de l’altitude, de la richesse du sol, de l’ensoleillement, de la quantité d’eau… la plante sera plus ou moins riche en molécules. D’où l’importance de connaître son origine.

mère et fille cueillant des fleurs sauvages
Fleurs sauvages pour huile essentielle

Préférez une huile issue d’une cueillette sauvage ou de l’agriculture Bio, car engrais, pesticides et herbicides se retrouvent également concentrés par le procédé de distillation.

Sachez qu’il existe différentes qualités d’huiles essentielles sur le marché :

  • Qualité Industrielle Standard : récoltées sans contrôle, distillées à haute température et haute pression, pour un meilleur rendement, parfois rectifiées, allongées, dénaturées.
  • Qualité 100% pures ou naturelles : leur distillation est souvent incomplète. Elles peuvent même contenir jusqu’à 30 % de molécules de synthèse (si identiques à celles présentes naturellement dans l’HE). Leur qualité est  moyenne.
  • Qualité Chémotypée: c’est-à-dire biochimiquement définie, on connaît parfaitement leur composition qui doit correspondre à des standards. C’est un critère de sérieux.

Exigez une huile essentielle chémotypée, pure, naturelle et totale : c’est-à-dire non coupée avec de l’alcool ou une huile végétale, non diluée, sans émulsifiant, non rectifiée et issue d’une distillation intégrale.

Sur l’étiquette doit figurer :

  • la dénomination commune,
  • le nom latin (précisant le genre, l’espèce et la sous espèce),
  • l’origine géographique,
  • la partie de la plante utilisée,
  • les molécules majoritairement présentes dans l’huile essentielle.

Les huiles vendues sur notre site : https://www.oleassence.com/ répondent bien sûr à toutes ces exigences !

4) Quels sont les effets indésirables et la toxicité des huiles essentielles ?

Un usage non adapté des huiles essentielles peut notamment entraîner entre autre des toxicités neurologiques, rénales, hépatiques..

Certaines huiles essentielles sont formellement contre indiquées en cas d’épilepsie, grossesse, antécédent de cancers hormonaux-dépendant…

Je vous encourage donc à lire, ou relire, l’article ci-dessous détaillant ces principales contre-indications :

https://www.oleassence.fr/principales-contre-indications-huiles-essentielles-huiles-vegetales

En usage cosmétique, nous retiendrons 4 effets indésirables les plus fréquents:

  • Le risque de réaction allergisante ou hyper-sensibilisante : se rencontre avec par exemple les HE de Bois de Rose, de Lavande. Avant un premier emploi, effectuez toujours un test de tolérance. C’est-à-dire diluez 1 goutte d’Huile Essentielle dans une goutte d’huile végétale : déposez une toute petite quantité au creux du poignet ou pli du coude. Si une rougeur apparaît dans les heures qui suivent, évincez alors cette huile essentielle.
  • Le risque de réaction dermo-caustique qui entraîne des brûlures et lésions du tissu cutané. Ces huiles essentielles ne doivent jamais être utilisées pures sur la peau, mais doivent être diluées très fortement. C’est le cas des huiles essentielles cosmétiques contenant des phénols, cétones (comme l’HE de Girofle, Tea Tree,…)
  • Le risque de réaction photo-sensibilisante : c’est le cas des essences d’agrumes = les Citrus, et de l’HE de Verveine Citronnée. La règle de précaution à retenir: évitez de vous exposer au soleil dans les heures qui suivent l’utilisation au risque de développer une réaction cutanée: allergie, inflammation, éruption, irritation.  A utiliser donc de préférence uniquement le soir.
  • Le risque d’interaction hormono-dépendante : Cela peut déséquilibrer un équilibre hormonal peu stable comme lors d’un cancer hormono-dépendant (Cyprès, Cèdre, Génévrier, Niaouli, Patchouli…).
  • Il faudra éviter aussi la plupart des huiles essentielles chez la femme enceinte ou allaitante

Dans tous les cas, il est toujours préférable de se référer à l’avis d’un aromathérapeute.

5) Comment conserver ces huiles essentielles ?

Les laisser dans leur flacon en verre coloré, à l’abri de la lumière et surtout hors de la portée des enfants.

Comme elles sont volatiles, pensez à bien refermer le bouchon après usage.

Vous pourrez alors conserver les huiles essentielles de 3 à 5 ans, et les essences seront placées au réfrigérateur et se conserveront jusqu’à 2 ans.

6) En quoi les huiles essentielles diffèrent elles des huiles végétales ?

Les huiles végétales sont obtenues par pression à froid de graines, noyaux, ou pulpes de plantes oléagineuses.

Par exemple l’avocat, l’amande douce, l’olive… Ces huiles sont majoritairement composées d’acide gras (95%), de vitamines liposolubles (A,D,E,K) et de stérols.

En usage cosmétique on privilégie des huiles avec une composition intéressante pour le soin de la peau (qui sont composées de molécules anti-inflammatoires, apaisantes, émollientes, cicatrisantes, circulatoires…)

7) Comment utiliser les huiles en dermo-cosmétique ?

Plusieurs flacons d'huiles
Huiles essentielles et végétales

En cosmétique c’est la voie cutanée, c’est-à-dire en application sur la peau ou en massage, qui est la plus utilisée.

Les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau. En revanche, elles se mélangent parfaitement aux huiles végétales puisqu’elles sont liposolubles : on peut ainsi les ajouter à des sérums, à des fluides, à des baumes, voire simplement à une seule huile végétale pour en renforcer l’action.

Pour réaliser un soin efficace il est cependant important de respecter les critères de qualité et les précautions d’emploi qui garantiront leur efficacité cosmétique et leur relative innocuité. La notion de dosage est aussi très importante. Les huiles essentielles agissent en synergie et peuvent être mélangées pour obtenir un soin très complet.

Pour un soin à appliquer sur le visage, on pourra ajouter environ 2% d’huiles essentielles dans le mélange huileux: c’est à dire environ 15 à 20 gouttes totales d’HE pour un flacon de 30 mL.

Pour un soin du corps, comptez jusqu’à 5% d’huiles essentielles : soit 25 à 75 gouttes totales d’HE pour un fluide ou un baume de 50ml.

Le gel d’Aloe vera est particulièrement aqueux, si vous souhaitez y mélanger des huiles essentielles veillez à ne pas dépasser la concentration de 5%, soit 15 gouttes dans 10 ml de gel.

8) Quelle huiles essentielles choisir pour vos problèmes de peau?

Type de peau /

Problème de peau

Les huiles essentielles les mieux adaptées :

Peaux Sèches Palmarosa, Bois de Hô, Géranium Rosat, Hélichryse Italienne

 

Peaux Normales Romarin Verbénone, Myrte vert, Bois de Hô

 

Peaux Grasses Myrte Vert, Cèdre de l’Atlas, Romarin verbénone, Sauge Sclarée

Géranium Rosat, Ylang-Ylang, Ravintsara, Niaouli

Peaux Matures Bois de Hô, Ylang-Ylang, Santal, Ciste, Myrte vert, Géranium Rosat, Giroflier

 

Peaux Mixtes Myrte Vert, Camomille noble, Hélichryse Italienne, Géranium Rosat,  Sauge Sclarée, Ylang-Ylang, Romarin Verbénone

 

Peaux dévitalisées Géranium Rosat, Patchouli, Sauge Sclarée

 

Peaux irritées Camomille noble, Lavande vraie, Hélichryse Italienne

 

Acné Tea Tree, Palmarosa, Niaouli, Ravintsara, Cèdre de l’Atlas, Romarin Verbénone

 

Cernes Cyprès de Provence, Hélichryse Italienne, Ciste Ladanifère, Cèdre de l’Atlas, Carotte, Géranium Rosat

 

Cicatrice Hélichryse Italienne, Ciste Ladanifère, Lavande vraie, Romarin verbénone

 

Coup de Soleil Lavande Aspic, Lavande vraie

 

Couperose Cyprès de Provence, Ciste Ladanifère, Carotte, Hélichryse Italienne, Lavande vraie, Camomille Noble

 

Eczéma Camomille noble, Hélichryse Italienne, Lavande vraie

 

Rides Myrte vert, Ciste Ladanifère, Hélichryse Italienne, Géranium Rosat, Giroflier, Sauge Sclarée

 

Taches brunes Carotte, Romarin Verbénone, Céleri, Géranium Rosat, Hélichryse Italienne

 

Et vous, comment utilisez-vous les Huiles Essentielles dans vos Soins Cosmétiques ?

Si vous aimez, LIKEZ. Merci!

A Propos Aurélie

Aurélie est pharmacienne en Norvège et est maman de 2 petits garçons. Elle se passionne depuis longtemps pour l'Univers des Soins Naturels. Elle les utilise quotidiennement et a pu observer l'extraodinaire Efficacité de ces Soins sur elle-même et ses enfants.

Voir aussi

Un Sérum huileux avec une fleur mauve

Pourquoi un Sérum Huileux est un “Must Have” pour votre peau ?

Aujourd’hui, nous allons voir pourquoi un Sérum Huileux composé d’huiles végétales est bien supérieur à …

50 Commentaires

  1. Bonjour à toute l’équipe !

    Ce sujet tombe bien car je me pose beaucoup de questions sur les HE en ce moment…

    Depuis que je suis passée au naturel (il y a 1 an), je perds énormément mes cheveux. Ma soeur m’a demandée si ce n’était pas dû à “toutes mes huiles”. C’est possible ? Si on a pas de traitement hormonal ou autre, est ce que l’utilisation des HE peut dérégler nos hormones ? Je me demande ça car j’ai aussi du duvet qui est apparut sur le visage (mais ma grand mère en a aussi), pour la perte de cheveux mon père a une calvitie. Donc je ne sais pas si ces problèmes sont génétique ou autre et c’est pourquoi j’aimerais plus de précision sur l’influence des HE à ce sujet, histoire d’écarter cette piste. Je vais voir une dermato en avril mais elle ne saura pas répondre à cette question je penses. Je précise que j’ai 34 ans, un peu tôt pour le duvet et la calvitie…

    Je me demandais aussi comment les HE agissaient sur un bouton ? J’arrive à imager leur action pour la circulation sanguine mais sur un bouton, à part éviter la prolifération bactérienne, l’HE a t-elle un impacte direct sur l’aspect du bouton ? J’utilise principalement la ravintsara pur, localement, en imbibant un coton tige et m’en passe parfois plusieurs fois par jour en continu. C’est trop ? Car mon sérum contient aussi des HE (trea tee, lavande, cèdre).

    Dernière question, est-ce que les HE peuvent donner des boutons ?

    Désolée pour toutes ces questions et merci d’être là pour nous.
    Passez une bonne journée, à bientôt

    • Bonjour, j’ai aussi expérimenté une perte de cheveux après un retour aux huiles naturelles notamment l’utilisation d’hv de coco. Ça a duré un an avant que je puisse identifier l’origine du problème . J’ai donc arrêté de l’utiliser et me cantonne à 2-3 huiles pour les cheveux : moutarde, brocoli et ricin. Pour les racines et les longueurs. Pour l’instant ça a l’air de reprendre. Pour le visage, malheureusement j’utilise plus des crèmes homemade que des sérums, donc il m’arrive de développer des points noirs quand j’utilise des préparations trop grasses. Donc j’essaie d’ajuster et ça va de mieux en mieux. Bonne continuation.

      • Bonjour Angel Blu,
        Merci pour votre réponse, c’est gentil d’avoir pris le temps de m’aider.

        En faite je n’utilise pas d’HV sur les cheveux, juste sur le visage et les HE aussi, même pas dans mon shampoing (qui est bio, doux etc…).

        Mais comme les HE sont très pénétrante, je me demandais si en les mettant seulement sur le visage ça pouvait influencer tout le corps, dont les hormones, même si il n’y a pas de problème à la base et provoquer une chute de cheveux…

        Je vous dis bravo pour avoir trouvée la source de votre problème, c’est compliqué je trouve. Quelquefois je soupçonne mon shampoing qui a pourtant une compo “clean” et quand j’en réessaye un bourré de sulfate and co, j’en perds moins bizarrement.

        Pour le visage c’est compliqué aussi mais si je peux vous donner un petit conseil, c’est de persister avec les sérums. En utilisant un hydrolat et des HV vous créez la même émulsion qu’une crème directement sur votre visage et vous pouvez aussi ajuster le côté gras en “pchitant” plus d’hydrolat et en diminuant la dose d’HV. Ainsi vous allez faire exactement la même chose qu’une crème “huile dans eau” mais avec seulement des produits brut et ajustable au jour le jour ce qui évite aussi de devoir recommencer une crème mal dosée. (Mesdames, corrigez moi si je me trompe)

        Encore merci, bonne continuation à vous aussi, on va bien y arriver un jour, il n’y a pas de raison :)

    • Bonjour ,
      J’utilise aussi beaucoup les huiles essentielles ( sérum maison , shampoing maison , diffusion ).
      Et parallèlement je suis végétalienne , et j’ai un mode de vie sain : sport , beaucoup de fruits et légumes , notamment en jus.
      Et depuis 1 an et demi que j’ai commencé ( plus pour les huiles essentielles ) , mes cheveux et ma peau se porte bien mieux !
      Il peut y avoir des causes multiples à la perte de cheveux , mais à ta place j’irai faire un bilan hormonal chez un médecin. On a dans notre environnement de multiples perturbateurs endocriniens , tu as peut être un problème de thyroïde par exemple.
      Sinon , pour ta question pour les boutons : un bouton c’est une mini infection avec une inflammation. Quand tu apportes une huile essentielle adaptée , elle agit sur les bactéries et aide tes défenses à toi. Un peu comme un antibiotique si tu veux. Le bouton guérit plus vite. C’est pareil quand on diffuse une huile adaptée en cas de bronchite ou rhume : tu soutiens ton organisme car elle agit sur l’origine de ton rhume ( virus ou bactérie )
      Personnellement je ne peux me passer des huiles essentielles , je cherche juste à en améliorer la qualité :)

      • Bonjour Charlotte, merci beaucoup pour tes conseils !
        Décidément Oleassence est un site formidable avec énormément de personne bienveillante, c’est très réconfortant !

        En effet j’ai dans l’idée de faire un bilan hormonal, j’attends de voir la dermato pour voir avec elle les examens qu’il est possible de faire. J’aimerais aussi faire un examen pour vérifier si je n’ai pas d’intolérance alimentaire. Mon but est d’éliminer le plus de pistes possible et avoir un diagnostique complet pour pouvoir continuer sur une base concrète.

        Pour ce qui est de la qualité des produits il est vrai que je ne suis pas sûr du tout… Mon frein est l’argent, j’économise dans le but de pouvoir enfin me procurer les produits de Christine que je convoite tant.

        Je t’envie d’avoir réussie à adopté une vie saine, le changement est assez dur pour moi, je pars de loin car avant le naturel j’étais plus dans l’auto destruction et tout ce qui s’approchait du sain me rebutait. Donc autant te dire que j’en ai cumuler des addictions et des mauvaises habitudes… Mais je ne perds pas le but de vue et je sais que le changement est possible si j’y met de la douceur.

        Merci pour ton explication sur les HE, c’est très clair, je comprends mieux leurs actions et sa me conforte dans mon choix de voir la confiance que tu as en vers le naturel (surtout pour les HE).

        Merci encore pour le temps que tu as pris pour moi, passe une bonne journée :)

    • Bonjour Jessica,
      les huiles essentielles ne vont pas dérégler vos hormones, en revanche, elles pourraient avoir une influence si vous avez un déséquilibre hormonal.
      Pour la perte des cheveux et l’apparition de duvet, cela pourrait être associé à une problème andogénétique (hormone mâle) et cela demande à être confirmé par votre dermato bien mieux placé que moi pour un diagnostic.
      Les HE ont plutôt des molécules oestrogène-like pour certaines,vérifiez celles que vous utilisez avec leurs précautions d’emploi.
      Pour les boutons, ce sont les bactéries qui en sont à l’origine, donc leur impact c’est de tuer les bactéries.
      Appliquez 1 goutte pure de Ravintsara avec votre doigt, 2 fois par jour sur votre bouton, c’est très bien et suffisant.
      Non, les HE ne donnent pas de bouton sauf si elles sont trop vieilles ou oxydées.
      A bientôt

      • Merci beaucoup Christine

        Alors si la dermato me dit que j’ai un problème androgénétique, est-ce que je pourrai le régler avec des HE ou je serai obliger de prendre le traitement qu’elle me donnera ?

        De toutes façon je vous tiendrai au courent quand j’aurai mon diagnostique complet pour que vous puissiez me conseiller et enfin me procurer un de vos précieux sérum (car j’ai beaucoup d’autres problèmes).

        Merci encore, à bientôt

        • bonjour Jessica,

          si c’est un problème hormonal, il faut juste éviter certaines huiles essentielles (cèdre de l’atlas, cyprès, patchouli, , santal, sauge sclarée…)
          sinon pas de souci.

          A bientôt

  2. bonjour
    j utilise la crème du jours à la rose du docteur Hauschka , depuis plusieurs Année ainsi la teinture de chez Martine Mahé, j aimerais s’avoir si ces produits contiennent des substances nocives .
    si c’est le cas pourriez vous me communiquer d’autre produits.

    cordialement .

    • bonjour Soria,

      nous ne sommes pas adeptes des crèmes, même bio, nous n’en conseillons pas.
      nous sommes spécialistes des huiles végétales.
      cela s’adapte aux différents problèmes de peau et types de peau, quels sont les vôtres?

      A bientôt

  3. Bonjour Nolwen et Christine, J aimerais avoir votre avis sur une routine que j ai mise en place pour mon fils de 15ans qui transpirait beaucoup (il fait beaucoup de sport) et se plaignait de toujours sentir fort:Tous les jours ,je lui fais appliquer le mélange suivant sous les aisselles: une goutte d HÉ de palmarosa mélangée à quelques gouttes d HV d amande douce. le résultat est parfait, il est ravi. Peut il continuer à le faire tous les jours? Pas de contre indication? Merci pour votre réponse.

  4. bonjour

    je mets et fais mettre à mes filles (16 et 20 ans) , depuis un moment, l’huile essentielle de tea tree sur nos boutons d’acnés et ceci pur. Est ce mauvais pour notre peau?
    merci à vous pour tous vos conseils
    christel

    • Bonjour Savey,
      Puisque je passe par là et si je peux me permettre, j’aimerais vous répondre en ce qui concerne l’HE de Tea tree.

      Je l’ai utilisée pendant un temps, de la même façon que vous et elle m’a provoquée des irritations.
      Je crois que Christine et Nolwenn conseillent de ne pas l’utiliser plus de trois jours d’affilé (moins sur une peau fragile) ou de la diluer dans une HV.

      C’est ce que j’ai fait, je ne l’applique plus pur sur la peau et si je veux cibler un bouton je trouve que la méthode gel d’Aloe Vera (en petite quantité avec un massage très doux et très local) + 1 goute HE de Ravintsara est plutôt efficace et douce, je n’ai plus d’irritation. Par contre il faut persister, ils mettent du temps à partir et j’en ai toujours d’autres qui arrivent. Mais maintenant que je suis ce protocole tout les soirs depuis environ 2 semaines, je trouve une nette amélioration.
      Elles conseillent aussi d’y ajouter une goutte d’HE d’Helichryse Italienne si vous le pouvez (elle est cher) qui est anti inflammatoire, ce sera sûrement plus efficace que la Ravintsara seule.

      Courage à vous et vos filles, les problèmes de peaux sont de vrais poison pour le moral mais le naturel est la solution, j’en suis persuadée !

    • bonjour Christel,

      l’huile essentielle de tea tree est très anti-infectieuse, elle peut devenir irritante, si elle est utilisée pure, pendant plus de 4-5 jours de suite.
      il ne faut pas en abuser.
      pas d’huile essentielle pendant la grossesse et l’allaitement pour information.
      je vous invite à consulter mon blog http://www.lanaturepourmapeau.com consacré aux problèmes d’acné.

      A bientôt

  5. Bonjour,

    j’ai des problèmes de peau depuis de nombreuses années, en 1996 après une biopsie la bonne nouvelle le dermatologue savait enfin ce que j’avais, la maladie de GROVER DARIER-LIKE, la mauvaise nouvelle c’est une maladie orpheline qui n’a pas de traitement, après avoir épuisé toutes les pommades, nérisone, trigopax fucidine …….roacutane, novatrex, séances uvb à l’hopital etc…..Pouvez vous me dire si vous avez déjà eu un cas similaire et si un traitement est possible, pas pour me guérir mais me soulager des démangeaisons. Actuellement j’utilise lait eucérin 10% urée dans lequel je mets HE lavande fine, HE camomille romaine, HE menthe poivrée. Merci

    • bonjour Martine,

      nous n’avons pas d’expérience sur la maladie de GROVER DARIER-LIKE.
      je vous invite à consulter la page suivante: http://www.oleassence.fr/comment-calmer-demangeaison-peau
      associez également de l’huile de chanvre, très antiflammatoire.
      pas d’huile essentielle ni huile de nigelle pendant la grossesse et l’allaitement pour information.
      conservez les huiles végétales, vitamine E et mélange au frigo.

      A bientôt

      • Merci de m’avoir répondu, sur votre conseil je vais consulter la page comment calmer les démangeaisons de la peau et faire des essais, je vous tiendrai au courant des résultats.
        Cordialement

  6. Bonjour et grand merci pour cet article bien intéressant.

    Quelques questions :
    1. l’ordre des HE indiqué dans le tableau signifie t’il quelque chose?
    Exemple pour Peau sèche : Palmarosa, Bois de Hô, Géranium Rosat, Hélichryse Italienne.. veut-il dire que la Palmarosa est Plus efficace que l’Hélychise italienne?

    2. Pour un problème donné : vaut-il mieux utilisé 1 ou plusieurs HE?
    Exemple pour Peau sèche : vaut il mieux fabriquer un soin avec uniquement la Palmarosa ou faire une synergie avec les 4 HE présentées?

    3. “15 à 20 gouttes totales d’HE pour un flacon de 30 mL.”: si je souhaite faire un soin avec plusieurs HE, je suppose donc que je dois répartir le nombre total de gouttes entre mes différentes HE?

    4. Pour plusieurs problèmes données (eczéma, peau sèche, peau irritée, mature, dévitalisée, rides) : je comprends que je dois utiliser Géranium Rosat, Hélychrise Italienne principalement et éventuellement Camomille noble, Lavande vraie? Est-ce bien cela?

    Merci beaucoup! Cordialement

    • Bonjour Anne,
      1/ non, il n’y a pas d’ordre dans les noms des huiles essentielles. Cela signifie qu’elles sont intéressantes chacune pour cette indication.
      2/ il n’ y a pas de réponses exactes, car nous sommes tous des individus et répondons de façon différente aux molécules (comme pour les médicaments). Faites plutôt des essais individuels pour voir quelle huile essentielle vous semble la plus active sur vous et s’il y en a plusieurs, panachez, car il y a souvent synergie entre les huiles essentielles.
      3/ oui, ce nombre est bien à répartir entre les huiles essentielles
      4/ oui, vous pouvez faire un soin Multi-Indications en panachant les huiles essentielles selon leurs indications (elles sont aussi multiples puisqu’elles contiennent de nombreuses molécules différentes)
      mais profitez des propriétés fabuleuses des huiles végétales pour fabriquer votre sérum en panachant les bonnes huiles végétales et les bonnes huiles essentielles.
      Il existe d’ailleurs une web-application qui maximise ces formules.https://www.oleassence.fr/la-nouvelle-version-de-my-personal-formula-2g-est-arrivee-decouvrez-la
      A bientôt
      A bientôt

  7. Bonjour Christine
    SOS !
    Est-il possible de traiter une pelade universelle ?
    Quels remèdes pourriez-vous préconiser ?
    A très bientôt
    Merci par avance

  8. Bonjour,

    J’ai une peau mature (55 ans), sensible et sèche. J’utilise des produits “classiques” mais je souhaite désormais me tourner vers le bio et naturel, de qualité et efficace.
    Quel protocole quotidien de produits de votre gamme “tous préparés” me conseillez-vous:
    -> pour me démaquiller
    -> pour hydrater ma peau et apporter des solutions anti-âge
    -> apporter des antioxydants
    Après le sérum, vous préconisez une huile, pas de crème?
    Quel protocole conseilleriez-vous aussi pour les soins plus ponctuels (masque)?

    Merci de vos conseils.

    • bonjour Ludivine,

      l’utilisation des produits naturels entraine l’arrêt des produits conventionnels, crèmes, produits nettoyants et maquillage compris, qui entretiennent les problèmes de peau et annulent les effets bénéfiques des produits naturels.
      préférez du maquillage sous forme de poudre minérale libre, évitez crèmes, fluides,compactes.
      vous pouvez nettoyer/démaquiller votre visage matin et/ou soir avec du liniment oléocalcaire suivi de l’hydrolat de rose de damas, avec un coton, pourquoi pas lavable, sans rincer.
      buvez 1,5 L d’eau par jour et ajoutez à votre alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes des acides gras oméga 3 (huiles de colza, noix, lin, poissons gras des mers froides, noix, noisettes…)
      un sérum d’huiles végétales remplace toutes les crèmes, c’est un soin quotidien.
      quasiment toutes les huiles végétales sont antioxydantes, et donc anti-âge.
      en soin quotidien, à la place d’une crème, vous pouvez appliquer sur votre visage, 4-5 gouttes du sérum n°3 , matin et/ou soir.
      1 fois par mois, vous pouvez faire un masque à l’argile rose, en ne le laissant que moins de 5 minutes avant de rincer à l’eau tiède et de finir par quelques gouttes du sérum.
      conservez le mélange au frigo. conservez liniment et hydrolat à l’abri de la lumière et de la chaleur, dans le placard de la salle de bains, si l’utilisation est quotidienne. sinon au frigo.

      A bientôt

  9. Bonjour,
    J’aimerais un conseil pour les tâches brunes que j’ai sur le front, en fait ça fait plutôt une forme de depigmentation (légère pour l’instant) que conseillez-vous ?
    Aussi lorsque que l’on n’est pas encore tombée enceinte mais qu’il y a un projet peut on çontiner à utiliser les he ou il faut tout arrêter de suite ?
    Merci

    • bonjour Copin,

      évitez les huiles essentielles et l’huile de nigelle pendant la grossesse et l’allaitement pour information.
      pour les taches , vous pouvez utiliser de l’huile de chaulmoogra matin et soir.

      A bientôt

  10. Bonjour Christine et Nolwenn,

    J’aimerai essayer votre sérum Oleo Capillaire n°2 pour 2 raisons :

    Pour ma barbe, car depuis environ 3 mois maintenant j’ai 2 zones sans barbe qui sont apparues.
    Une zone sous ma mâchoire droite, et une autre au niveau du cou, au-dessus de ma pomme d’Adam.
    Ca ressemble à des espèces de trous sans poils et qui ne repoussent pas.
    Je ne sais pas d’où ça peut venir mais j’aimerai essayer le sérum Oleo Capillaire n°2 pour voir si ça repousse.
    Quel serai le protocole à suivre pour une éventuelle repousse de ma barbe?

    L’autre raison, plus classique, serait de tenter une repousse de cheveux sur le haut de mon crâne ou je me trouve un peu clairsemé.
    J’aimerai beaucoup faire ce masque mais je suis un peu réfractaire à appliquer un corps gras sur mon cuir chevelu car comme j’ai des cheveux qui chutent facilement, j’ai peur que le massage et l’application de ce masque huileux pendant toute une nuit n’alourdisse mes cheveux et les fassent chuter (d’ailleurs pour avoir testé à l’époque c’est pour ça que j’évite les huiles anti-chutes car rien que le massage grassouillet fait chuter beaucoup de cheveux je trouve)
    Serait-il possible d’envisager l’application de l’Oleo Capillaire n°2 sous forme de shampoing par exemple?
    Si oui, quel serait le dosage (combien en ml et en gouttes du sérum) pour un shampoing neutre de contenance de 250 ml?
    Est-ce que l’Oleo Capillaire n°2 seul serait suffisant ou faut-il y ajouter une autre ou d’autres huiles pour plus d’efficacité?

    Merci infiniment à vous.

    • bonjour Victor,

      vous pouvez appliquer le sérum juste avant le shampooing en doux massage.
      vous pouvez masser quelques gouttes sur les zones de barbe en doux massage.

      A bientôt

      • Bonjour Nolwenn et merci pour votre réponse.

        Concernant l’application du sérum Oleo Capillaire n°2 sur le cuir chevelu, je suis désolé d’insister, je me répète un peu, mais j’aimerai beaucoup une formulation du sérum à intégrer dans un shampoing.
        En effet, je ne supporte vraiment pas le contact direct d’une matière grasse sur les cheveux, même pour un massage court. C’est poisseux, ça alourdi les cheveux et les cheveux tombent facilement. Je parle par expérience.
        A l’époque, Christine m’avait déjà donné une formulation anti pelliculaire à masser sur le cuir chevelu, mais comme je lui avais expliqué mon problème, elle m’avait ensuite proposer une formulation antipelliculaire à intégrer dans un shampoing.
        Pourrais-je avoir, s’il vous plait, la même chose pour le sérum Oleo Capillaire n°2, en me détaillant le dosage (combien en ml et en gouttes du sérum) pour un shampoing neutre de contenance de 250 ml?
        Et est-ce que l’Oleo Capillaire n°2 seul serait suffisant ou faut-il y ajouter une autre ou d’autres huiles pour plus d’efficacité?

        Je vous remercie beaucoup pour votre précieuse aide.

        • bonjour Victor,

          je comprends.
          vous pouvez faire la formule suivante, pour 250 ml:
          shampooing neutre 245 ml
          huile de sapote ou oléocapillaire n°2 5 ml (2%)
          l’oléocapillaire est n°2 est suffisant.
          vous pouvez ajouter 12 gouttes d’huile essentielle de bay st thomas, si pas d’allergie.

          A bientôt

    • Victor, pour votre barbe, vous serez surpris par ce que je vais vous dire concernant une plaque sans poil sur le visage. Mon fils (38 ans) a eu ce même problème. En Algérie, où nous habitons, nous utilisons un “truc” de bonne-femme : on prend une gousse d’ail rouge que l’on coupe en deux (à l’horizontal, ) et on frotte simplement l’ail sur la plaque imberbe durant quelques instants et ce durant quelques jours. Les poils repoussent !! Mon époux a eu également ce problème qui a aussi été résolu de la sorte !!

      • Bonjour Françoise,

        Merci beaucoup pour votre astuce à l’ail rouge.
        J’avoue que je suis un peu sceptique mais pourquoi pas essayer!
        La nature nous réserve bien des surprises alors cela ne serai pas si etonnant que cela fonctionne.
        Je vais éviter de frotter de l’ail rouge le matin pour éviter de sentir l’ail. j’essayerai plutôt le soir.

        • J’ai eu la même réaction que vous lorsqu’on m’avait donné ce remède !!! et j’ai dû constater qu’il était bénéfique !! (je ne suis pas marchande d’ail, Victor !!!) bonne chance !

          • Je n’aurais sûrement, hélas, pas l’occasion de pouvoir tester cette astuce car ici à Lyon je ne trouve que de l’ail blanc en vente. Par contre je trouve de l’oignon rouge mais ce n’est pas de l’ail. Je ne sais pas ou trouver de l’ail rouge.

  11. Bonjour,
    Je souffre d’eczéma depuis petite (j’ai 33 ans) et je suis actuellement dans une phase de crise, au niveau du visage et du corps. Depuis un an, je prépare mes propres crèmes/baumes ou ai abandonné les grandes marques pour des produits bio. Lorsque je n’ai pas de crise, j’ai quand même remarqué que les huiles végétales n’hydrataient pas assez ma peau qui devenait sèche rapidement. Peut-être je n’utilisais pas les adéquates (jojoba, amande douce, cameline)
    J’ai essayé votre sérum pour traiter l’eczéma mais je ne suis pas arrivée à le maîtriser. Mes plaques restaient bien sèches et rouges et je ne savais pas si j’aurais pu en appliquer plusieurs fois par jour… il est vrai que je ne l’ai utilisé que 2 semaines.
    Ma dermato m’a de nouveau prescrit de la cortisone et une huile de douche en parapharmacie. En effet elle m’a déconseillé les produits bio que j’utilisais pour me laver en disant que ce n’était pas adapté à ma peau atopique.
    J’ai vraiment l’impression de 2 écoles qui s’opposent concernant l’eczéma/peau atopique. Une qui parle d’un type de peau donc une certaine fatalité et l’autre comme un moyen pour le corps à éliminer les toxines. J’aimerais vraiment arrêter cette dépendance à la cortisone.

    Je vous remercie des infos et conseils donnés sur ce site.
    Bien cordialement
    Julie

    • bonjour Julie,

      l’efficacité est très liée à la qualité des produits utilisés et leur conservation.
      pour la douche, utilisez un savon saponifié à froid.
      vous pouvez utiliser les huiles de chanvre et d’onagre.
      en effet 2 semaines est un délai très court pour rééquilibrer sa peau.
      conservez les huiles végétales, et mélange au frigo.
      en effet, c’est un moyen de détoxification de l’organisme et c’est aussi une maladie dite d’état, qu’il faut apprendre à équilibrer et réguler.
      courage et patience.

      A bientôt

  12. Bonjour,

    J’ai une peau mature (55 ans), sensible et sèche. J’utilise des produits “classiques” mais je souhaite désormais me tourner vers le bio et naturel, de qualité et efficace.
    Quel protocole quotidien de produits de votre gamme “tous préparés” me conseillez-vous:
    -> pour me démaquiller
    -> pour hydrater ma peau et apporter des solutions anti-âge
    -> apporter des antioxydants
    Après le sérum, vous préconisez une huile, pas de crème?
    Quel protocole conseilleriez-vous aussi pour les soins plus ponctuels (masque)?

    Merci de vos conseils.

    • bonjour Ludivine,

      vous avez reçu une réponse à votre précédent commentaire:
      “bonjour Ludivine,

      l’utilisation des produits naturels entraine l’arrêt des produits conventionnels, crèmes, produits nettoyants et maquillage compris, qui entretiennent les problèmes de peau et annulent les effets bénéfiques des produits naturels.
      préférez du maquillage sous forme de poudre minérale libre, évitez crèmes, fluides,compactes.
      vous pouvez nettoyer/démaquiller votre visage matin et/ou soir avec du liniment oléocalcaire suivi de l’hydrolat de rose de damas, avec un coton, pourquoi pas lavable, sans rincer.
      buvez 1,5 L d’eau par jour et ajoutez à votre alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes des acides gras oméga 3 (huiles de colza, noix, lin, poissons gras des mers froides, noix, noisettes…)
      un sérum d’huiles végétales remplace toutes les crèmes, c’est un soin quotidien.
      quasiment toutes les huiles végétales sont antioxydantes, et donc anti-âge.
      en soin quotidien, à la place d’une crème, vous pouvez appliquer sur votre visage, 4-5 gouttes du sérum n°3 , matin et/ou soir.
      1 fois par mois, vous pouvez faire un masque à l’argile rose, en ne le laissant que moins de 5 minutes avant de rincer à l’eau tiède et de finir par quelques gouttes du sérum.
      conservez le mélange au frigo. conservez liniment et hydrolat à l’abri de la lumière et de la chaleur, dans le placard de la salle de bains, si l’utilisation est quotidienne. sinon au frigo.”

      A bientôt

  13. bonjour je viens d’avoir un herpès sous le nez jusqu’à la lèvre supérieure . C’est sorti la nuit il y a 5 jours. je l’ai “soigné” avec de l’HE de Niaouli et badigeonné de Tamanu. Aujourd’hui il a séché mais des croûtes se sont formées. Et comme cet herpès était assez important, les croûtes, quoi que peut épaisses, sont étendues et risquent de craquer. Que puis je faire pour qu’elles disparaissent au plus vite et surtout éviter une cicatrice ou des traces rouges ?

    • bonjour Virginie,

      vous pouvez utiliser les huiles de chanvre (rougeurs , irritations) et baie d’églantier ou argan (cicatrisantes).
      à conserver au frigo.

      A bientôt

  14. Bonjour,

    Pourriez-vous conseiller un traitement naturel et efficace contre la dépigmentation localisée des peaux noires (je crois bien qu’il s’agit de dartres, selon l’avis d’un médecin, qui empirent avec la chaleur) ?

    D’avance merci de votre retour.

    • bonjour Laure,

      vous pouvez essayer l’huile de chaulmoogra pour commencer, voire l’oléofluide taches blanches.
      pas d’huile essentielle ni huile de nigelle pendant la grossesse et l’allaitement pour information.
      protégez les taches du soleil avec une crème solaire bio et minérale, qui sera compatible avec les produits naturels.

      A bientôt

  15. Bonjour,

    Vous dites que les essences doivent être conservées au réfrigérateur.
    Mais comment différencier les huiles essentielles des essences ?
    Merci.

    • bonjour Bio-addict,

      les essences sont des huiles essentielles issues des agrumes dont le mode d’extraction est l’extraction par expression à froid.

      A bientôt

  16. Bonjour
    J’ai de nombreux Molluscum Pendulum sous les aisselles. Certains plus longs que d’autres et c’est très genant esthétiquement parlant d’autant plus que j’habite dans les îles. Donc je porte toujours des vêtements d’été. J’en ai pas mal sur les paupières et dans le cou mais ils sont touts petit.
    Je souhaiterais les (éliminer surtout ceux des aisselles) de façon naturelle. Que me conseilleriez-vous ?
    Merci d’avance
    Magali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *